Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La scène du balcon
P.88-97

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Texte et image


La scène du balcon





1. Texte de Shakespeare et adaptation de Zeffirelli


WILLIAM SHAKESPEARE

WILLIAM SHAKESPEARE

(1564-1616)


WILLIAM SHAKESPEARE (1564-1616) est un écrivain et comédien anglais. Il est l’auteur de tragédies (Roméo et Juliette, Hamlet, Macbeth, etc.) et de comédies (La Mégère apprivoisée, Le Songe d’une nuit d’été, etc.) ainsi que de nombreux sonnets. Cet auteur a eu une telle influence que l’on surnomme aujourd’hui l’anglais la « langue de Shakespeare ».

WILLIAM SHAKESPEARE, Roméo et Juliette

Alors qu’il vient de quitter le bal avec ses amis, Roméo leur fausse compagnie et saute le mur du jardin des Capulet pour essayer d’apercevoir Juliette à travers les fenêtres. Par chance, cette dernière sort de sa chambre sur son balcon. Cette scène, dite « du balcon », est extrêmement célèbre.

  Le jardin des Capulet.
Sous les fenêtres de l’appartement de Juliette.
  Entre Roméo. […]
  JULIETTE. – Hélas !
  ROMÉO, à part. – Elle parle ! Oh ! Parle encore, ange resplendissant ! Car tu rayonnes dans cette nuit, au-dessus de ma tête, comme le messager ailé du ciel1, quand, aux yeux bouleversés des mortels qui se rejettent en arrière pour le contempler, il devance les nuées paresseuses et vogue sur le sein des airs !
  JULIETTE. – Ô Roméo ! Roméo ! pourquoi es-tu Roméo ? Renie ton père et abdique2 ton nom ; ou, si tu ne le veux pas, jure de m’aimer, et je ne serai plus une Capulet.
  ROMÉO, à part. – Dois-je l’écouter encore ou lui répondre ?
  JULIETTE. – Ton nom seul est mon ennemi. Tu n’es pas un Montague3, tu es toi-même. Qu’est-ce qu’un Montague ? Ce n’est ni une main, ni un pied, ni un bras, ni un visage, ni rien qui fasse partie d’un homme… Oh ! sois quelque autre nom ! Qu’y a-t-il dans un nom ? Ce que nous appelons une rose embaumerait autant sous un autre nom. Ainsi, quand Roméo ne s’appellerait plus Roméo, il conserverait encore les chères perfections qu’il possède… Roméo, renonce à ton nom ; et, à la place de ce nom qui ne fait pas partie de toi, prends-moi tout entière.
  ROMÉO. – Je te prends au mot ! Appelle-moi seulement ton amour et je reçois un nouveau baptême4 : désormais je ne suis plus Roméo.
  JULIETTE. – Quel homme es-tu, toi qui, ainsi caché par la nuit, viens de te heurter à mon secret ?
  ROMÉO. – Je ne sais par quel nom t’indiquer qui je suis. Mon nom, sainte chérie, m’est odieux à moi-même, parce qu’il est pour toi un ennemi : si je l’avais écrit là, j’en déchirerais les lettres.
  JULIETTE. – Mon oreille n’a pas encore aspiré cent paroles proférées5 par cette voix, et pourtant j’en reconnais le son. N’es-tu pas Roméo et un Montague ?
  ROMÉO. – Ni l’un ni l’autre, belle vierge, si tu détestes l’un et l’autre.
  [Après un long dialogue amoureux, Juliette souhaite une bonne nuit à Roméo]
  ROMÉO. – Oh ! vas-tu donc me laisser si peu satisfait ?
  JULIETTE. – Quelle satisfaction peux-tu obtenir cette nuit ? 
  ROMÉO. – Le solennel6 échange de ton amour contre le mien.
  JULIETTE. – Mon amour ! je te l’ai donné avant que tu l’aies demandé. Et pourtant je voudrais qu’il fût encore à donner.
  ROMÉO. – Voudrais-tu me le retirer ? Et pour quelle raison, mon amour ?
  JULIETTE. – Rien que pour être généreuse et te le donner encore. […] Si l’intention de ton amour est honorable7, si ton but est le mariage, fais-moi savoir demain, par la personne que je ferai parvenir jusqu’à toi, en quel lieu et à quel moment tu veux accomplir la cérémonie, et alors je déposerai à tes pieds toutes mes destinées8, et je te suivrai, monseigneur, jusqu’au bout du monde !
  LA NOURRICE, derrière le théâtre. – Madame !

