Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Ronald Reagan et Deng Xiaoping : deux acteurs majeurs d’un nouveau capitalisme
P.242-243

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

POINT DE PASSAGE 1

Ronald Reagan et Deng Xiaoping : deux acteurs majeurs d’un nouveau capitalisme




Aux États-Unis et en Chine, Ronald Reagan et Deng Xiaoping instaurent presque simultanément de nouvelles politiques économiques qui bouleversent profondément leurs pays respectifs. Les États-Unis, grande puissance capitaliste, mettent en oeuvre une politique néolibérale ; la Chine, quant à elle, cherche à sʼinsérer dans le système économique mondial en adoptant le « socialisme de marché », une nouvelle doctrine économique à mi-chemin entre communisme et capitalisme.

Ronald Reagan
Ronald Reagan (1911‑2004)

Deng Xiaoping
Deng Xiaoping (1904‑1997)

❯ Quels sont les principes et les objectifs des réformes économiques entreprises par Deng Xiaoping et Ronald Reagan ?


1
Les réformes économiques de Deng Xiaoping vues par une écrivaine dʼorigine chinoise

Les réformes économiques des années 1980 ont entraîné une amélioration sans précédent du niveau de vie des Chinois, en partie grâce au commerce et aux investissements internationaux. Partout en Chine, les fonctionnaires et la population accueillent les hommes d’affaires étrangers avec un empressement non dissimulé. En 1988, lors d’un voyage à Jinzhou, ma mère logea dans un petit appartement sombre et primitif de Yulin, voisin d’un dépotoir. En face s’élève le meilleur hôtel de Jinzhou où des repas somptueux sont servis chaque jour à l’intention d’investisseurs étrangers potentiels. Un jour, ma mère vit un de ces visiteurs sortir d’un banquet, au milieu d’une cour de flagorneurs auxquels il était en train de montrer des photographies de sa luxueuse maison et de ses voitures à Taïwan.

Jung Chang, Les Cygnes sauvages, 1992.

2
L’ouverture économique de la Chine
Cliquez ici pour télécharger la carte.

Fond de carte
I. Une ouverture économique très progressive
Une nouvelle politique économique officielle
Zones économiques spéciales (1980)
Ouverture de certaines villes littorales (1984)
Ouverture de certaines régions (1985-1988)
Ouverture de la totalité du territoire (1992)
I. Une ouverture économique très progressive
Voyages de Deng Xiaoping à l’étranger
Reconnaissance de la République populaire de Chine par les États-Unis en 1971
Visites diplomatiques du président américain (Nixon en 1972, Ford en 1975, Reagan en 1984)
Hong Kong, une colonie anglaise qui revient à la Chine en 1997

3
Le programme économique de Ronald Reagan

Les États-Unis font face à une crise économique majeure. Nous souffrons de la plus longue inflation de l’histoire de notre pays. [...] Une inflation qui menace de briser la vie de millions de gens. [...] Ceux qui travaillent sont privés de leurs justes gains par un système d’impôts qui pénalise les réussites et qui nous empêche de maintenir la productivité. Aussi lourdes que soient ces taxes, elles ne sont pas à la hauteur des dépenses publiques. Depuis des décennies, nous avons accumulé déficit sur déficit. [...] Le gouvernement n’est pas la solution de cette crise-là : le gouvernement est le problème. [...] Ce que je veux, c’est réduire la taille et l’influence du gouvernement fédéral. [...] Dans les jours qui viennent, je vais proposer de supprimer les obstacles qui ont ralenti notre économie et réduit notre productivité. [...] Il est temps de réveiller le géant industriel, de ramener le gouvernement dans des limites et d’alléger notre fardeau si pénible de taxes. Voilà nos principales priorités, et sur ces principes, il n’y aura pas de compromis.

Discours dʼinvestiture de Ronald Reagan, le 20 janvier 1981.

4
Le bilan des réformes Reagan

50 ans après le New Deal, l’arrivée de Ronald Reagan à la Maison-Blanche marque le début d’une profonde mutation du capitalisme américain. [...] Reagan va être à l’origine d’une « révolution conservatrice » qui influencera une génération entière de leaders politiques. [...] Reagan martèle quatre objectifs : réduire les dépenses publiques, les impôts, la régulation et l’inflation. [...] Dès son entrée en fonctions en janvier 1981, Reagan tient sa promesse de baisse massive des taxes. [...] L’impôt sur le revenu est lui-même réduit d’un quart pour tout le monde et surtout considérablement simplifié. [...] Les taux d’intérêt sont relevés impitoyablement pour casser la dérive des prix. Cela marche. L’inflation est ramenée de plus de 12 % à 2 %. L’économie qui était en récession (- 1,5 %) lorsque Reagan a été élu retrouve un taux de croissance de plus de 3 %.

Mais ces succès ont un prix [...]. Sous Reagan, la dette fédérale va plus que doubler (pour atteindre plus de la moitié du PIB), le déficit du budget va plus que tripler et, pour la première fois depuis la Première Guerre mondiale, les États-Unis vont devenir débiteurs nets à l’égard du reste du monde. [...] Finalement, c’est peut-être moins sa politique fiscale que son charisme qui a redonné confiance à l’Amérique.

Nicolas Barré, « 1981, la reaganomics », Les Échos, 14 novembre 2008.

5
Une ouverture diplomatique

Rencontre entre Ronald Reagan et Deng Xiaoping à Beijing, 28 avril 1984, photographie anonyme.

Questions

Comparer des documents

1
Doc. 3 (⇧) Expliquez quelles sont les causes de la crise économique selon Ronald Reagan.


2
Doc. 1 (⇧) et Doc. 2 (⇧) Montrez en quoi on peut dire que les années 1980 sont celles de la naissance de la Chine comme grande puissance économique mondiale.


3
Doc. 1 (⇧) et Doc. 4 (⇧) Relevez les effets négatifs des réformes entreprises par Ronald Reagan et Deng Xiaoping.


4
Doc. 1 (⇧) Doc. 2 (⇧) et Doc. 5 (⇧) Formulez une hypothèse pour expliquer pourquoi Deng Xiaoping est si populaire en Occident.


Question de synthèse

5
Doc. 1 (⇧) Doc. 2 (⇧) Doc. 3 (⇧) et Doc. 4 (⇧) Remplissez le tableau ci-dessous :
Régime politique Réformes économiques Succès et limites
Chine
États-Unis
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.