Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Les partis politiques
P.398-399

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Activité 5

Les partis politiques



Axe 1 : Fondements et expériences de la démocratie

  • ▶︎ 1. Les origines de la démocratie
  • ▶︎ 2. Les expériences de la démocratie
  • ▶︎ 3. Les pratiques démocratiques


COMPÉTENCES

  • Repérer et apprécier les intentions des auteurs.

  • Respecter la diversité des points de vue.


Apparus en Angleterre dès le XVIIe siècle et en France à partir de la Révolution, les partis politiques sont profondément liés au fonctionnement de la démocratie représentative. En France, leur rôle est inscrit dans l’article 4 de la Constitution de 1958. Néanmoins, leur place semble aujourd’hui se réduire au profit de nouvelles formes de mobilisation politique.

Effectuez les activités suivantes pour mieux comprendre le rôle des partis politiques en France et leurs évolutions récentes.

Étape 1

Complétez le tableau ci-dessous


Attention, certains partis politiques présentés ici n’existaient plus en 2017.

1
En France, les principaux partis politiques

Extrême gauche Gauche Centre Centre droit Droite Extrême droite
Dirigeant ou dirigeante
Pourcentage de voix obtenues aux présidentielles de 2017 (1er tour)
Nombre de député(e)s après les législatives de 2017
Principales idées défendues

Logo PCF
EELV logo
Logo UMP


Logo NPA
Logo Les Républicains
Logo La France Insoumise
Logo PS


Logo La République en marche
Logo UPR
Logo RN
Logo Lutte Ouvrière
Voir les réponses

Étape 2

Mesurer la confiance dans les partis politiques
Doc. 2 (⇩) et Doc. 3 (⇩)

Et vous, avez-vous confiance dans les partis politiques français ? Faites un calcul statistique à l’échelle de la classe et comparez le résultat aux tendances nationales.
Voir les réponses

2
Une confiance en baisse

Une confiance en baisse

3
Se passer des partis politiques ?

Au final, que reste-t-il aux partis ? D’abord une vague fonction de mobilisation électorale dont beaucoup de commentateurs doutent de la pertinence tant les médias semblent « faire l’élection » et les campagnes devenir une affaire d’argent. Ensuite une fonction de sélection des candidats aux élections locales et législatives. Les notables qui dominent les partis refusent à ce niveau d’élargir le processus de désignation du candidat pour se maintenir en place.

Faut-il congédier pour autant les partis ? Peut-on imaginer une démocratie post‑partisane ? Rien n’est moins sûr tant que la démocratie restera représentative, ce qui constitue le scénario politique le plus probable des années à venir. Les partis sont les enfants du suffrage universel, comme l’a bien montré Max Weber il y a plus d’un siècle. Ils concourent à l’expression du suffrage, nous dit la Constitution.

Rémi Lefebvre, « La démocratie peut-elle se passer des partis politiques ? », L’Humanité, 12 janvier 2017.

4
Argent et démocratie

Les partis et campagnes électorales [sont financés] majoritairement par les dons privés des entreprises et des particuliers. [...] Plus un candidat dépense de l’argent, plus il a de chances de l’emporter. Aux États-Unis, un sénateur victorieux débourse dix millions de dollars en moyenne ; en France, le coût de la campagne s’élève à 18 000 euros en moyenne pour un député dépassant 1 % des voix. Et qui reçoit le plus de dons privés ? Les candidats de droite, dont les idées correspondent le plus aux aspirations des plus fortunés. [...] Dans notre pays, les 10 % les plus riches effectuent plus de 53 % des dons aux partis politiques, des dons subventionnés par l’État puisque déductibles des impôts à hauteur des deux tiers. [...] Plus vous avez de l’argent, plus vous pouvez peser sur le débat démocratique. [...] La captation de la vie politique par les plus riches peut conduire à un rejet de la part du reste de la population. Et déboucher sur des populismes, comme on le voit aujourd’hui aux États-Unis avec Donald Trump, ou dans certains pays européens, comme la Hongrie, la Pologne et plus récemment l’Italie.

Interview de Julia Cagé (économiste, spécialiste du financement des partis politiques), dans Télérama, 27 septembre 2018.

Étape 3

Identifier des évolutions actuelles
Doc. 3 (⇧) et Doc. 4 (⇧)

1. Pourquoi parle-t-on aujourd’hui de crise des partis politiques ?


2. À partir d’une recherche sur Internet, montrez quel nouveau mode de financement des partis politiques est proposé par Julia Cagé.
Voir les réponses

Vocabulaire

  • Adhérent : personne qui adhère à un parti politique, qui en possède la carte et a payé sa contribution au parti.

  • Militant : personne qui s’engage dans un parti politique par différentes actions (tractage, participation aux réunions, etc.).

  • Pluralisme politique  : principe démocratique selon lequel il doit exister plusieurs partis politiques représentant les différentes sensibilités d’une société.

IDÉE DÉBAT

Les partis politiques sont-ils indispensables à la démocratie ?

L'analyse

  • ❯ ❯ ❯ Avez-vous réussi à effectuer les différentes activités ?


  • ❯ ❯ ❯ Avant de réaliser ces activités, connaissiez-vous des partis politiques français ? Comment ?
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.