Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

8 - La francophonie
P.24-25

Exercices


8 - La francophonie





Elle prenait une pincée de chaque sac de farine de manioc, la goûtait et passait. Elle en goûta beaucoup avant d’acheter ses deux pots de farine. Puis, reprenant le parcours, elle toucha et soupesa les ignames, hésita, réfléchit, en acheta une. Et de même pour les poires d’avocats. Et de même pour de la fécule de toloman. Pour de l’amidon de manioc ; de même sans doute pour des racines de choux caraibes.


J. Zobel, La Rue Cases-nègres, Éd. Présence africaine, 1950.

Définition

  • Le mot francophonie désigne l’ensemble des personnes ayant en commun l’usage du français.
  • Avec une majuscule, le mot Francophonie désigne le regroupement des pays francophones dans l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Les États membres s’engagent à promouvoir l’emploi du français, mais aussi des valeurs comme la démocratie.

Personnes parlant le français

  • Le français est devenu la langue officielle en France sous François Ier en 1536.
  • Comme d’autres langues internationales, le français s’est exporté au cours des guerres, des Grandes Découvertes et de la colonisation, mais aussi grâce aux échanges commerciaux et au rayonnement culturel de la France.
  • De nos jours, le français est la langue officielle de 29 pays et il est parlé par environ 275 millions de personnes (chiffres 2014 de l’OIF).

Des langues françaises

  • Une langue parlée est une langue vivante, qui évolue en fonction de l’environnement dans lequel elle est pratiquée.
  • Elle va notamment être influencée par les autres langues parlées dans la région.
    Ainsi, le français du Québec est influencé par l’anglais mais se construit également en opposition à cette langue.
  • La langue peut également être influencée par l’environnement géographique.
    En Côte-d’Ivoire, caïmanter ou faire caïman signifie travailler beaucoup. L’expression trouve son origine dans les internats, pour désigner les élèves qui se relèvent la nuit pour travailler après le passage des surveillants, tout comme les caïmans remontent à la surface de l’eau après le départ des chasseurs.
  • Ainsi, le français parlé au Québec n’est pas exactement le même que celui parlé au Mali.

Aidez-vous de cette page des Expressions imagées d'Archibald sur les expressions africaines.

1. Arnaud ne sait pas quoi cadonner à son amoureuse pour la Saint-Valentin.
2. C’est un sacré champagné, il a réussi à avoir des places pour le match de samedi alors que tout était complet !
3. Je vais à une ambiance ce soir chez Émilie, tu viens ?
4. Elle m’a encore rejeté : l’amour, c’est caillou.
5. Ne me pousse pas comme ça, tu cherches palabre ou quoi ?
6. Vous n’avez rien compris à la leçon : vous êtes vraiment un motamoteur !
7. Regarde-le, avec son nouveau costume : il fait la beauté pour impressionner cette fille !
8. Lui, c’est un vrai sapeur, il est accro à la sape : il a encore une nouvelle chemise !
9. Tu as eu une bonne note, ma fille, c’est bien : ton visage ne sert pas que de décoration.

Aidez-vous de cette page des Expressions imagées d'Archibald sur les expressions belges.

1. T’as pris ton parapluie ? Il drache dehors !
2. Après mes examens, je ferai guindaille jusqu’au bout de la nuit !
3. Elle a la clope dans le noir, il lui faut toujours une petite lumière.
4. Il est bleu de sa voisine mais n’ose pas lui parler.
5. Elle n’aime pas ses cheveux : tous les matins, elle se fait des crolles.
6. Il a gagné la course, il va encore faire de son nez
7. Elle est encore en retard : à force de jouer avec les pieds des gens, elle va finir par avoir des ennuis.
8. Nous épuisons la planète en gaspillant... après nous, les mouches !
9. Je sais que tu n’as pas rangé ta chambre, arrête de raconter des carabistouilles.

1. Un bon perroquet tient de sa race.
2. Un bel enterrement ne conduit pas au paradis.
3. Bonjour n’est pas amour.
4. Bois tout, mange tout mais ne dis pas tout.
5. Chaque diable porte son sac.
6. À chaque tissu son fil.
7. Quand le chat n’est pas là, les rats donnent un bal.
8. Les dents ne connaissent pas la pauvreté.
9. Deux gouttes d’eau ne sont pas un déluge.



1. Je suis allée magasiner samedi : c’était les soldes.
2. Il m’a demandé de l’épouser mais je ne sais pas quoi répondre : je vais jongler à ça.
3. J’ai couru pour attraper le bus ce matin : je suis raqué !
4. Regarde ta peignure ! Va chez le coiffeur !
5. Je me suis fait voler mon portefeuille : je suis cassé comme un clou.
6. Je suis allé au restaurant ce midi : je me suis bien bourré la fraise.
7. T’as vu la nouvelle vue de cet acteur ? L’intrigue est géniale !
8. Je l’aime... quand je la regarde, j’ai les yeux dans la graisse de binnes
Voir les réponses

Exercice 1

1
1. Où l'action se situe-t-elle ?



2
2. Relevez les mots qui ancrent ce texte dans une région précise du monde.



Voir les réponses

Exercice 2

Ai-je bien compris la leçon ?

1
1. La francophonie et la Francophonie sont deux termes synonymes.







2
2. Les personnes s’exprimant en français sont des francophones.







3
3. Il existe plusieurs variantes du français dans le monde.







4
4. Des raisons politiques peuvent expliquer les variantes du français.







Voir les réponses

Exercice 3

1
1. Expliquez le sens de ces mots et expressions d’Afrique de l’Est, en vous aidant du contexte.



2
2. Vérifiez ensuite vos réponses.



Voir les réponses

Exercice 4

1
1. Expliquez le sens de ces expressions belges en vous aidant du contexte.



2
2. Vérifiez vos réponses.



Voir les réponses

Exercice 5

1
1. Proposez une explication pour ces proverbes créoles. Vérifiez ensuite votre hypothèse dans un dictionnaire ou en discutant avec la classe.



2
2. Trouvez des proverbes équivalents.



Voir les réponses

Exercice 6

1
1. En vous aidant du contexte, retrouvez le sens de ces mots et expressions québécoises.



2
2. Vérifiez vos réponses.



Voir les réponses

Exercice 7

1
Choisissez l’une des vidéos proposées sur le site indiqué ci-contre et résumez-la.



Voir les réponses

Exercice 8

1
En vous aidant des expressions vues précédemment, imaginez un dialogue d’une quinzaine de lignes entre plusieurs francophones de différentes nationalités et leurs problèmes d’incompréhensions.



Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.