Histoire Terminale
Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
Thème 1 : Fragilités des démocraties, totalitarismes, Seconde Guerre mondiale (1929-1945)
Ch. 1
L’impact de la crise de 1929 : déséquilibres économiques et sociaux
Ch. 2
Les régimes totalitaires
Ch. 3
La Seconde Guerre mondiale
Thème 2 : La multiplication des acteurs internationaux dans un monde bipolaire (de 1945 au début des années 1970)
Ch. 4
La fin de la Seconde Guerre mondiale et les débuts d’un nouvel ordre mondial
Ch. 5
Une nouvelle donne géopolitique : bipolarisation et émergence du tiers-monde
Ch. 6
La France : une nouvelle place dans le monde
Thème 3 : Les remises en cause économiques, politiques et sociales des années 1970 à 1991
Ch. 7
La modification des grands équilibres économiques et politiques mondiaux
Ch. 8
La France de 1974 à 1988, un tournant social, politique et culturel
Thème 4 : Le monde, l’Europe et la France depuis les années 1990, entre coopérations et conflits
Ch. 9
Nouveaux rapports de puissance et enjeux mondiaux
Ch. 10
La construction européenne entre élargissement, approfondissement et remises en question
Ch. 11
La République française
EMC
Axe 1
Fondements et expériences de la démocratie
Axe 2
Repenser et faire vivre la démocratie
Annexes
Chapitre 6
Cours 1

La France à l'heure de la Guerre froide

Comment retrouver son rang de puissance mondiale alors que la Guerre froide commence ?

Testez vos connaissances sur ce quiz

illu-boite-a-outil-chronoquiz
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Retrouvez un pour ce cours, à faire en classe en direct !

A
Une puissance fragilisée

1
La France sous le leadership des États-Unis

Une puissance fragilisée. Puissance vaincue en 1940 puis occupée, la France n'a pas après la guerre les moyens dʼune politique ambitieuse : la production industrielle de 1946 représente à peine 40 % de celle dʼavant-guerre. Mais la France fait partie des pays vainqueurs et devient l'un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies.

Une politique atlantiste. Lʼaide des États-Unis est indispensable à la reconstruction. Elle est conditionnée à l'ouverture du marché français (accords Blum-Byrnes, mai 1946). Entre 1948 et 1952, grâce au plan Marshall, la France perçoit 20 % du total de lʼaide américaine, essentiellement sous forme de dons. Avec les débuts de la Guerre froide, la France s'insère dans un système de sécurité dominé par les États-Unis : elle est lʼun des membres fondateurs de lʼOTAN en 1949.

2
Une reconstruction à lʼéchelle européenne sʼimpose

La question de lʼAllemagne. Partagée en quatre zones dʼoccupations contrôlées par les Alliés en 1945, lʼAllemagne devient rapidement un enjeu de rivalité entre lʼURSS et les États-Unis. La France, les États-Unis et le Royaume-Uni sʼorientent alors vers la création dʼun État ouest-allemand : la République fédérale dʼAllemagne est créée en 1949. La France renoue des relations bilatérales avec lʼAllemagne à partir de 1954, ce qui permet de surmonter lʼéchec du projet de Communauté européenne de défense (CED).

Les débuts de la « construction européenne ». Le ministre des Affaires étrangères français Robert Schuman est à l'initiative de la CECA, fondée en 1951. En supprimant les droits de douane sur le charbon et lʼacier, celle-ci favorise lʼaugmentation des échanges entre les six pays membres. Une seconde étape, le passage au marché commun, est proposée lors de la conférence de Messine en 1955 et actée en 1957 avec les traités de Rome. Des artistes, des intellectuels, des hommes et des femmes politiques comme jouent un rôle clé dans cette concrétisation du projet européen.

3
L'empire colonial en question

Dans les colonies, une volonté dʼindépendance. Des mouvements nationalistes apparaissent dès le début du XXe siècle dans les colonies françaises, contestant la violence et les inégalités du système colonial et réclamant lʼindépendance de leurs pays respectifs. À partir des années 1920-1930, des élites indigènes, souvent formées en métropole, reviennent dans leur pays dʼorigine et soutiennent de plus en plus ces mouvements, notamment en créant des partis politiques indépendantistes.

Une réponse limitée. Une politique dʼautonomie accrue des colonies françaises est mise en place à travers lʼUnion française et la départementalisation des quatre vieilles colonies. Mais les révoltes sont violemment réprimées par les autorités françaises, que ce soit en Algérie lors des massacres de Sétif et Guelma en mai 1945, à Madagascar en 1947 ou encore en Indochine où une guerre dʼindépendance ouverte éclate à partir de 1946.