WILLIAM SHAKESPEARE, Roméo et Juliette, II, 2, 1597, traduction de François-Victor Hugo, 1859-1866.


1. Mercure, dieu romain, messager des dieux.
2. Renonce à ton nom.
3. Le traducteur garde l’orthographe anglaise. Dans les traductions récentes de la pièce, on écrit Montaigu, car c’est ainsi que se prononce Montague en anglais.
4. Je change de nom.
5. Prononcées.
6. Sérieux.
7. Honnête, respectueuse.
8. Je lierai mon destin au tien.

Document 1

Roméo et Juliette


Document 2

Roméo et Juliette


Document 3

Roméo et Juliette

Voir les réponses

Le texte

La symbolique de l’espace

1
Où se trouvent Roméo et Juliette ? Répondez précisément pour chacun d’eux.



2
a) Par quelle métaphore Roméo désigne-t-il sa bienaimée au début de l’extrait ? b) Quel lien pouvez-vous faire avec la position des personnages sur scène ?



3
Selon vous, que peut symboliser le balcon ?



Un duo amoureux ?

4
a) Le début de l’extrait constitue-t-il un vrai dialogue ? b) Comment cela peut-il s’expliquer ? Pensez à la position des personnages et au moment de l’action.



5
À quel moment précis du texte le dialogue commence-t-il ?



6
a) Comment Juliette peut-elle interpréter la question de Roméo : « vas-tu donc me laisser si peu satisfait ? » (l. 34) b) Rapprochez cette question d’une exclamation de Juliette que Roméo a entendue en l’écoutant à son insu. c) Quelle réponse fait-elle à Roméo ?



7
a) À partir de quel nom le verbe embrasser est-il dérivé ? Quel est donc le sens étymologique de ce verbe ? b) Sur quelle image les personnages s’embrassent-ils, au sens étymologique ?



Une promesse

8
a) Quel est le véritable obstacle qui sépare les amants ? b) De quelle manière cet obstacle pourrait-il être dépassé ? Relisez les répliques de Juliette.



9
À quoi chacun des amoureux est-il prêt à renoncer par amour ?



10
Commentez le rôle de la nourrice en comparant son rôle dans cette scène à celui qu'elle joue dans les extraits précédents (voir p. 50 et voir p. 52).



Voir les réponses

2. Adaptation de Luhrmann


BAZ LUHRMANN

BAZ LUHRMANN

(né en 1962)


BAZ LUHRMANN (né en 1962) est un réalisateur australien. En 1996, il propose avec Roméo + Juliette une version rock ’n’ roll de l’œuvre de Shakespeare. Luhrmann choisit de respecter le texte de la pièce, mais plonge les héros dans une guerre des gangs moderne. Cet anachronisme osé remporte un franc succès.

Craig Piarce et Baz Luhrmann, Roméo + Juliette

Voici un extrait du scénario de Luhrmann correspondant au début de la scène du balcon.

