Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Fiche lexique

6 - Le lexique de l'argumentation

DYS

a. Des mots pour défendre son opinion

 

Connecteurs

Constructions verbales

S’impliquer personnellement

selon moi, à mon avis, d’après moi

en ce qui me concerne, je suis d’avis que, j’estime que

Donner son avis avec certitude

assurément, certainement, sans aucun doute, indubitablement, évidemment, incontestablement, manifestement, à l’évidence

  • je suis persuadé, convaincu, certain que 
  • je proclame haut et fort que
  • il va de soi que, il est évident que
  • il est certain, indéniable, indubitable que

Donner son avis avec prudence

  • peut-être, sans doute, probablement, vraisemblablement
  • du moins, tout au moins
  • emploi du conditionnel
  • il me semble que, il est probable que, il se peut que, il est possible que, il serait étonnant/surprenant que

(Voir p. 464 pour la mondialisation, l'implicite et l'explicite
et p. 478 pour le conditionnel)

b. Organiser ses idées

 

Connecteurs

Constructions verbales

Commencer

avant toute chose, au préalable, en guise de préambule, tout d’abord, en premier lieu

pour commencer, pour débuter

Ajouter une idée

puis, ensuite, en second lieu, par ailleurs, (d’une part...) d’autre part, en outre, de surcroit

j’ajoute que, à cela s’ajoute que, il ne faut pas oublier non plus que

Ajouter une idée plus forte

à plus forte raison, a fortiori, d’autant plus que, mieux encore, bien plus

qui plus est

Achever

enfin, finalement, en définitive, en guise de conclusion, somme toute

pour terminer, pour conclure

c. Le pour et le contre

 

Connecteurs

Constructions verbales

Exprimer son accord

absolument, effectivement, exactement, parfaitement, évidemment

je partage le point de vue/l’avis/ l’opinion, j’approuve

Exprimer son désaccord

absolument pas, bien sûr que non, c’est faux

je rejette, je nie, je m’inscris en faux contre, je m’élève contre, je m’oppose à, je désapprouve, je condamne, je déplore, je regrette, je juge avec sévérité

Introduire une contradiction

cependant, néanmoins, toutefois, en revanche, au contraire, pourtant, seulement

si ce n’est que

Exprimer la concession

certes, bien entendu, en dépit du fait que, quoique, bien que, même si

je conviens, je concède, je reconnais, j’admets, il est vrai que, il est possible que

Éviter un malentendu

non pas pour... mais afin de, loin de moi l’idée de

afin d’éviter tout quiproquo/malentendu, entendons-nous bien, comprenons-nous bien

La concession – du latin cum : « avec » et cedo : « marcher » – consiste à accepter certains arguments de l’adversaire (à le suivre, à « marcher avec lui »). La concession permet de montrer que l’on ne juge pas à l’emporte-pièce, mais que l’on est capable de nuances.

(Voir p. 488 pour les homophones usuels
et p. 434 pour l'étymologie et néologie)

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?