Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

D’un groupe à l’autre
P.150-151

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Texte et image


D’un groupe à l’autre




Objectif

J'analyse les ambitions et le désir d'autonomie d'un adolescent.

AZOUZ BEGAG, Le Gone du Chaâba

  Dans les années 1960, le jeune Azouz et ses amis, enfants d’immigrés algériens, grandissent au « Chaâba », un bidonville situé à Villeurbanne, près de Lyon. Il raconte son intégration à l’école primaire.

  J’ai honte de mon ignorance. Depuis quelques mois, j’ai décidé de changer de peau. Je n’aime pas être avec les pauvres, les faibles de la classe. Je veux être dans les premières places du classement, comme les Français1.
  [Les efforts d’Azouz ont payé. Il fait maintenant partie des meilleurs élèves et son professeur lui a suggéré de s’asseoir à côté de Jean-Marc Laville, le premier de la classe.]
  – Je croyais que tu n’allais pas venir aujourd’hui. Tu sais qu’on doit se mettre ensemble dans la classe ?
  […] Je ne sais pas ce que j’allais lui répondre lorsque j’ai aperçu Moussaoui, Nasser et deux autres Algériens de ma classe qui s’approchaient de nous.
  – Toi, casse-toi de là ! ordonne Moussaoui à Jean-Marc en lui lançant un coup de pied dans le cartable.
  Terrorisé, le génie se retire sur la pointe des pieds.
  – Alors ? dit Moussaoui en me fixant d’un œil malicieux et plein de reproches.
  – Alors quoi ? fais-je, sans me douter le moins du monde de ce qu’il peut bien me vouloir.
  Ses yeux se font lance-roquettes et, méprisant, il lâche :
  – T’es pas un Arabe, toi !
  Aussitôt, sans même comprendre la signification de ces mots, je réagis :
  – Si. Je suis un Arabe !
  – Non, t’es pas un Arabe, j’te dis !
  – Si, je suis un Arabe !
  – J’te dis que t’es pas comme nous !
  Alors là, plus aucun mot ne parvient à sortir de ma bouche. Le dernier est resté coincé entre mes dents. C’est vrai que je ne suis pas comme eux. Moussaoui sent mon hésitation et il poursuit :
  – Ah ! Ah ! Ah ! T’as bien ri la dernière fois quand le maître a dit : « Premier : Ahmed Moussaoui. Deuxième : Nasser Bouaffia2. »
  – Non, j’ai pas ri.
  – T’as ri, j’te dis !
  – Bon, ben, si tu veux, j’ai ri !
  – Eh ben, t’es un con. C’est ce qu’on voulait te dire.
  Une terrible impression de vide s’empare de moi. Mon cœur cogne lourdement dans mon ventre. Je reste là, planté devant eux, et, sur mon visage, mille expressions se heurtent, car j’ai envie de pleurer, puis de sourire, résister, craquer, supplier, insulter. Nasser intervient :
  – Et en plus, tu veux même pas qu’on copie sur toi !
  Un autre renchérit :
  – Et en plus, t’es un fayot. […]
  Il ajoute :
  – Et à la récré, pourquoi tu restes toujours avec les Français ?
  Chaque phrase résonne dans ma tête comme une porte que l’on défonce à coups de pied. J’ai honte. J’ai peur. Je ne peux pas crâner car je crois qu’ils ont raison.
  […] Moussaoui me regarde droit dans les yeux :
  – Je ne veux pas me battre avec toi, dit-il, parce que t’es un Algérien. Mais faut savoir si t’es avec eux ou avec nous ! Faut le dire franchement.

AZOUZ BEGAG, Le Gone du Chaâba, © Le Seuil, 1986.

1. Azouz Begag n'a pas encore la nationalité française.
2. Pour se moquer des mauvais élèves, le maître a classé les copies en partant de la plus mauvais note.

AZOUZ BEGAG

AZOUZ BEGAG

(né en 1957)


AZOUZ BEGAG (né en 1957) est un écrivain, chercheur et homme politique français. Fils d’immigrés algériens, il raconte dans Le Gone du Chaâba son enfance passée dans un bidonville de la banlieue lyonnaise (le mot « gone » désigne un enfant en patois lyonnais). Au cours de sa carrière politique, il a notamment travaillé à promouvoir l’égalité des chances.

Vue générale du bidonville de Villeurbanne

L’autobiographie

Lorsque l’auteur d’un récit revient sur son passé pour raconter sa propre vie, on parle d’autobiographie : c’est le cas dans Le Gone du Chaâba. Dans l’autobiographie : auteur = narrateur = personnage.

Le Gone du Chaâba
Voir les réponses

Le texte

COMPÉTENCE - J'interprète des textes littéraires en formulant des impressions de lecture

Un récit autobiographique

1
a) Qui est l’auteur de ce récit ? b) Le narrateur et le personnage principal sont-ils la même personne ? Justifiez votre réponse.



2
a) À quel temps le récit est-il mené ? b) Quelle est la valeur de ce temps ?



Une intégration difficile

3
a) Quel objectif le narrateur se donne-t-il au début de l’extrait ? Pourquoi ? b) Y parvient-il ?



4
Qu’est-ce que les amis d’Azouz reprochent à celui-ci ? Justifiez votre réponse.



5
Que pensez-vous de leur attitude ?



6
a) Que ressent Azouz à ce moment-là ? b) Comment auriez‑vous réagi à sa place ?



Voir les réponses
Voir les réponses

L'image

1
a) Comment le mot « bidonville » est-il formé ? b) Proposez une définition de ce mot, puis vérifiez dans un dictionnaire.



2
Quels sont vos sentiments en regardant cette photographie ?



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.