  EXT. COUR DE L’HÔTEL PARTICULIER DES CAPULET. NUIT

  Roméo, suspendu au treillage en dessous du balcon de la chambre de Juliette, dos au mur. À sa gauche, les portes de l’ascenseur, situées dans un renfoncement du mur, se referment derrière Juliette, vêtue de la même robe d’ange qu’elle portait lors de la réception mais sans ailes ni auréole. Elle s’avance puis s’arrête au niveau de Roméo. Une statue de style gréco-romain, représentant un jeune berger jouant de la flûte, sépare les deux amants et empêche Juliette de se rendre compte de la présence de Roméo.
  JULIETTE, soupirant. – Hélas !
  ROMÉO, bas. – Elle parle ! Oh ! Parle encore, ange resplendissant !
  JULIETTE, regardant vers les étoiles avec mélancolie. – Ô Roméo ! Roméo ! Pourquoi es-tu Roméo ? 
 Elle s’avance vers le centre de la cour.
  Gros plan sur Roméo, incrédule.
  Renie ton père et abdique ton nom ; ou, si tu ne le veux pas, jure de m’aimer, et je ne serai plus une Capulet.
  ROMÉO, à lui-même. – Dois-je l’écouter encore ou lui répondre ?
  Juliette s’approche du bord de la piscine.
  JULIETTE. – Ton nom seul est mon ennemi. Tu n’es pas un Montague, tu es toi-même.
  Juliette s’accroupit au bord de la piscine.
  Qu’est-ce qu’un Montague ? Ce n’est ni une main, ni un pied, ni un bras, ni un visage, ni rien qui fasse partie d’un homme… Oh ! Sois quelque autre nom !
  Roméo s’avance sans faire de bruit dans le dos de Juliette.
  Qu’y a-t-il dans un nom ? Ce que nous appelons une rose embaumerait autant sous un autre nom. Ainsi, quand Roméo ne s’appellerait plus Roméo, il conserverait encore les chères perfections qu’il possède…
  Juliette se relève, alors que Roméo est juste derrière elle.
  Roméo, renonce à ton nom ; et, à la place de ce nom qui ne fait pas partie de toi, prends-moi tout entière.
  ROMÉO, à voix haute, à l’oreille de Juliette. – Je te prends au mot !
  Juliette, effrayée, se retourne en poussant un cri aigu. Elle trébuche sur le rebord de la piscine et entraîne Roméo dans sa chute. Ils tombent tête la première dans la piscine.

EXT. HÔTEL PARTICULIER DES CAPULET. PISCINE. NUIT.   Plan sous l’eau : un enchevêtrement phosphorescent de corps, bras et jambes, qui bougent lentement.

EXT. HÔTEL PARTICULIER DES CAPULET. LOCAL DU GARDIEN. NUIT.   Cut sur : le gardien, qui lisait un magazine en fumant un cigarette : alerté par le bruit, il se retourne brusquement vers les écrans de surveillance.

EXT. HÔTEL PARTICULIER DES CAPULET. PISCINE. NUIT.   Plan sous l’eau : Roméo et Juliette se positionnent l’un en face de l’autre et remontent ensemble vers la surface.
  Travelling vers le haut, qui suit Roméo et Juliette et se termine au-dessus du niveau de l’eau.
  Roméo et Juliette, haletants, l’un en face de l’autre.


Craig Piarce et Baz Luhrmann, Roméo + Juliette, scénario de 1996, adapté par Pierre-Antoine Hussherr, traduction du texte de Shakespeare par François-Victor Hugo, 1859-1866.

Document 1

Storyboard 1


Document 2

Storyboard 2


Document 3

Storyboard 3


Document 4

Storyboard 4


Document 5

Storyboard 5


Document 6

Storyboard 6


Document 7

Storyboard 7


Document 8

Storyboard 8


Document 9

Storyboard 9


Document 10

Storyboard 10


Document 11

Storyboard 11


Document 12

Storyboard 12


Document 13

Storyboard 13


Document 14

Storyboard 14


Document 15

Storyboard 15


Document 16

Storyboard 16


Document 17

Storyboard 17


Document 18

Storyboard 18


Document 19

Storyboard 19


Document 20

Storyboard 20


Document 21

Storyboard 21


Découpage technique

  

