Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Découvrir et s’approprier
P.26-27

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Texte et image


Découvrir et s’approprier




Objectif

J'analyse le processus de domination à travers des récits de voyage.

1. Récit original de Cartier

  Après 20 jours de traversée, Jacques Cartier atteint Terre-Neuve (grande ile au large du Canada) et se lance dans l’exploration de la région. Certains lieux sont déjà connus des Vikings, des pêcheurs normands et bretons, mais Cartier s’aventure plus loin encore et entre en contact avec les Indiens de la région.

  Le vingt-troisième jour dudit mois de juin, qui est le jour de la Saint‑Jean [...], nous eûmes connaissance d’un cap de terre. Et ce jour-là il fit brumes et mauvais temps, et nous ne pûmes approcher de ladite terre ; et comme c’était de monseigneur Saint Jean, nous le nommâmes le cap Saint Jean. […] Il y a autour de cette île plusieurs grandes bêtes, comme de grands bœufs, qui ont deux dents dans la gueule, comme chez l’éléphant, et qui vont dans la mer. Desquelles il y en avait une qui dormait à terre à la rive de l’eau, et nous allâmes avec nos barques, pour tenter de la prendre : mais dès que nous fûmes auprès d’elle, elle se jeta à la mer. Nous y vîmes pareillement des ours et des renards. Cette île fut nommée l’île de Brion1. […] À quatre lieues de ladite île, il y a un beau cap que nous nommâmes cap du Dauphin2, parce que c’est le commencement des bonnes terres. [...]
  Le vingt-quatrième jour dudit mois3, nous fîmes faire une croix de trente pieds4 de haut, qui fut faite devant plusieurs d’entre eux5, sur la pointe de l’entrée dudit havre6, sous le croisillon de laquelle nous mîmes un écusson en bosse, à trois fleurs de lys, et au-dessus un écriteau en bois, gravé en grosses lettres de formes, où il y avait vive le roi de France. Et nous plantâmes cette croix sur ladite pointe devant eux, lesquels la regardèrent faire et planter7. Et après qu’elle fut élevée en l’air, nous nous mîmes tous à genoux les mains jointes, en adorant celle-ci devant eux, et leur fîmes signe, regardant et leur montrant le ciel, que par elle était notre Rédemption8, ce dont ils montrèrent beaucoup d’étonnement, en tournant autour de cette croix, et en la regardant.    
  Quand nous fûmes retournés sur nos navires, vint le capitaine9 vêtu d’une vieille peau d’ours noir dans une barque, avec trois de ses fils et son frère, lesquels n’approchèrent pas aussi près du bord qu’ils avaient coutume, et il nous fit une grande harangue10, nous montrant ladite croix, et faisant le signe de la croix avec deux doigts ; et puis il nous montrait la terre tout autour de nous, comme s’il eût voulu dire que toute la terre était à lui, et que nous ne devions pas planter ladite croix sans sa permission.

JACQUES CARTIER, Voyages au Canada, 1534, traduction en français moderne, © Éditions La Découverte, 1981.

1. En mémoire du seigneur de Brion, amiral de France.
2. Titre donné au fils du roi.
3. Le 24 juillet.
4. Une dizaine de mètres.
5. Devant les indigènes.
6. La baie de Gaspé.
7. Qui nous regardèrent la planter.
8. Salut (la foi sauve l'homme de ses péchés).
9. Le chef de la tribu indigène, Donnacona.
10. Discours solennel.

JACQUES CARTIER

JACQUES CARTIER

(1491-1557)


JACQUES CARTIER (1491-1557) est un navigateur français. À cette époque, pour aller en Asie, les Français devaient contourner l’Afrique car les Ottomans contrôlaient la route terrestre. François Ier demande à Cartier de trouver une voie plus directe par le nord de l’Amérique. En 1534, celui‑ci découvre le Canada.

Croix

Jacques Cartier prend possession de la baie de Gaspé

2. La suite en version romancée

Voici la suite racontée dans un roman de littérature jeunesse.

  Damga ! dit-il d’un ton sec en désignant sa terre, et il se frappe la poitrine.
  Le message est clair. Mais le capitaine Cartier est rusé. Il sait ce qu’il veut.
  – Ce n’est qu’un point de repère dans l’océan ! ment-il à Donnacona. Venez, soyez mes invités à bord. Moussaillon ! va me chercher deux uniformes neufs, commande-t-il à Thomas.
  Domagaya et Taignoagny, les fils du chef, sont habillés en marins, et tous les Indiens conviés à un bon repas. Les voilà réjouis, aveuglés, trompés. Cartier propose alors à leur père d’emmener les deux jeunes Indiens à Saint-Malo et de les ramener dans un an.
  – Larguez les amarres ! rugit le capitaine.
  Après avoir salué leur famille, les deux Indiens regardent, bouche bée, les marins qui s’activent.


MARYSE LAMIGEON, FRANÇOIS VINCENT, Les Voyages de Jacques Cartier, à la découverte du Canada, d’après le récit de Jacques Cartier « Voyages au Canada », © L’École des loisirs, 2006.

Cartier et le Canada

Deux autres expéditions mèneront J. Cartier jusqu’à Stadaconé (aujourd’hui Québec) et Hochelaga (aujourd’hui Montréal). Mais il ne trouvera ni le passage vers l’Asie demandé par François Ier (en raison du froid) ni la richesse escomptée.
Voir les réponses

Les textes

COMPÉTENCE - Je lis des textes variés et me sers de mes connaissances culturelles pour les comprendre

Arrivée en terre inconnue

1
a) Avez-vous deviné quels animaux sont ces « grands bœufs » avec deux dents (troisième phrase, texte 1) ? b) Pourquoi Jacques Cartier ne les désigne-t-il pas par leur nom ?



2
De quelle manière l’équipage de Cartier s’approprie‑t‑il les lieux au début du texte ?



Une cérémonie lourde de sens

3
Comment Cartier marque‑t‑il l’empreinte du royaume de France sur le territoire ?



4
Que veut enseigner Cartier aux habitants en s’agenouillant devant la croix ?



5
a) Comment le chef indigène réagit-il ? b) Comprenez‑vous sa réaction ?



Du récit de voyage au roman

6
a) Que propose Cartier au chef indien ? b) Pourquoi agit-il ainsi ?



7
Relevez les verbes de parole dans les interventions de Cartier. Quels traits de caractère soulignent-ils ?



8
Comment les Indiens réagissent-ils durant cet épisode ?



Voir les réponses
Voir les réponses

L’image

1
Comment le rapport de force entre les deux mondes est-il montré ? Analysez la place et la position des personnages, et appuyez-vous sur la principale ligne directrice de l’image.



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.