Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La promesse
P.124-125

Texte et image


La promesse




Objectif

Je comprends le sens du titre et ses enjeux.

ROMAIN GARY

ROMAIN GARY

(1914-1980)


ROMAIN GARY (1914-1980) nait à Vilnius (alors dans l’Empire russe), dans une famille juive. Pour échapper à l’antisémitisme, sa mère et lui émigrent à Nice en 1928. En 1940, il rejoint le général de Gaulle à Londres, combat dans les Forces aériennes françaises libres et est nommé Compagnon de la Libération. Après la guerre, il devient romancier, cinéaste et diplomate.

ROMAIN GARY, La Promesse de l’aube

La femme de ménage, que la mère du jeune Romain (le narrateur) a engagée alors qu’ils habitaient à Nice, est impressionnée par l’amour immodéré que la mère porte à son fils, et lui en fait la remarque.

  Je sais bien que c’est ta mère, mais c’est tout de même beau, un amour comme ça. Ça finit par vous faire envie... Y aura jamais une autre femme pour t’aimer comme elle, dans la vie. Ça, c’est sûr.
  C’était sûr. Mais je ne le savais pas. Ce fut seulement aux abords de la quarantaine que je commençai à comprendre. Il n’est pas bon d’être tellement aimé, si jeune, si tôt. Ça vous donne de mauvaises habitudes. On croit que c’est arrivé. On croit que ça existe ailleurs, que ça peut se retrouver. On compte là-dessus. On regarde, on espère, on attend. Avec l’amour maternel, la vie vous fait à l’aube une promesse qu’elle ne tient jamais. On est obligé ensuite de manger froid jusqu’à la fin de ses jours. Après cela, chaque fois qu’une femme vous prend dans ses bras et vous serre sur son cœur, ce ne sont plus que des condoléances. On revient toujours gueuler sur la tombe de sa mère comme un chien abandonné. Jamais plus, jamais plus, jamais plus. Des bras adorables se referment autour de votre cou et des lèvres très douces vous parlent d’amour, mais vous êtes au courant. Vous êtes passé à la source très tôt et vous avez tout bu. Lorsque la soif vous reprend, vous avez beau vous jeter de tous côtés, il n’y a plus de puits, il n’y a que des mirages. Vous avez fait, dès la première lueur de l’aube, une étude très serrée de l’amour et vous avez sur vous de la documentation. Partout où vous allez, vous portez en vous le poison des comparaisons et vous passez votre temps à attendre ce que vous avez déjà reçu. Je ne dis pas qu’il faille empêcher les mères d’aimer leurs petits. Je dis simplement qu’il vaut mieux que les mères aient encore quelqu’un d’autre à aimer. Si ma mère avait eu un amant, je n’aurais pas passé ma vie à mourir de soif auprès de chaque fontaine. Malheureusement pour moi, je me connais en vrais diamants.


ROMAIN GARY, La Promesse de l’aube, Première partie, chapitre 4, © Éditions Gallimard, 1960

Romain Gary


Romain Gary et Jean Seberg

100% Numérique

Retrouvez  :
  • Romain Gary parlant de sa mère (vidéo INA) ;
  • toute la vie de Romain Gary à écouter en podcast sur France Inter

Deux prix Goncourt

  •  Le prestigieux prix Goncourt récompense tous les ans un roman publié dans l’année en cours. Il ne peut être attribué qu’une seule fois à un écrivain.
  • Roman Kacew ruse et réussit l’exploit de l’obtenir deux fois : en 1956 pour Les Racines du ciel, roman publié sous son pseudonyme officiel, Romain Gary ; puis en 1975 pour La Vie devant soi, publié sous le pseudonyme d’Émile Ajar, grâce à la complicité de son neveu qui fera croire qu’il est l’auteur de ce roman. La supercherie ne sera dévoilée qu’après la mort de Romain Gary.  

Naissance d’une aube légère

Voir les réponses

L'image

1
Décrivez les couleurs et les formes présentes dans ce tableau, puis expliquez en quoi il peut représenter l’aube.



2
Imaginez que l’on mette ce tableau à l’envers. Suggérerait-il toujours aussi bien l’aube ? Expliquez.



3
En quoi l’aube peut-elle être considérée comme porteuse d’une promesse ?



Voir les réponses

Le texte

COMPÉTENCE - J'exploite mes lectures pour enrichir un récit et je sais utiliser des outils d'analyse littéraire

La promesse de l’aube

1
Quelle est cette promesse dont parle le texte ? Reformulez-la avec vos propres mots.



2
Qui fait cette promesse à l’enfant ?



3
Expliquez la métaphore : « la promesse de l’aube ».



Le regard de l’adulte

4
Qu’est-ce qui distingue le narrateur adulte de l’enfant qu’il fut ? Proposez une réponse approfondie, en prenant appui sur des exemples précis du texte.



5
Montrez que le narrateur cherche à créer une complicité avec le lecteur. Appuyez-vous notamment sur les pronoms.



6
Quelle est la leçon que le narrateur tire de son expérience personnelle ? Reformulez-la.



Les conséquences de la promesse

7
Quels sentiments cette promesse provoque-t-elle chez le narrateur ?



8
Comment exprime-t-il la violence de la situation vécue ? Citez des exemples précis du texte.



9
Le narrateur peut-il échapper à cette situation ? Justifiez.



Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.