Acte II, scène 2 (extrait)
Ext. Cour intérieure de la résidence des Capulet. Nuit.
Résumé À la suite de la réception organisée par les Capulet, Roméo pénètre de nuit dans la résidence de Juliette pour tenter de la revoir.
Plan Durée Valeur - Mouvement - Axe Bande image Bande son
1 7 s Plan moyen sur Roméo et Juliette
Plan fixe
Plan de face
Roméo, suspendu au treillage en dessous du balcon de la chambre de Juliette, dos au mur. À sa gauche, les portes de l’ascenseur, situées dans un renfoncement du mur, se referment derrière Juliette, vêtue de la même robe d’ange qu’elle portait lors de la réception mais sans ailes ni auréole. Elle s’avance puis s’arrête au niveau de Roméo. Une statue de style gréco-romain, représentant un jeune berger jouant de la flute, sépare les deux amants et empêche Juliette de se rendre compte de la présence de Roméo. Ambiance sonore d’une nuit d’été (chant de grillon, etc.).
Juliette (soupirant) : « Hélas ! »
2 7 s Gros plan sur Roméo
Plan fixe
Plan de face
Roméo ferme les yeux en entendant la voix de Juliette. Respiration forte de Roméo.
Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Roméo : « Elle parle ! Oh ! Parle encore, ange resplendissant ! »
3 4 s Plan moyen sur Roméo et Juliette
Mise au point sur Juliette
Plan fixe
Champ sur Juliette (Juliette 3/4 face et Roméo 3/4 dos)
Juliette lève la tête vers les étoiles avec nostalgie. Juliette : « Ô Roméo… »
4 2 s  Gros plan sur Roméo
Plan fixe
Contrechamp Roméo (Roméo 3/4 face)
Roméo, toujours dos au mur, regarde Juliette sans être vu. Respiration forte de Roméo.
Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Juliette : « Roméo… »
5 13 s Plan moyen sur Roméo et Juliette
Mise au point sur Juliette
Champ sur Juliette (Juliette 3/4 face et Roméo 3/4 dos)
Plan fixe
Après « Pourquoi es-tu Roméo ? », panoramique horizontal gauche/droite suivant le déplacement de Juliette (plan identique au plan 3)
Juliette s’avance vers la cour intérieure le regard penché vers le sol. Roméo, derrière elle, continue de l’observer. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Juliette : « Pourquoi es-tu Roméo ? »
Juliette : « Renie ton père et abdique ton nom ; ou, si tu ne le veux pas, jure de m’aimer, et je ne serai plus une Capulet. »
6 7 s Gros plan sur Roméo
Plan fixe
Plan de face
Roméo, se parlant à lui-même. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Roméo (se chuchotant à lui-même) :
« Dois-je l’écouter encore ou lui répondre ? »
7 6 s Plan moyen sur Roméo et Juliette
Panoramique horizontal droite/gauche suivant le déplacement de Juliette
Juliette se rapproche puis s’agenouille au bord de la piscine. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Juliette : « Ton nom seul est mon ennemi. Tu n’es pas un Montague, tu es toi-même. Qu’est-ce qu’un Montague ? »
8 3 s Gros plan sur Roméo
Plan fixe
Plan de face
Roméo écoute le monologue de Juliette, bouleversé par ces révélations. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Juliette : « Qu’est-ce qu’un Montague ? Ce n’est ni une main… »
9 9 s Plan en plongée sur Juliette
Plan fixe
Juliette est agenouillée au bord de la piscine. Elle regarde vers le fond de la piscine puis lève la tête vers le ciel en souriant. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Juliette : « ni un pied, ni un bras, ni un visage, ni rien qui fasse partie d’un homme… »
10 4 s Gros plan sur Roméo
Léger panoramique horizontal gauche/droite
Plan de face
Roméo quitte en silence son emplacement. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Juliette : « Oh ! Sois quelque autre nom ! »
11 16 s Plan en plongée sur Juliette ; plan fixe
Panoramique vertical bas/haut au moment où Juliette se relève (le panoramique se termine sur un plan moyen de Roméo et Juliette)
Juliette est agenouillée au bord de la piscine. Puis elle se relève. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Juliette : « Qu’y a-t-il dans un nom ? »
12 5 s Panoramique horizontal gauche/droite lorsque Juliette se déplace Roméo est juste derrière elle et il la suit en silence dans son dépacement. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Roméo : « Je te prends au mot ! »
13 Moins de 1 s Gros plan sur Juliette
Plan fixe
Plan de face
Juliette, surprise par Roméo, pousse un cri aigu. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Cri de Juliette.
14 Moins de 1 s Très gros plan sur Roméo La tête de Roméo se déplace très vite. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
15 Moins de 1 s Gros plan sur les pieds de Roméo et Juliette
Plan fixe
En reculant sous l’effet de la surprise le pied de Juliette dérape sur le rebord de la piscine. Déséquilibrée, elle tombe en arrière. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
16 1 s Plan en plongée de la chute de Roméo et Juliette
Plan fixe
Juliette entraine Roméo dans sa chute. Ambiance sonore d’une nuit d’été.
Son de l’impact des deux corps dans l’eau.
17 1 s Plan poitrine du gardien
Plan fixe
Plan 3/4 face
Le gardien dans sa loge, un magazine en main, dirige brusquement son regard vers les caméras de surveillance. Son de l’impact assourdi.
18 3 s Plan moyen de Roméo et Juliette sous l’eau
Plan fixe
Plan de profil
Roméo et Juliette tentent de se remettre face à face sous l’eau. Bruit de mouvements sous l’eau.
19 2 s Gros plan de Roméo sous l’eau
Plan fixe
Plan de profil
Roméo à la tête au niveau de la jupe de Juliette, les yeux levés vers son visage. Bruit de mouvements sous l’eau.
20 4 s Plan moyen de Roméo et Juliette sous l’eau
Plan fixe
Travelling vertical bas/haut
Plan de profil
Roméo et Juliette sont face à face sous l’eau. Puis ils remontent progressivement à la surface. Une fois la tête hors de l’eau, ils prennent une grande inspiration. Bruit de mouvements sous l’eau.
Puis, au moment où ils sortent de l’eau, ils prennent une grande inspiration.


