Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le conditionnel/L’expression de l’hypothese/L’expression de la concession
Page numérique

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Exclusivité numérique



Gramática






Le conditionnel




1. Le conditionnel présent

▸ Les verbes réguliers

  • Infinitif du verbe + -ía, -ías,-ía, -íamos, -íais, -ían.
  • Ex : Con tu ayuda, sería más fácil.

▸ Les verbes irréguliers


2. Le conditionnel passé

  • Auxiliaire haber au conditionnel présent (habría, habrías, habría, habríamos, habríais, habrían+ participe passé.
  • Ex : Habría podido hacerlo.

3. Emplois

Comme en français, le conditionnel exprime :
  • une condition ;
  • Voir l’expression de la condition p. 282
  • une éventualité ;
  • Ex : Me gustaría viajar a Perú.
  • une idée de futur dans le passé ;
  • Ex : Pensaba que le apetecería salir.
  • une supposition dans le passé ;
  • Ex : Serían la diez de la noche cuando llamaron a mi puerta.
  • une atténuation d’un ordre ou d’une question.
  • Ex : ¿Podría prestarme su teléfono?

L’expression de l’hypothèse




  • En plus de a lo mejor + indicatif, il existe plusieurs façons d’exprimer une hypothèse :
  • Tal vez, es posible que, quizá(s), acaso, puede que  + subjonctif
    Ex : Tal vez no sea verdad. / Acaso pueda ayudarme mi hermano. / Es posible que llueva.
  • D’autres structures permettent d’exprimer la conjecture (supposition fondée sur des apparences, des probabilités) :
  • Deber (conjugué) + de + infinitif.
    Ex : Debe de estar enfermo.
    Le verbe conjugué au futur.
    Ex : Estará enfermo.

L’expression de la concession




  • La proposition subordonnée de concession exprime une objection, une opposition à la réalisation du fait exprimé dans la principale.
  • La subordonnée de concession peut être introduite par : aunque (bien que / même si), a pesar de que (bien que / malgré le fait que), por más que / por mucho que (quoi que / quel que / avoir beau), etc.
  • La subordonnée de concession peut être à l’indicatif ou au subjonctif.
  • Si la concession porte sur un fait réalisé, on emploie l’indicatif.
    Ex : Aunque llueve, salgo. (Bien qu’il pleuve, je sors.)
    Por más que se esforzaba, no lo conseguía. (Il avait beau s’efforcer, il n’y arrivait pas.)
    Si la concession porte sur un fait non réalisé, on emploie le subjonctif.
    Ex : Aunque llueva, salgo. (Même s’il pleut, je sors.)
    Por más que se esfuerce, no lo conseguirá. (Il aura beau s’efforcer, il n’y arrivera pas.)
  • En général, on traduit :
  • Aunque + subjonctif par même si + indicatif.
    Aunque + indicatif par bien que + subjonctif.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.