Français 3e
Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
Se chercher, se construire
Ch. 1
Se raconter, se représenter
Ch. 2
Romain Gary, La Promesse de l'aube
2 bis
En quoi l’œuvre de Simone Veil est-elle plus qu’un récit personnel ?
Vivre en société, participer à la société
Ch. 3
L'habit fait-il le moine ?
Agir sur le monde
Ch. 4
Dénoncer la guerre : Mémoires d'un rat de Pierre Chaine
4 bis
En quoi la publicité est-elle un objet de critique et de satire ?
Ch. 5
Antigone : Une voix face au pouvoir
Regarder le monde, inventer des mondes
Ch. 6
Nuits lyriques
6 bis
En quoi la poésie permet-elle de lier nature et individu ?
Ch. 7
Le monde moderne en poésie
Thème complémentaire
Ch. 8
D'un étonnement à un autre
La langue au cycle 4
Lexique
Grammaire
Conjugaison
Orthographe
Nouveauté 2021 : Étude de la langue
EPI
Méthode
Tableaux de conjugaison
Orthographe
Fiche orthographe 4

Les terminaisons verbales homophones

Réviser

Exercice 1
Cependant, je commis une faute. Mon jeune âge, précisément, me forçait à imaginer l'avenir en fonction de moi-même et d'une certaine recherche du bonheur. Je lui dis que, dans trente ans, ces dix mille chênes seraient magnifiques. Il me répondit très simplement que dans trente ans [...] ces dix mille seraient comme une goutte d'eau dans la mer.
J. Giono
L'Homme qui plantait des arbres, 1953.

1. a. Identifiez les terminaisons verbales en [é] ou [è], puis en [i].
b. Précisez pour chacune le temps, la personne et le mode du verbe.

2. Transposez ce texte au présent de l'indicatif. Cela vous aide-t-il à identifier certaines finales homophones ?

Leçon

Des formes verbales qui se ressemblent
  • Les verbes en -er possèdent des formes verbales homophones en [é] (fermé) :
    • l'infinitif
      Exemple :  parler ;
    • le participe passé
      Exemple :  parlé ;
    • le présent de l'indicatif et de l'impératif
      Exemple :  (vous) parlez.

  • À cela s'ajoutent les terminaisons qui ont un son proche, en [è] (ouvert) :
    • l'imparfait (je parlais) qui peut notamment être confondu avec le passé simple (je parlai) ;
    • le futur (je parlerai) qui peut notamment être confondu avec le présent du conditionnel (je parlerais).

(Voir p. 324 pour , et p. 332 pour )
Comment les différencier ?
Voici trois étapes simples, pour être sûr de ne pas se tromper.

1. Il faut d'abord savoir si la forme est un verbe conjugué, un verbe à l'in nitif ou un participe passé. - Il suffit de remplacer par un verbe du 2e ou du 3e groupe, par exemple vendre, partir ou faire.
Exemples : 
  • Nous allons fermer. : Nous allons vendre. 
  • Nous avons fermé. : Nous avons vendu.
  • Je fermais. : Je vendais.

2. S'il s'agit d'un verbe conjugué, il faut identifier son temps et son mode. Remplacer par une autre personne permet de distinguer :
  • futur et présent du conditionnel :
    Exemples : 
    • Je rangerai demain. : Il rangera demain.
    • Je rangerais demain, si je pouvais. : Il rangerait demain, ...

  • imparfait et passé simple :
    Exemples : 
    • Je rangeais. : Il rangeait.
    • Je rangeai. : Il rangea.

  • indicatif et subjonctif :
    Exemples : 
    • Je crois que j'ai raison. : Je crois que tu as raison.
    • Je ne crois pas que j'aie raison. : Je ne crois pas que tu aies raison.

3. Vérifiez que le verbe conjugué est bien accordé avec son sujet et que le participe passé est accordé si nécessaire.

(Voir p. 341 pour )
Autres formes verbales homophones
Certains ont tendance à généraliser le -t- comme consonne finale muette, à la place notamment du -s- qui est présent :

  • aux 1ère et 2ème personnes
    Exemple :  Je connais, tu venais, je prends, tu voulus (conjugué à la 1re personne, un verbe ne se termine jamais par un -t- ou un -d-) ;

  • à la fin d'un certain nombre de participes passés
    Exemple :  J'ai pris, tu as compris.

Rappel
  • Pour savoir par quelle lettre se termine un participe passé, il suffit de le mettre au féminin.
    Exemples : 
    • pris : prise
    • fait : faite
    • apparu : apparue.

S'exercer

Exercice 2
1. Complétez les verbes avec les terminaisons verbales adéquates en [é] ou [è].

Il ne fall
pas songer à aller voir ce qui se pass
. Avant d'avoir travers
seulement la moitié de la cour, la lampe eût été éteinte et le verre bris
. Il y eut un court silence et mon père commenç
à dire que  « c'ét
sans doute le chien », lorsque, tout juste sous la fenêtre de la salle à manger, qui donn
, je l'
dit, sur la route de la Gare, un coup de sifflet partit.
D'après A. Fournier, Le Grand Meaulnes, 1913.