B
Le temps des décolonisations

1
Une décolonisation devenue inéluctable

Une opinion publique de moins en moins favorable à lʼEmpire. Lʼéchec militaire en Indochine et les troubles en Afrique du Nord entament le crédit du lobby colonial. Certains courants libéraux critiquent de plus en plus le coût économique des colonies. Marquée par la défaite de Diên Biên Phu, l'opinion publique évolue en faveur de lʼindépendance de la péninsule indochinoise, officialisée par les accords de Genève en 1954.

L'isolement de la France sur la scène internationale. Les mouvements nationalistes sʼappuient sur la Charte des Nations unies qui affirme le droit des peuples à disposer dʼeux-mêmes. L'Assemblée générale de l'ONU, à la demande des pays arabes, vote des résolutions contre la politique marocaine et tunisienne de la France en 1953. Les États-Unis comme l'URSS condamnent le colonialisme européen et font échouer l'intervention franco-britannique au moment de la crise de Suez (1956).

2
Lʼémancipation de colonies africaines

La fin des protectorats en Tunisie et au Maroc. Le gouvernement de Pierre Mendès France amorce le processus de décolonisation de la Tunisie. En juillet 1954, il reconnaît l'autonomie interne et la formation dʼun gouvernement ouvert aux nationalistes du Néo-Destour dʼ. Au Maroc, le sultan, soutenu par le parti de lʼIstiqlal, dénonce le protectorat. Il est envoyé en exil en 1953, puis rappelé par la France du fait dʼun début dʼinsurrection. Les deux pays accèdent à lʼindépendance en mars 1956.

Lʼaccès à lʼindépendance de lʼAfrique subsaharienne. La décolonisation y est relativement pacifique. En juin 1956, la loi-cadre Defferre accorde une extension des compétences à des autorités locales élues. Charles de Gaulle poursuit cette politique en créant la Communauté française. La Guinée, dirigée par Sékou Touré, refuse dʼy adhérer et obtient son indépendance en 1958. Les autres pays dʼAfrique subsaharienne accèdent à lʼindépendance dans le courant de lʼannée 1960 () et entrent à lʼONU quelques mois plus tard. La France sʼemploie à partir de cette date à conserver des liens étroits avec ses anciennes colonies, notamment par une politique de coopération économique.

Biographie

Marcelle Devaud
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Crédits : Pyb/Wikimedia

Marcelle Devaud
(1908-2008)

Membre de la Résistance pendant la guerre, Marcelle Devaud est élue sénatrice au Conseil de la République. À partir de 1958, elle poursuit sa carrière politique en tant que députée-maire gaulliste. Favorable à la réconciliation franco-allemande, elle s'engage en faveur de la construction européenne.

Vocabulaire

  • Atlantisme : doctrine politique reposant sur l'idée d'une coopération très forte, notamment sur le plan diplomatique et militaire, entre les États-Unis et l'Europe occidentale.

  • CECA : Communauté européenne du charbon et de l'acier mise en place en avril 1951 et composée de six États membres : la France, l'Italie, l'Allemagne (RFA), la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas.

  • CED : projet de défense européenne qui vise à insérer le réarmement de l'Allemagne dans une armée européenne. Il divise la classe politique française et est rejeté par un vote de l'Assemblée en 1954.

  • Départementalisation : loi de mars 1946 qui érige les quatre « vieilles colonies » (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion) en départements.

Biographie

Habib Bourguiba
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Crédits : ELEL09/Wikimedia

Habib Bourguiba (1903-2000)

Avocat formé en France dans les années 1920, il revient en Tunisie pour militer dans les milieux nationalistes. En 1934, il fonde le Néo-Destour, fer-de-lance du mouvement pour lʼindépendance de la Tunisie. Plusieurs fois arrêté et exilé par les autorités du protectorat français, il joue un rôle clé dans lʼobtention de lʼindépendance (le 20 mars 1956) puis dans la proclamation de la République, dont il prend la tête en tant que premier président le 25 juillet 1957.

Vocabulaire

  • Communauté française : association politique entre la France et ses colonies, qui obtiennent une autonomie plus importante et peuvent sʼadministrer elles-mêmes.

  • Loi-cadre : loi au contenu très général définissant les orientations d'une politique.

Le document du cours

Doc. 1
Carte interactive
La décolonisation de lʼAfrique

Cliquez sur un élément de légende ou un titre pour l'afficher ou le masquer

Histoire et fiction

Zac Deloupy et Swann Meralli, Algériennes, 2018. Cette bande dessinée traite des mémoires de la guerre dʼAlgérie à travers plusieurs témoignages de femmes – une fille de harkis, une ancienne combattante, une Européenne restée en Algérie après 1962, etc.

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah

Premium activé


5
essais restants
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.