Ce document n’est pas un document authentique.
Voir les réponses

L'adaptation de Luhrmann

Reprise et détournement de Shakespeare

1
a) Quel élément de décor, central dans la scène de Shakespeare, est laissé de côté ? b) Qu’est-ce que cela change dans le rapport entre Roméo et Juliette ?



2
Relisez le début du scénario et regardez la première vignette du storyboard. a) Quel élément rappelle la modernité de la mise en scène ? b) À quelle scène précédemment étudiée vous fait-il penser ?



3
a) Quel personnage Luhrmann a-t-il ajouté ? b) Que symbolise-t-il par rapport aux deux jeunes amants ? c) Que pensez-vous de ce choix du réalisateur ? Expliquez.



Voir sans être vu

4
a) Au début de la scène, où Roméo se cache-t-il pour ne pas être vu par Juliette ? b) Dans quelle position se trouve-t-il par rapport à elle ? c) Comparez le choix du réalisateur à celui de Shakespeare.



5
a) De quelle manière Roméo rejoint-il Juliette ? b) Qu’est-ce que cela permet, du point de vue de l’action ?



6
Vignette 15 (⇧). À quoi sert ce gros plan ?



La symbolique de l’eau

7
Montrez que l’eau, qui séparait Roméo et Juliette dans la scène du coup de foudre, va désormais les rapprocher.



8
Vous avez peut-être remarqué que l’eau est un élément que l’on retrouve souvent dans les films et les publicités. Pourquoi, à votre avis ? Pensez à la lumière, à l’apparence des acteurs, aux sons, etc.



Voir les réponses

3. Documents techniques complémentaires (Luhrmann)


Dépouillement


Acte II, scène 2 (extrait)
 
Résumé À la suite de la réception organisée par les Capulet, Roméo pénètre de nuit dans la résidence de Juliette pour tenter de la revoir.
Rôles


Roméo
Juliette
Le gardien
 
Effet Aucun
Jour de tournage 15.05.1995
Son Ambiance sonore : nuit d’été
Son de l’impact des deux corps dans l’eau
Bruit de mouvements dans l’eau
Lumière Intention(s) lumineuse(s) : clair de lune ; lumière douce venant de la piscine
Matériel :
– spots puissants pour éclairer de derrière les vitres de l’ascenseur ;
– guirlandes lumineuses (treillage) ;
– spots moyens (mur de l’hôtel particulier) ;
– lampes extérieures (escaliers) ;
– spots étanches puissants (piscine) ;
– spots d’appoint (étanches) ;
– grands diffuseurs et grands réflecteurs.
SFX1 Aucun
Machinerie – rail pour travelling ;
– grue pour travelling vertical (piscine) ;
– caisson étanche pour la caméra.
 
Décors Cour intérieure de l’hôtel particulier des Capulet
Loge du gardien
Costumes Roméo
Costume de Roméo lors de la réception des Capulet mais sans le masque
Le gardien
Costume de gardien
Juliette
Costume de Juliette lors de la réception des Capulet mais sans les ailes d’ange ni l’auréole
Décoration Statues de marbre de style gréco-romain
Plantes
Transats
Chaises d’extérieur
Table d’extérieur
Serviettes
Accessoires Écrans de surveillance
Magazine
Repas entamé (fast food)
Crucifix
Téléphone
Petite enceinte
Cigarettes





Ce document n'est pas un document authentique.

