Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Texte et image

Avant et après l’initiation

DYS

Avant et après l’initiation

Nous sommes au début du roman. Perceval vient de quitter sa mère et n’a pas encore été adoubé par Gornemant. Un jour, il passe devant une tente ; sans réfléchir, il y entre et trouve une jeune fille, seule, qui se réveille en sursaut.
1
D
emoiselle, je vous salue, comme ma mère me l’a appris. Elle m’a bien recommandé de saluer les jeunes filles.
  La jeune fille tremblait de peur, car le garçon lui semblait fou. Elle-même se tenait pour folle d’être restée ainsi toute seule.
  Jeune homme, passe ton chemin, lui dit-elle, avant que mon ami ne te trouve ici !
  – Avant de partir, je dois vous donner un baiser ! C’est ce que ma mère m’a enseigné1.
  – Jamais tu ne m’embrasseras, répondit-elle. Fuis avant que mon ami ne vienne ! Il s’appelle l’Orgueilleux de la Lande, et c’est un chevalier redoutable : il te tuera !
  Mais le jeune homme était robuste. Il la prit dans ses bras maladroitement ; elle eut beau se débattre, il l’immobilisa et lui prit vingt baisers à la suite, sans qu’elle puisse l’en empêcher. [...]
  – Jeune fille, grand merci ! Je suis fort content de vous avoir rencontrée : vos baisers étaient bien agréables.
  Elle se mit à pleurer [...].
  Mais le jeune homme ne s’en souciait guère.
  [Perceval a été adoubé. Il est devenu un grand chevalier, tant par ses exploits guerriers que par son comportement exemplaire. Un jour, il rencontre une jeune fille dans un état déplorable, qui n’est autre que la demoiselle de la tente, et son compagnon, qui l’a punie car il pense qu’elle lui a été infidèle.]
  – Maintenant, comme tu vois, mon amie doit payer pour sa folie. J’en ai fait le serment : son palefroi2 ne sera pas soigné, sa robe ne sera pas changée jusqu’à ce que j’aie vaincu celui qui lui a fait violence. Je ne serai satisfait que lorsque je lui aurai coupé la tête.
  Perceval l’avait bien écouté. Il lui répondit sur chaque point :
  – Ami, sache-le : elle a dès maintenant fini de payer sa faute. Car c’est moi qui l’ai embrassée malgré elle, et elle en fut très affligée3. [...]
  – Par ma tête, dit l’Orgueilleux, tu viens de reconnaître ton crime, c’est incroyable ! Tu as pleinement mérité la mort.
  [Perceval et l’Orgueilleux se battent.]
  À la fin, l’Orgueilleux dut s’avouer vaincu et demanda grâce. Perceval n’avait pas oublié l’enseignement du noble seigneur.
  – Chevalier, lui dit-il, je ne te ferai pas grâce tant que tu n’auras pas fait grâce à ton amie. Elle n’a pas mérité, je peux le jurer, ce que tu lui as fait endurer.
  Et le chevalier jaloux, qui chérissait, en fait, la jeune fille, eut honte de sa folie et répondit :
  – Seigneur, je suis prêt à réparer mes torts. Je ferai tout ce qu’elle voudra, car j’ai le cœur bien triste du mal que je lui ai fait.
  – Va donc au manoir le plus proche, et fais-lui donner les soins dont elle a besoin. Fais-la baigner et reposer jusqu’à ce que sa santé revienne ; lorsqu’elle sera guérie, prépare-toi à l’emmener, bien vêtue et bien parée, à la cour du roi Arthur. C’est là en effet que tu iras : tu le salueras de ma part, et tu te mettras à sa merci4.
Les textes principaux
  • . Avant et après l’initiation
    ANNE-MARIE CADOT-COLIN
Les images
  • XIVᵉ siècle
    . Chevalier faisant la cour à sa dame
Le roman de chevalerie
Il narre les aventures d’un chevalier : ses exploits, ses échecs, ses rencontres. Inspiré de poèmes, de légendes et de chansons de geste, il est écrit en vers ou en prose et en ancien français, d’où son nom de « roman » (le français est une langue romane).
100% numérique
Retrouvez une explication de ce qu’est l’amour courtois dans un épisode de l’émission D’Art d’Art.
  • 1
    . Avant et après l’initiation
    ANNE-MARIE CADOT-COLIN
DYS