2. Identifiez le temps, la personne et le mode des verbes que vous avez modifiés.
Exercice 3
Complétez avec les terminaisons ‑é, ‑ée ou ‑er.

1. Je suis all

au cinéma avec des amis aujourd'hui.
2. Je vais accept
le travail qu'il m'ont propos
.
3. Il faut astiqu
avec du vinaigre blanc pour enlev
la tache.
4. Elle s'est autoproclam
présidente de la fédération sans consult
ses pairs.
5. J'ai été aveugl
par le soleil, c'est pourquoi je n'ai pas réussi à la photographi
à temps.

Exercice 4
Complétez avec la terminaison ‑ai ou ‑ais.

1. Dans un mois j'aur
les résultats du brevet.
2. Tu ne ser
pas malade par hasard ?
3. Si j'en av
les moyens, je t'enverr
un bouquet de fleurs par jour.
4. Ce matin j'ir
courir un peu en bord de mer.
5. J'aimer
le voir le plus tôt car mardi je partir
d'ici.
6. Si tu pouv
te lever, je voudr
faire le ménage.
Exercice 5
Ajoutez la terminaison ‑ai, ‑ais, ou ‑ait aux verbes suivants.

1. Souvent, je me lev
très tard, car, à vrai dire, je pass
toute la nuit à jouer sur mon ordinateur.
2. Tous les samedis matin, je fais
mes devoirs de la semaine puis j'all
jouer avec mes amis.
3. Il dev
passer à la maison me donner les cours de la journée.
4. Ce jour- là, je la rencontr
comme par hasard, tandis que je march
 tranquillement dans la rue.
5. J'essay
de la regarder mais mon regard se détourn
constamment lorsqu'elle se retourn
vers moi.
Exercice 6
Je sais écrire des homophones.

Complétez par la terminaison en [é] ou [è] qui convient.

1. Aujourd'hui, je suis all
au marché : maman m'av
envoy
achet
des olives et des artichauts.
2. J'ét
fatigu
 : j'av
couru toute la journée pour prépar
le départ.
3. Ma sœur m'a contact
 pour me demand
si j'av
des nouvelles de mon oncle.
4. Je te raconter
demain : là je dois y all
.
5. Si je pouv
, je te raconter
tout maintenant.
6. Je ne crois pas qu'il
 raison : il s'est tromp
dès le début.
7. S'il s'ét
concentr
, il ne se ser
pas tromp
.
Exercice 7
Complétez ces formes verbales par les terminaisons qui conviennent.

1. Je me perme
de vous écrire pour vous demand
votre avis.
2. Oui, je sai
, j'ai déjà pri
cinquante photos de nous. Mais on se pren
quand même un dernier selfie, pour gard
un souvenir.
3. J'ai fini
la série. Comme toi, je suis déçu
, l'histoire s'est concl
de manière décevante !
4. J'ai été exclu
du cours de maths car comme d'habitude je n'avai
pas fai
mes devoirs. En fait, je n'avai
même pas apport
mes affaires.
5. J'ai fini
l'entrainement à 7 heures, puis je suis all
me douch
, j'ai pri
mes affaires et je suis parti
en cours.
6. Regarde, il redescen
 : je te pari
qu'il a obtenu
ce qu'il voulait.
Exercice 8
Le texte suivant comporte treize erreurs sur les terminaisons verbales. Corrigez-les et expliquez votre correction.

Julien voyait sa gaucherie ; il avais de l'humeur. Il délibérat longtemps avec lui-même pour savoir s'il devait se fâché de ce mot : Je vous l'ordonne. Il fut assez sot pour pensé : « Elle pourrait me dire je l'ordonne, s'il s'agissait de quelque chose de relatif à l'éducation des enfants ; mais en répondant à mon amour, elle suppose l'égalité. On ne peut aimez sans égalité... » et tout son esprit se perdis à faire des lieux communs sur l'égalité. Il se répétait avec colère ce vers de Corneille, que Mme Derville lui avait apprit quelques jours auparavant :
... L'amour
Fait les égalités et ne les cherche pas.
Julien, s'obstinant à jouer le rôle d'un don Juan, lui qui de sa vie n'avait eut de maîtresse, fut sot à mourir toute la journée. Il n'eut qu'une idée juste ; ennuyer de lui et de Mme de Rênal, il voyait avec effroi s'avancée la soirée où il serait assit au jardin, à côté d'elle et dans l'obscurité. Il dit à M. de Rênal qu'il aller à Verrières voir le curé ; il partit après dîner, et ne rentrat que dans la nuit.
D'après Stendhal, Le Rouge et le noir, 1830.

Écrire

Exercice 9
1. Inventez un petit texte comportant dix erreurs sur des terminaisons verbales homophones.
2. Partagez-le à un camarade de classe qui devra le corriger et justifiant sa correction. Discutez à deux des formes qui posent problème (Y a-t-il bien une erreur ? Si oui, comment la corriger ?)

  • Notez les formes dont vous n'êtes pas sûr et demandez confirmation à un(e) autre camarade ou à votre professeur.
Conseil

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah

Premium activé


5
essais restants
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.