Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La naissance de l’opinion publique
P.46-47

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Dossier


La naissance de l’opinion publique




Compétence

Je réalise une carte mentale, un tableau ou un schéma.

Introduction

Au XVIIIe siècle, le roi parle au nom de son peuple et censure toute contestation de son pouvoir. Limitées d’abord à une élite cultivée (la noblesse et la bourgeoisie), les idées des Lumières se diffusent peu à peu dans la société grâce à de nouveaux lieux de rencontre et d’échanges.

<stamp theme='his-green2'>Doc. 6</stamp>

Problématique

Dans quels lieux les idées circulent-elles au XVIIIe siècle ?

Doc. 1
Un café parisien célèbre : le Procope

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp> Un café parisien célèbre : le Procope

Les idées nouvelles sont discutées dans des lieux parisiens ouverts à tous, comme les promenades et les cafés. Le café Procope est fréquenté par des artistes et par des philosophes, comme Voltaire et Rousseau, mais aussi par des personnes de toute origine : bourgeois, artisans, paysans enrichis montés à la capitale.

Doc. 2
Provocations et espions dans un café

Restif de La Bretonne est un imprimeur et écrivain. Il évoque l’atmosphère des cafés parisiens. Ce soir-là, on discute de la guerre d’Indépendance américaine.

J’étais allé dans un café de l’ancien palais Royal que je ne nommerai pas. J’entendis parler des affaires d’État, avec beaucoup de liberté ! Je remarquais même que certaines personnes [...] disaient des choses extrêmes [...]. Je les observai. Ils émoustillaient1 beaucoup un jeune homme de province, qui paraissait avoir la tête chaude et qui citait toujours les gens dont il tenait ses opinions. Je m’approchai [du] jeune homme. Je lui parlai morale. Aussitôt, il s’enflamme, et m’en fait un beau traité. Je fus sûr alors que ce n’était qu’un imprudent. Je voyais que nous étions observés2. Je parlai toujours très haut. Mais une petite rixe politique3 s’étant élevée à l’autre bout de la salle, et tout le monde y ayant couru, j’en profitai pour dire au jeune imprudent de se retirer adroitement.


Restif de La Bretonne, Les Nuits de Paris, 1788-1794.

Doc. 3
Un salon parisien

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Un salon parisien

Les idées nouvelles circulent dans les salons. Les aristocrates, comme ici le prince de Conti, ou les grands bourgeois reçoivent dans des hôtels particuliers. Des musiciens – ici, Mozart au clavecin – se produisent, des auteurs lisent leurs romans et leurs essais philosophiques. On y joue des pièces, parfois politiques. Les salons sont aussi des lieux où des sciences nouvelles sont présentées.

Doc. 4
Le développement de la littérature politique

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> Le développement de la littérature politique

Au début de la Révolution, plus de 5 000 pamphlets, traités et essais paraissent. Cette brochure de l’abbé Sieyès parait au moment de la convocation des états généraux. Elle défend les droits politiques du tiers état. En pleine crise politique, son retentissement dans l’opinion publique est considérable.
Voir les réponses

Exercice 1

1
Doc. 1 (⇧) et Doc. 2 (⇧) Décrivez l’ambiance et les discussions dans les cafés parisiens.



2
Doc. 1 (⇧) et Doc. 2 (⇧) Pourquoi le pouvoir royal fait-il surveiller ces lieux ?



3
Doc. 3 (⇧) Décrivez l’ambiance du salon. Qui est présent ?



4
Doc. 4 (⇧) Dans quel contexte cette brochure est-elle publiée ? Que défend-elle ?



5
Doc. 1 à 4 (⇧) Réalisez une carte mentale présentant la naissance de l’opinion publique au XVIIIᵉ siècle.



Voir les réponses

Vocabulaire

  • La bourgeoisie : groupe social qui n’exerce pas un travail manuel et dispose de revenus importants (banquiers, patrons, etc.).
  • La noblesse : groupe social qui possède l’autorité politique et militaire. La noblesse et le clergé sont deux ordres privilégiés. 
  • Un pamphlet (ou un libelle) : texte anonyme critiquant la société et particulièrement le roi et son entourage. 
  • Le tiers état : partie de la population qui n’appartient ni au clergé ni à la noblesse (la majorité des Français).
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.