Avant et après l’initiation

Nous sommes au début du roman. Perceval vient de quitter sa mère et n’a pas encore été adoubé par Gornemant. Un jour, il passe devant une tente ; sans réfléchir, il y entre et trouve une jeune fille, seule, qui se réveille en sursaut.
1
D
emoiselle, je vous salue, comme ma mère me l’a appris. Elle m’a bien recommandé de saluer les jeunes filles.
  La jeune fille tremblait de peur, car le garçon lui semblait fou. Elle-même se tenait pour folle d’être restée ainsi toute seule.
  Jeune homme, passe ton chemin, lui dit-elle, avant que mon ami ne te trouve ici !
  – Avant de partir, je dois vous donner un baiser ! C’est ce que ma mère m’a enseigné1.
  – Jamais tu ne m’embrasseras, répondit-elle. Fuis avant que mon ami ne vienne ! Il s’appelle l’Orgueilleux de la Lande, et c’est un chevalier redoutable : il te tuera !
  Mais le jeune homme était robuste. Il la prit dans ses bras maladroitement ; elle eut beau se débattre, il l’immobilisa et lui prit vingt baisers à la suite, sans qu’elle puisse l’en empêcher. [...]
  – Jeune fille, grand merci ! Je suis fort content de vous avoir rencontrée : vos baisers étaient bien agréables.
  Elle se mit à pleurer [...].
  Mais le jeune homme ne s’en souciait guère.
  [Perceval a été adoubé. Il est devenu un grand chevalier, tant par ses exploits guerriers que par son comportement exemplaire. Un jour, il rencontre une jeune fille dans un état déplorable, qui n’est autre que la demoiselle de la tente, et son compagnon, qui l’a punie car il pense qu’elle lui a été infidèle.]
  – Maintenant, comme tu vois, mon amie doit payer pour sa folie. J’en ai fait le serment : son palefroi2 ne sera pas soigné, sa robe ne sera pas changée jusqu’à ce que j’aie vaincu celui qui lui a fait violence. Je ne serai satisfait que lorsque je lui aurai coupé la tête.
  Perceval l’avait bien écouté. Il lui répondit sur chaque point :
  – Ami, sache-le : elle a dès maintenant fini de payer sa faute. Car c’est moi qui l’ai embrassée malgré elle, et elle en fut très affligée3. [...]
  – Par ma tête, dit l’Orgueilleux, tu viens de reconnaître ton crime, c’est incroyable ! Tu as pleinement mérité la mort.
  [Perceval et l’Orgueilleux se battent.]
  À la fin, l’Orgueilleux dut s’avouer vaincu et demanda grâce. Perceval n’avait pas oublié l’enseignement du noble seigneur.
  – Chevalier, lui dit-il, je ne te ferai pas grâce tant que tu n’auras pas fait grâce à ton amie. Elle n’a pas mérité, je peux le jurer, ce que tu lui as fait endurer.
  Et le chevalier jaloux, qui chérissait, en fait, la jeune fille, eut honte de sa folie et répondit :
  – Seigneur, je suis prêt à réparer mes torts. Je ferai tout ce qu’elle voudra, car j’ai le cœur bien triste du mal que je lui ai fait.
  – Va donc au manoir le plus proche, et fais-lui donner les soins dont elle a besoin. Fais-la baigner et reposer jusqu’à ce que sa santé revienne ; lorsqu’elle sera guérie, prépare-toi à l’emmener, bien vêtue et bien parée, à la cour du roi Arthur. C’est là en effet que tu iras : tu le salueras de ma part, et tu te mettras à sa merci4.
DYS

Exercice 1 : Le texte

COMPÉTENCE - Je lis des textes variés, je comprends les implicites du texte et fais des hypothèses de lecture

Question 1

DOC 1

Énoncé
a) Comment qualifiez-vous le comportement de Perceval lors de la première rencontre avec la jeune fille ? Donnez au moins deux adjectifs et justifiez. b) Selon vous, sa conduite est-elle excusable ?

Question 2

DOC 1

Énoncé
a) Quelles sont ses qualités lors de la deuxième rencontre ? b) Remplit-il les devoirs du chevalier (voir p. 166) ?

Question 3

DOC 1

Énoncé
Selon vous, Perceval fait-il un bon héros ? Expliquez.

Question 4

DOC 1

Énoncé
Que pensez-vous du sort de la jeune femme ?

Question 5

DOC 1

Énoncé
a) Pourquoi l’Orgueilleux se comporte-t-il ainsi avec elle ? b) Quel changement Perceval provoque-t-il chez lui ?

Question 6

DOC 1

Énoncé
Recherchez ce qu’est l’amour courtois. Selon vous, pourquoi ce code a-t-il été mis en place ?
Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.