Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le nucléaire comme choix énergétique
P.142-143

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

ACTIVITÉ DOCUMENTAIRE

1
Le nucléaire comme choix énergétique




Aujourd’hui, environ 75 % de la production française d’électricité est d’origine nucléaire. Cependant, l’utilisation de cette forme d’énergie est souvent pointée du doigt : accidents de Tchernobyl (1986) et de Fukushima (2011), gestion et stockage des déchets radioactifs, démantèlement des centrales fermées, etc.

➜ Quels sont les intérêts, les impacts et les évolutions possibles de l’utilisation de l’énergie nucléaire ?



Doc. 1
Le choix du nucléaire

En 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle crée le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) dans le but d’utiliser l’énergie atomique dans les domaines de l’industrie, de la science et de la défense nationale. Dans les années 1970, le premier choc pétrolier et les tensions au Moyen-Orient poussent Valéry Giscard d’Estaing à une politique du « tout nucléaire » afin d’accroître l’indépendance énergétique de la France qui devient ainsi le pays le plus nucléarisé au monde.

Doc. 2
57 réacteurs nucléaires en activité en France

Réacteurs nucléaires en activité en France

Doc. 3
Le nucléaire dans la production d’électricité

Production électricité 2017
a


Production mondiale d’électricité en 2016
b

Production française d’électricité en 2017 a.
Production mondiale d’électricité en 2016 b.

Doc. 4
Emplois dans le nucléaire

D’après le Conseil national de l’industrie [...], la filière industrielle nucléaire, qui rassemble 2 500 entreprises, emploie près de 220 000 salariés (emplois directs et indirects), représentant un chiffre d’affaires total de 46 milliards d’euros.

D’après Areva, géant du nucléaire, cette industrie serait à l’origine de 2 % de l’emploi en France, soit 410 000 emplois, dont 125 000 emplois directs. Ces chiffres sont contestés par les partisans de la sortie du nucléaire qui mettent plutôt en avant les emplois et le potentiel de création d’emplois liés au développement des énergies renouvelables. Une étude de 2011 de l’association négaWatt estimait que le développement des énergies renouvelables pouvait aboutir à la création de « 240 000 emplois équivalents temps plein en 2020 et 630 000 en 2030 ».

« Les quatre chiffres à connaître sur l'énergie nucléaire en France », Le Figaro, 2017.

Doc. 5
Approvisionnement des centrales

La France a besoin de 8 000 à 9 000 tonnes d’uranium naturel par an pour fabriquer le combustible alimentant son parc de 58 réacteurs nucléaires. La totalité de cet uranium est importée : l’exploitant EDF achète le combustible final auprès d’Areva qui sécurise son approvisionnement en exploitant [des minerais d’uranium] naturel dans différentes zones géographiques. Parmi celles-ci figurent principalement le Niger, le Canada, l’Australie et le Kazakhstan. [...]

Compte tenu du prix de l’uranium naturel sur les marchés, le montant des importations françaises d’uranium peut être estimé entre 500 millions et un milliard d’euros par an. Notons que le coût de l’uranium naturel constitue in fine seulement 5 % du coût de production du kW⋅h nucléaire.


D’où vient l’uranium naturel importé en France ?, connaissancedesenergies.org, août 2017.

Doc. 6
Nouvelle génération de réacteurs nucléaires

L’EPR (evolutionary power reactor) est un réacteur nucléaire de troisième génération. Il a été conçu pour améliorer la sûreté et la rentabilité des centrales. Mais les délais de construction de ces réacteurs sont longs et les premiers chantiers en Finlande et en France (Flamanville) ont pris beaucoup de retard : après plus de huit années de construction, ils ne sont toujours pas terminés et le coût d’installation est actuellement multiplié par quatre. La Chine, elle, est déjà équipée avec deux EPR.


EPR de Flamanville

EPR de Flamanville.

Doc. 7
Répartition des déchets nucléaires en France

Répartition des déchets nucléaires en France

2/3 des déchets radioactifs proviennent de l'industrie électronucléaire, le reste provenant d'un usage militaire, médical ou industriel tierce. Les déchets nucléaires français sont classés selon leur activité et leur durée de vie : de haute activité (HA) à très faible activité (TFA) et de vie longue (VL) à vie courte (VC). Les déchets à haute activité ne disposent pas encore de solution de traitement

Doc. 8
Émission de CO2\text{CO}_2 en France et en Allemagne

Émission de CO2 en France et en Allemagne

Ressource complémentaire

Révisez le principe de la fission nucléaire en cliquant ici et découvrez la gestion des déchets radioactifs en regardant cette vidéo :


Pour aller plus loin, cliquez ici.

Vocabulaire

Minerai  : roche contenant un ou plusieurs éléments chimiques utiles en quantité suffisamment importante pour permettre leur exploitation.

Questions

1. Doc. 1 (⇧) Historiquement, expliquer pour quelle(s) raison(s) la France s'est tournée vers le nucléaire. Préciser les autres choix possibles.


2. Doc. 3 (⇧) Donner la part du nucléaire dans la production d’énergie électrique en France. Comparer avec la part mondiale et commenter.


3. Doc. 4, (⇧) Doc. 5, (⇧) Doc. 6, (⇧) Doc. 7, (⇧) et Doc. 8 (⇧) Citer les avantages et les inconvénients d’une production de l’électricité à partir de l’énergie nucléaire. Effectuer des recherches complémentaires et répondre sous la forme d’un tableau récapitulatif.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.