Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

8 - Les mots de coordination et de subordination
P.445

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Fiche grammaire


9 - Les mots de coordination et les mots de subordination




Voir les réponses

Exercice 1

Mon frère et ma cousine sont venus. Nous sommes allés au parc et nous avons fait du skate. Nous sommes heureux et détendus.


1
Observez le petit texte puis dites à quoi sert la conjonction « et ».



2
Donnez la classe grammaticale des mots ou groupes de mots reliés entre eux par cette conjonction.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2

1
Chaque phrase contient deux propositions. Quels mots permettent de les relier entre elles ?

A. Nous partirons quand tu seras prêt.
B. Je crois que nous sommes en retard.
C. Je me demande comment nous ferons.
D. C’est le taxi que j’ai réservé.



2
Vous avez dû relever deux fois le même mot. Dans quelle phrase se rapporte‑t‑il à un nom ? Dans quelle phrase se rapporte‑t‑il à un verbe

Voir les réponses

Les mots de coordination

     Les mots de coordination relient deux mots ou groupes de mots appartenant à la même classe grammaticale, ou encore deux phrases.
    • J'ai fait le ménage et les courses. (GN)
    • Il est calme et serein. (adjectifs)
    • Le soleil brille et les oiseaux chantent. (propositions)
     Parmi les mots de coordination on distingue les conjonctions de coordination et les adverbes de liaison.

Conjonctions de coordination : mais, ou, et, donc, or, ni, car. Veux-tu du café ou du thé ?
Je rentre car j’ai du travail.
Adverbes de liaison : alors, en effet, ainsi, puis, cependant, etc. J’ai du travail alors je vais rentrer.
Il est parti puis il est revenu.
     Ce sont tous des mots invariables.
     Certaines conjonctions de coordination permettent de relier deux mots ou groupes de mots entre eux (et, ou, ni, mais) alors que les adverbes de liaison permettent seulement de relier deux propositions ou deux phrases entre elles.

(Voir p. 264 pour la phrase complexe)

Les mots de subordination

Les mots de subordination permettent d’introduire une proposition subordonnée et de la relier à la proposition principale dont elle dépend.
On distingue les conjonctions de subordination et les pronoms relatifs.
     Les conjonctions de subordination sont invariables ; 
     les pronoms relatifs sont variables.
     Une conjonction de subordination introduit un complément du verbe (Je pense que tu le sais) ou de la phrase (Quand j’étais petit, j’étais gentil).
     Un pronom relatif introduit un complément du nom (épithète).
    • Est-ce que tu as regardé le film que je t’ai conseillé ?

Conjonctions de subordination :
  • que, puisque, parce que, alors que, afin que, si bien que, etc.
  • quand, comme, si.
Je pense que tu exagères.
Appelle-moi si tu peux.
Pronom relatif :
qui, que, quoi, dont, où, lequel, auquel, duquel, etc.
C’est le sport que je préfère.
Les articles qui sont en vitrine sont soldés.

(Voir p. 266 pour la proposition subordonnée relative
et p. 258 pour les fonctions liées au nom)
Voir les réponses

Exercice 3

Ai-je bien compris la leçon ?

1
Les mots de coordination permettent de relier :







2
Les mots de subordination sont tous invariables.







3
Les mots de subordination permettent de relier :



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

Je reformule la leçon.

1
Réduisez la page et, par deux, résumez la leçon selon la forme qui vous convient (carte mentale, tableaux, phrases, etc.).



2
À partir de vos notes, expliquez la leçon à l’oral.
Enregistreur audio
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

1
Dans les séries suivantes, retrouvez les conjonctions de coordination.

Listes Conjonctions de coordination
1. si – or – ensuite – mais – de – en – où.
2. à – chez – ou – car – avec – peu – avant – là.
3. aussi – très – bien – ni – sauf – donc – est.
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

1
Réécrivez les phrases suivantes en remplaçant l’adverbe de liaison par une conjonction de coordination. Il faudra parfois modifier la ponctuation.

1. Je n’ai pas eu le temps de faire tous mes devoirs ; en effet, je les ai commencés trop tard.
2. Je ne comprenais pas les exercices de français, alors je les ai laissés de côté.
3. Mon grand frère avait promis de m’aider, pourtant il ne l’a pas fait.
4. Je finirai tout cela demain matin ; par conséquent, il faudra que je me lève plus tôt.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 7

1
Parmi ces adverbes, lesquels sont des adverbes de liaison ?

Adverbes Adverbes de liaison
alors – en effet – à peu près – ainsi – cependant – longtemps – pourtant – partout.
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 8

1
Employez chacune des conjonctions de subordination dans une phrase de votre choix.

1. Si.
2. Que.
3. Quand.
4. Puisque.
5. Afin que.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 9

1
Relevez chaque mot subordonnant et donnez sa classe grammaticale.

1. Flint était connu pour son équipage, qui était terrible.
2. Les hommes se demandaient si nous serions mis à mort.
3. La vigie annonça que l’île était en vue.
4. Lorsque Long John Silver s’éloigna, je sortis de ma cachette.
5. Au hurlement qui avait retenti succéda un cri de rage.
6. Je n’arrivais pas à croire qu’un meurtre venait d’être commis.
7. Je me mis à courir sans m’occuper de la direction que je prenais.


D’après Stevenson, L’Île au trésor, 1883.



2
Précisez pour chaque proposition subordonnée si elle complète un nom, un verbe ou la phrase.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 10

1
Réécrivez les phrases de façon à remplacer la proposition principale et sa subordonnée par deux propositions coordonnées.

1. Les deux équipes se connaissent bien, parce qu’elles se sont déjà rencontrées à plusieurs reprises.
2. Les Bleus préfèrent tenter de déstabiliser la défense adverse, alors qu’ils pourraient tirer de loin.
3. Bien que l’équipe de France se soit entrainée pendant des mois, le résultat est décevant.
4. On joue pour ne pas perdre le ballon, de sorte que personne ne veut prendre de risques.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 11

Un soir, en rentrant du collège, vous découvrez qu’un gnome (ou un troll) s’est installé dans votre chambre. Plus moyen de l’en déloger !

1
Racontez en six à dix lignes votre lutte contre cette créature. Vous n’utiliserez que des phrases complexes et alternerez la coordination et la subordination.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.