1. Effets spéciaux.

Feuille de service

  

Roméo + Juliette
Date Samedi 15 mai 1995
Comédiens Roméo : Leonardo DiCaprio
Juliette : Claire Danes
Le gardien (figurant)
Production Producteurs Gabriella Martinelli
et Baz Luhrmann
Horaire 21 h - 6h
Coproducteur Martin Brown Lieu Hôtel particulier
des Capulet
Producteurs associés Jill Bilcock
et Catherine Martin
Réalisation Réalisateur Baz Luhrmann Éphéméride Tombée de la nuit : 21 h
Levée du jour : 6 h 30
Assistant réalisateur Miguel Gil
Assistant réalisateur Miguel Lima Martinez Météo Nuit sans nuage. Temps frais (max : 15°C)

Assistant réalisateur Martin Walters
Lieu de tournage Note à l’équipe
Hôtel particulier des Capulet C’est donc un tournage de nuit, en extérieur ! Prévoir des vêtements chauds.
On doit impérativement avoir fini de tourner à 6 h (ensuite le jour commence à se lever).
Proverbe du jour :
« Juliette aurait-elle aimé Roméo si Roméo avait eu quatre incisives manquantes, un grand trou noir au milieu ? » (Albert Cohen)
Rendez-vous
Équipes
Équipe MES2 21 h sur le décor PAT3 : 23 h
Équipe RÉGIE
Équipe LUMIÈRE
Équipe PROD
Équipe IMAGE 21 h 30 sur le décor PAT : 23 h
Équipe SON
Équipe MACHINERIE
Équipe DÉCO
Équipe HMC4 22 h 30 sur le décor PAT : 23 h
Comédiens
Roméo 22 h 30 sur le décor PAT : 23 h
Juliette
le gardien
Séquence Plans Effet/Lieu Rôles Résumé
Acte II, scène 2 1-3-5-7 Ext. Cour intérieure de l’hôtel particulier des Capulet. Nuit. Roméo
Juliette
Le gardien
À la suite de la réception organisée par les Capulet, Roméo pénètre de nuit dans la résidence de Juliette pour tenter de la revoir.
2-4-6-8-10
9-11
12-13-14-15-17
16-18-19-20




Ce document n’est pas un document authentique.

2. Mise en scène.
3. Prêt à tourner.
4. Habillage, maquillage, coiffure.

Jalonnement


  
Jour, date
(Samedi 15 mai 1995)
21 h RDV pour les équipes MES1, prod et lumière
Installation des lumières
21 h 30 RDV pour les équipes image, son, machinerie et déco
Préparation de la caméra, du son, mise en place de la déco
22 h Briefing du réalisateur : récapitulation des objectifs et impératifs de la journée
22 h 30 RDV équipe HMC2 et comédiens : Roméo, Juliette et le gardien
Préparation des comédiens (costumes, maquillage, etc.)
23 h Tournage des plans 1-3-5-7
0 h 30 Tournage des plans 2-4-6-8-10
2 h Changement d’axe : installation de la lumière (équipe lumière)
Installation de la grue (équipe machinerie)
2 h 30 Tournage des plans 9 et 11
3 h Repas
3 h 45 Tournage des plans 12-13-14-15-17
Installation de la lumière pour le plan 17 pendant le tournage des plans 12-13-14-15
4 h 45 Préparation de la caméra (plans sous l’eau)
Installation du travelling (équipe machinerie)
Installation de la lumière (équipe lumière)
5 h Tournage des plans 16-18-19-20
6 h Fin de tournage


Ce document n’est pas un document authentique.

1. Mise en scène.
2. Habillage, maquillage, coiffure.
Voir les réponses

Les documentes techniques complémentaires

1
a) Recherchez les verbes de la même famille que « dépouillement » et « jalonnement » et définissez-les. b) À votre avis, à quoi et à qui servent le jalonnement et le dépouillement lors du tournage d’un film ?



2
a) Quelles informations sont données par la feuille de service ? b) À quoi et à qui ce document sert-il ?



3
a) À partir des documents, résumez toutes les étapes qui ont lieu avant que la caméra ne filme. b) En vous aidant de la page ci-contre, nommez un intervenant pour chacune des équipes suivantes : image, son, machinerie et déco.



