Espagnol 4e
Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
Thème introductif : Volver al cole
Ch. 0
Prólogo: ¡Adelante!
Thème 1 : Me lanzo
Ch. 1
Juego de Retratos
Thème 2 : Convivencia y tradición
Ch. 2
¡Se me hace la boca agua!
Thème 3 : Tiempo de estudios y trabajo
Ch. 3
A lo cubano
Thème 4 : Corazón que late
Ch. 4
¡A Contrarreloj!
Thème 5 : Aquí y allá
Ch. 5
Trotamundos Hispanos
Thème 6 : Ellas
Ch. 6
Cómo ser mujer y no morir en el intento
Thème 7 : Para el día de mañana
Ch. 7
De Cara al Futuro
Annexes
Paseos Culturales
Précis de grammaire
Léxico
Cultura
Dossiers EPI
Précis de grammaire

Livret de langue 7

L'expression de l'obligation

L'obligation personnelle
  • Elle s'adresse à une personne ou à un groupe de personnes. Elle se construit ainsi : Tener (conjugué) + que + verbe à l'infinitif.
    Ex : Tenemos que estudiar más.
L'obligation impersonnelle
  • Elle exprime une obligation d'ordre général. Elle se construit ainsi : Hay que + verbe à l'infinitif.
    Ex : Hay que practicar para saber montar en bici.

La phrase interrogative

La ponctuation
  • L'interrogation en espagnol n'a pas de forme particulière.

  • À l'oral elle se distingue par son intonation et à l'écrit par les points d'interrogation qui encadrent la question.
    Ex : ¿Estás bien?
Les pronoms interrogatifs
  • Ils portent tous un accent écrit. Si nécessaire, ils s'accordent en genre et en nombre avec le nom qu'ils remplacent.

MotTraductionExemple
quéquoi, que, quel¿Qué tal?
cómocomment¿Cómo te llamas?
cuándoquand¿Cuándo nos vemos?
dónde/adónde/
de dóndé
¿Dónde estás? / ¿Adónde vas?/ ¿De dónde vienes?
quién,
quiénes
qui¿Quiénes son?
cuál,
cuáles
lequel, laquelle,
lesquels, lesquelles
¿Cuál te gusta más?
cuánto(s)/cuánta(s)combien¿Cuántos años tienes?
por quépourquoi¿Por qué lloras ?
para quépourquoi (but)¿Para qué te sirve?

La phrase exclamative

La phrase exclamative
  • La phrase exclamative (comme la phrase interrogative) est encadrée par deux signes de ponctuation : un point d'exclamation à l'envers au début de la phrase et un à l'endroit à la fin.

  • Les mots exclamatifs sont les suivants : qué, cuánto, cómo. Ils portent un accent écrit.
    Ex : ¡Qué bien!

En musique
Copla popular.

«¡María de la O!
¡Qué desgraciadita gitana tú eres teniéndolo tó!»

L'opposition

Pero/no ... sino/no ... sino que (mais)
  • Pero exprime une restriction sans opposition entre la première et la deuxième partie de la phrase.
    Ex : Estoy cansado pero iré a la fiesta.

  • No ... sino s'emploie uniquement lorsqu'une négation est exprimée dans la première partie de la phrase (introduite par no).

  • No … sino marque une opposition entre les deux parties de la phrase.
    Ex : No soy rubio sino moreno. L'un exclut l'autre.

  • On emploit no ... sino que lorsque l'on oppose deux verbes conjugués.
    Ex : No criticamos la película, sino que la elogiamos.
Mientras que (tandis que)
  • Mientras que traduit une opposition et peut se traduire par « tandis que ».
    Ex : Para mí, las clases comienzan el día 2 mientras que para ti comienzan el día 3.

Attention
Mientras que se construit avec l'indicatif.
En cambio
En cambio est un adverbe qui signifie en revanche, par contre.
Ex : Me voy de compras. En cambio tú te vas al cine.

La supposition

L'hypothèse
Dans une phrase au présent, on peut exprimer la conjecture avec :

  • Deber (conjugué au présent) + de + infinitif.
    Ex : Debe de estar enfermo.

  • Le verbe conjugué au futur.
    Ex : Estará enfermo.

  • A lo mejor + indicatif
    Ex : A lo mejor, está enfermo.

L'expression de la répétition

La simultanéité
On peut exprimer la répétition de différentes manières :

  • Volver a + infinitif.
    Ex : Nunca volveré a hacerlo.

  • De nuevo.
    Ex : Ha llamado de nuevo.

  • Otra vez (placé avant ou après le verbe).
    Ex : Otra vez ha llamado. Ha llamado otra vez.

En musique
El canto del loco, Volver a disfrutar, 2003.

«Volver a disfrutar».

Les constructions impersonnelles

Les constructions impresionnelles
  • On utilise Hay pour traduire « il y a ».
    Exemple : Hay cuatro sillas en la clase.

  • On utilise Hace ou Hay pour parler du temps et de la météo.
    Exemple : Hace frío, calor. Hay sol, nieve.

En musique
Concha Piquer, Ojos verdes, 1940.

«Pa' mí ya no hay soles, lucero, ni luna, No hay más que unos ojos que mi vida son.»

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah

Premium activé


5
essais restants
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.