Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

JVMC sur la grammaire de texte
P.77

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Exercices


JVMC sur la grammaire de texte





Le comte regarda autour de lui, la robe que la comtesse avait jetée, la veille, sur un fauteuil ; sur la cheminée, les bijoux, le collier de perles, l’éventail à demi fermé, les lourds flacons de parfum qu’elle ne respirerait plus.


D’après Villiers de L’Isle-Adam, « Véra », 1874.

a) « Mais écoute-moi, au moins ! » s’emporta Yanis.
b)  Franchement, c’était toujours pareil ! Pourquoi est-ce qu’elle ne voulait jamais l’écouter ?
c) Yanis se dit qu’il avait hâte d’avoir son indépendance. 

a) Loane annonça : « Tom arrivera demain, je l’ai appris ce matin. »
b) Marco déclara : « Si tu le souhaites, nous irons le chercher à la gare. »

Soudain, je réalise que l’année est presque finie. En septembre prochain, je serai au lycée. Ça me fait drôle. Finalement, ces années au collège ont passé bien vite ! 

Je (savoir) déjà que le collège me (manquer), ces années d’insouciance, de franche camaraderie. (Revoir)-je les amis que j’(côtoyer) pendant ces quatre années ? Mais une nouvelle vie m’(attendre) et cela seul (compter) désormais.

Je doute qu’il m’ait dit la vérité.

a) Loane a toujours des fleurs chez elle depuis que Louis offre des fleurs (pronom adverbial) à Loane (pronom personnel) chaque semaine.

b) Un voleur s’est introduit dans la salle la nuit dernière. Mais en sortant de la salle (nom synonyme), le voleur (nom générique) s’est trouvé nez à nez avec le veilleur de nuit.

c) Samir a voulu faire une farce à Leia. Il a avoué à Leia (pronom personnel) qu’il avait voulu lui faire une farce (pronom personnel).

a) Je restai seul en face du cadavre avec les deux agents de police. Le lendemain, vers huit heures, tout Heidelberg apprit la grande nouvelle.
(Erckmann-Chatrian, « La montre du doyen », 1859.)
b) Les jours, les nuits, les semaines s’envolèrent.
(Villiers de L’Isle-Adam, « Véra », 1874.)
c) Jusqu’à l’âge de trente-deux ans, je vécus tranquille, sans amour. La vie m’apparaissait très simple, très bonne et très facile. J’étais riche.
(G. de Maupassant, « La chevelure », 1884.)

Julien s’approche de Mélissa, mais la jeune fille passe sans un regard pour lui. Il n’a d’yeux que pour elle, qui semble ne pas le voir. Pourtant, le garçon ne désespère pas d’attirer sur lui son attention. 
Voir les réponses

Exercice 1

Les paroles rapportées

1
1. Dans les phrases suivantes, précisez si les paroles sont rapportées au discours direct, indirect ou indirect libre.



2
2. Réécrivez les phrases suivantes en les mettant au discours indirect.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2

La concordance des temps

1
1. Réécrivez le texte en commençant par « Soudain, je réalisai… ».



2
2. Conjuguez les verbes du texte suivant de manière à respecter la concordance des temps dans un récit au passé.



3
3. a) Indiquez le mode et le temps du verbe de la subordonnée. b) Justifiez ce mode et ce temps.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 3

La chronologie et le rythme du récit

1
1. Le texte suivant contient un retour en arrière et une anticipation. Repérez-les et identifiez le mode et le temps des verbes utilisés dans chaque cas.



2
2. Lorsque le narrateur accélère le rythme du récit pour résumer une action ou une série d’actions, cela s’appelle :









3
3. Lorsque le narrateur interrompt son récit pour faire une description ou un commentaire, cela s’appelle :









4
4. Pour chacun des extraits suivants, dites s’il contient un sommaire, une ellipse ou une pause.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

La cohérence du texte : les reprises

1
1. Un mot générique est un mot :









2
2. Retrouvez dans le texte ci-dessous les trois reprises qui désignent Mélissa et les cinq reprises qui désignent Julien.



3
3. Évitez la répétition des groupes de mots en gras, en utilisant une reprise qui appartient à la classe grammaticale indiquée entre parenthèses.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

La cohérence du texte : thème et propos

1
1. « Ton père vient d’arriver ». Le thème de cette phrase est :







2
2. « Je passe des heures sur internet. Le web me fascine ! » La progression entre ces deux phrases est :









3
3. « Mon frère veut toujours avoir raison. Il m’agace ! » La progression entre ces deux phrases est :









Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.