Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La Turquie, un exemple de basculement vers un régime autoritaire
P.396-397

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Activité 4

La Turquie, un exemple de basculement vers un régime autoritaire



Axe 1 : Fondements et expériences de la démocratie

  • ▶︎ 1. Les origines de la démocratie
  • ▶︎ 2. Les expériences de la démocratie
  • ▶︎ 3. Les pratiques démocratiques


COMPÉTENCES

  • Identifier différents types de documents et les contextualiser.

  • Savoir exercer son jugement et lʼinscrire dans une démarche de vérité.


Après la chute de l’Empire ottoman en 1922, la Turquie devient une république laïque. Élu président de la République au suffrage universel en 2014, Recep Tayyip Erdogan, chef du Parti nationaliste AKP, fait progressivement basculer le pays vers un régime autoritaire, voire, selon certaines analyses, dictatorial.

À l’aide des documents proposés, réalisez une frise chronologique pour retracer les étapes du virage autoritaire du régime turc.

Étape 1

Retracer le parcours de R. T. Erdogan
Doc. 1 (⇩)
Sur votre frise chronologique, notez :
  • - la date à laquelle R. T. Erdogan entre en politique ;
  • - la date à laquelle il fonde son parti ;
  • - la date à laquelle il arrive au pouvoir.
Voir les réponses

1
Recep Tayyip Erdogan

Photographie de Recep Tayyip Erdogan sur un plateau en cuivre en vente à Sanliurfa

2
Un bilan des purges de 2016

C’est une purge sans fin dans laquelle s’est lancé le président turc, Recep Tayyip Erdogan. Depuis le coup d’État raté de juillet 2016, quelque 140 000 fonctionnaires avaient déjà été limogés et 44 000 jetés en prison. [...] Le nouveau décret, publié le 24 décembre, annonce la mise à pied de 2 756 fonctionnaires supplémentaires, dont 637 militaires et 105 universitaires. Cette tentative de putsch [...] a offert [à Erdogan] l’occasion de s’assurer une mainmise encore plus implacable sur l’État et d’écraser toute opposition au nom de la « lutte contre le terrorisme ».[...] L’opposition de gauche et les « kémalistes », héritiers des valeurs de la république laïque fondée par Mustapha Kemal, n’ont pas été épargnés, comme le démontre l’acharnement du pouvoir contre le quotidien Cumhuriyet, mais aussi contre des intellectuels libéraux, les ONG ou des figures de la société civile, comme le mécène Osman Kavala. La répression sans fin menée par le président turc masque mal, pourtant, la faiblesse réelle de son pouvoir. [...] La Turquie de demain ne se reconnaît plus en Erdogan. Ce dernier l’a parfaitement compris. D’où son inquiétude et sa volonté d’imposer sa poigne de plus en plus autoritaire.

« En Turquie, la purge sans fin », éditorial du Monde, 27 décembre 2017.

Étape 2

Identifier des ruptures
Doc. 2 (⇧)

1. Qu’est-ce que le « coup d’État manqué du 15 juillet » ? Faites une recherche sur Internet pour obtenir plus d’informations.


2. Ajoutez entre deux et quatre dates à votre frise.
Voir les réponses

Numérique

Cliquez ici pour découvrir une vidéo du Monde datant de 2017 qui montre la vitesse à laquelle la situation s’est dégradée : « Turquie, comment meurt une démocratie » .

Étape 3

Comprendre le basculement vers un régime autoritaire
Doc. 3 (⇩) Doc. 4 (⇩) et Doc. 5 (⇩)

1. Identifiez les moyens par lesquels sʼinstallent un régime autoritaire.


2. Ajoutez entre deux et quatre dates à votre frise.
Voir les réponses

3
Palais présidentiel dʼAnkara, Turquie, 17 février 2019, photographie anonyme.

Palais présidentiel d'Ankara

4
2016-2018 : l’état d’urgence en Turquie

Un premier décret de loi a pris fin juillet 2016, qui impose une série de limitations sérieuses des libertés dont : durée de la garde à vue portée à 30 jours, enregistrement de toutes les conversations entre les avocats et leurs clients en détention, une conversation téléphonique de 10 minutes tous les 15 jours maximum pour les détenus, la possibilité de démettre fonctionnaires, enseignants et magistrats, la fermeture de 1 143 établissements privés d’enseignement, de fondations, d’associations, etc. [...] Aucune garantie judiciaire n’est expressément prévue. La Cour constitutionnelle est écartée, et l’intervention des tribunaux administratifs ou judiciaires très problématique (compte tenu du contexte, notamment de la démission ou de l’arrestation de milliers de magistrats).

Ariane Bonzon, « Les états d’urgence en France et en Turquie sont-ils très différents ? », Slate.fr, 25 juillet 2016.

5
2017 : le vote des pleins pouvoirs

Un pouvoir absolu. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a remporté ce dimanche soir la bataille serrée (et contestée juridiquement) qui lui permet de cumuler à partir de 2019 les fonctions de chef de l’État, chef des armées, chef du gouvernement, chef du parti islamo‑conservateur AKP et de sa faction parlementaire. [...] Cette victoire a été obtenue par une combinaison de trois éléments [...] ; une propagande d’État massive, avec 90 % du temps d’antenne dévolue au « oui » et l’intimidation des militants du « non », traités de « terroristes » ou de « putschistes » ou la fermeture de nombre de médias d’opposition au nom de l’état d’urgence [...]. Ce dernier a suscité aussi, deuxième élément, une peur dans la population qui, conjuguée à la guerre syrienne toute proche et aux attentats djihadistes ou des séparatistes kurdes, a poussé la majorité des Turcs à confier leur défense à leur président sans aucune limite ou contre-pouvoirs.

Yves Bourdillon, « Référendum turc : Erdogan obtient les pleins pouvoirs », LesEchos.fr, 16 avril 2017.

Vocabulaire

  • AKP : Parti de la justice et du développement. Parti conservateur et nationaliste turc fondé en 2001, au pouvoir depuis 2002.

  • État d’urgence : état d’exception permettant aux autorités politiques de restreindre les libertés individuelles.

  • Purge : dans ce sens, élimination (symbolique ou réelle) des opposants politiques.

IDÉE DÉBAT

À votre avis, une telle dérive autoritaire est-elle possible en France ? Pourquoi ?

L'analyse

  • ❯ ❯ ❯ Avez-vous mis en avant au moins quatre grandes étapes ?


  • ❯ ❯ ❯ Avez-vous expliqué le rôle de R. T. Erdogan et de son parti ?
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.