Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Texte et image

Visions poétiques d'Istanbul

DYS

« Istanbul sous la brume »

1
N
uit de blancheur épaisse, une fois de plus la brume
Envahit l’horizon. Sous son poids croissant1
De minute en minute, le paysage s’estompe2 [...]
Vieille reine de l’Orient, si jalousée de tous,
Dont le sein lascif3 abrita sans frémir
Et sans dégoût aucun, de hideuses amours,
Étalée nonchalante, à moitié assoupie,
Ô Byzance4 abjecte, ô charmeuse insensée,
Ô toi vierge encore après mille épousailles
Restée si éclatante jusqu’à ce jour et qu’on
Ne peut contempler qu’envoûté, qu’ébloui ! [...]
Une main maudite dut jadis asperger
D’une eau maudite tes fondements mêmes,
Car on ne trouve rien en toi qui soit pur,
Mensonges, avidités, envies s’y agglutinent. [...]

Ô brume, jette ton suaire5 dessus ces crimes, toi, ville,
Vieille catin6 glorieuse, dors d’un sommeil sans fin ! [...]
Promesses non tenues, mensonges sans fin,
Justice malmenée aux portes des tribunaux, [...]
Bouches qu’on bâillonne, parce qu’on a peur d’entendre,
Nation qui peine, qu’on hait, qu’on méprise, [...]
Glorieuse nation dont le riche et le pauvre
Ploient7 sous un fardeau unique : la terreur,
Mères angoissées, époux se haïssant l’un l’autre,
Gosses abandonnés… Ô pour vous mon cœur saigne…

Assez… Brume, jette ton suaire dessus ces crimes, toi, ville,
Vieille catin glorieuse, dors d’un sommeil sans fin !
Les textes principaux
  • 1902
    . « Istanbul sous la brume »
    TEVFIK FIKRET
    7 questions associées
  • 1947
    . « J’écoute Istanbul »
    ORHAN VELI
    6 questions associées
  • 1959
    . « La ville, le soir et toi »
    NÂZIM HIKMET
    3 questions associées
Les images
  • début XIXᵉ siècle
    . Sainte-Sophie
    Joseph Mallord William Turner
  • 1907
    . Istanbul
    Paul Signac
100% numérique
Lisez le dernier poème du Spleen de Paris de Baudelaire, en écho au poème de Tevfik Fikret, influencé par la poésie française.
La culture française et la turquie
Aux XIXe et début du XXe siècles, l’élite turque est généralement éduquée en français. Par exemple, les trois poètes de ces pages sont passés par le prestigieux lycée de Galatasaray, qui est un lycée francophone (Tevfik Fikret y a enseigné et l’a même dirigé pendant des années). Cela explique qu’à cette époque, la littérature turque ait un certain nombre de points communs avec la littérature française et, plus largement, occidentale.
Ci-dessous quelques contenus proches qui peuvent vous intéresser :
Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?