Français 4e
Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
Thème 1 : Se chercher, se construire
Ch. 1
Dire toutes les nuances de l'amour
Ch. 2
Roméo et Juliette, une tragédie amoureuse adaptée au cinéma
Thème 2 : Vivre en société, participer à la société
Ch. 3
Les valeurs : du dialogue à la confrontation
Ch. 4
Le Cid entre amour, honneur et devoir
Thème 3 : Regarder le monde, inventer des mondes
Ch. 5
Aux frontières du réel
Ch. 6
Germinal, un roman et un film
Thème 4 : Agir sur le monde
Ch. 7
L'information, des textes aux médias
Thème complémentaire
Ch. 8
La ville entre chien et loup
La langue au cycle 4
Lexique
Grammaire
Conjugaison
Orthographe
EPI
Méthode
Tableaux de conjugaison
Chapitre 5
Littérature lexique

Lexique

Exercice 1
J'étudie des mots synonymes.

Précisez si les expressions et mots suivants désignent le jour ou la nuit, et indiquez leur classe grammaticale.

aube
aurore
chant du coq
couchant
crépuscule
déclin
dès potron-minet
diurne
entre chien et loup
lever
nocturne
obscurité
pointe du jour
ténèbres
vespéral

Exercice 2
Je cherche des mots de la même famille

1. Complétez ce tableau à l'aide de mots de la même famille.

Nom Adjectif qualificatif ou participe passé Verbe
Surprise
Alarme
Angoisse
Frayeur
Affolement
Inquiétude
Épouvante


2. Associez chaque mot à son étymologie :
Nom Étymologie
Surprise
Alarme
Angoisse
Frayeur
Affolement
Inquiétude
Épouvante

Exercice 3
Je classe les mots synonymes de peur.

Classez les mots suivants en fonction du degré de peur qu'ils expriment (peur faible, peur, peur très forte) :
Faible Moyen Fort


Exercice 4
Je distingue différentes figures de style.

Identifiez les figures de style de chaque extrait :

1. « Au fur et à mesure qu'il se rapprochait de moi, sa monstrueuse exubérance déchirait en lambeau le manteau  de la nuit. » (R. Bradbury, « Le draggableon »).

2. « J'ai peur de l'inconnu de derrière la porte, de derrière le rideau, de dans l'armoire, de sous le lit. » (G. de Maupassant, « Lui ? »).

3. « La peur [...] c'est quelque chose d'effroyable comme une décomposition de l'âme, un spasme affreux de la pensée et du cœur dont le souvenir seul donne des frissons d'angoisse. » (G. de Maupassant, « La peur »).

4. « La lune illuminait de sa lueur blanche les maisons pâles [...]. Ce jour nocturne, avec ses teintes ménagées, dissimulait la dégradation des édifices. » (T. Gautier, « Arria Marcella »).

5. « Ah ! Mon cœur, mon cœur, mon pauvre cœur, comme il battait ! Je demeurai quinze jours à Rouen. L'homme-là ne revint pas. Parbleu ! parbleu ! » (G. de Maupassant, « Qui sait ? »).

Extrait Figure de style
1.
2.
3.
4.
5.

Exercice 5
J'étudie les manifestations physiques de la peur.

Relevez les manifestations physiques de la peur dans le texte suivant.

J'éprouvais un malaise horrible, j'avais les tempes serrées, mon cœur battait à m'étouffer ; et perdant la tête, je pensais à me sauver à la nage ; puis aussitôt une idée me fit frissonner d'épouvante. Je me vis perdu, allant à l'aventure dans cette brume épaisse, me débattant au milieu des herbes et des roseaux que je ne pourrais éviter, râlant de peur, ne voyant pas la berge, ne retrouvant plus mon bateau, et il me semblait que je me sentirais tiré par les pieds tout au fond de cette eau noire.
G. de Maupassant
« Sur l'eau », 1876.

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah

Premium activé


5
essais restants
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.