4
a) Quelles personnes arrivent en dernier sur le lieu du tournage ? b) D’après vous, pourquoi n’arrivent-elles pas en même temps que les autres ?



5
a) À quelle heure le tournage de cette séquence doit-il commencer ? b) À quelle heure doit-il être impérativement terminé ? Pour quelle raison ? c) Pourquoi est-il important de se tenir à des horaires précis sur un tournage ?



6
a) Observez l’ordre des plans à tourner, indiqué sur la feuille de service et le jalonnement. Que remarquez-vous ? b) Observez plus précisément les plans prévus à 0 h 30 et ceux prévus à 2 h 30. Pourquoi est-ce organisé ainsi ? Aidez-vous du storyboard, du découpage technique et du jalonnement.



7
Le cinéma permet de faire plusieurs prises d’un même plan, pour ne garder que la meilleure. Mais techniquement, cela n’est pas toujours possible. Quel plan de cette séquence doit impérativement être réussi du premier coup ? Pourquoi ?



8
Synthèse. Pourquoi peut-on dire que rien n’est laissé au hasard sur ce tournage ?



Voir les réponses

Les métiers du cinéma

De nombreux artistes, techniciens et organisateurs participent à la réalisation d’un film, qui dépend d’un important travail d’équipe, à chaque étape de sa création. Bien souvent, le réalisateur choisit ses collaborateurs, en accord avec le producteur.
Voici une liste des principaux métiers du cinéma (qui peuvent bien évidemment se mettre au féminin !).


  ÉCRIRE UN FILM
    • Scénariste : celui ou celle qui écrit le scénario du film, c’est-à-dire le déroulement précis des évènements, accompagné des dialogues, des didascalies, de la description des décors et des principaux mouvements de caméra.
    • Dialoguiste : celui ou celle qui écrit les dialogues, ou de manière plus large, le « texte parlé » du film, quand cela n’est pas fait pas le scénariste.
    • Adaptateur : scénariste spécialisé, chargé d’adapter une oeuvre : roman, pièce de théâtre ou encore film (pour faire une reprise, ou remake).
  • PRODUIRE UN FILM
    • Producteur : personne chargée d’étudier le projet d’un film, son cout et ses chances de succès auprès du public. S’il accepte le projet, il a alors pour rôle principal de trouver les financements nécessaires à sa réalisation. Il a un droit de regard sur le film et peut demander au réalisateur de modifier certaines scènes s’il pense qu’elles ne correspondent pas aux attentes des spectateurs. Le producteur confie la gestion pratique du film à un directeur de production, qui définit, en fonction du budget, les besoins matériels et les contrats du personnel. Enfin, c’est l’assistant de production qui gère la comptabilité pendant la préparation et le déroulement du tournage.
    • Régisseur général : assistant du directeur de production qui veille à l’organisation quotidienne du tournage : autorisations administratives de tourner dans une ville, hébergement, restauration et transport de l’équipe de tournage, recrutement des figurants, etc.
    • Photographe de plateau : il prend des photos pendant le tournage, qui serviront à assurer la promotion du film.
  • RÉALISER, TOURNER ET MONTER UN FILM
    • Réalisateur : auteur à l’origine du projet du film (et parfois aussi du scénario), il assume la responsabilité artistique du film, coordonne et dirige chaque étape de sa création. Pour préparer le tournage, il élabore le découpage technique, que l’assistant-réalisateur utilisera pour établir ensuite le dépouillement, dont le minutage est élaboré par le scripte. Le réalisateur peut faire appel à des agents artistiques et des directeurs de casting pour recruter les acteurs.
    • Scripte : assistant du réalisateur avant et pendant le tournage, qui assume la fonction de secrétaire. Il rédige le journal de bord, en prenant des photos et des notes sur tout ce qu’il se passe durant le tournage afin d’éviter les problèmes de raccords et d’incohérence, et participe à l’organisation quotidienne.
    • Directeur de la photographie (ou chef opérateur de la photographie) : il travaille en étroite collaboration avec le réalisateur et le cadreur pour superviser tout ce qui concerne la qualité de l’image : cadrage et éclairage.
    • Cadreur (ou cameraman) : le maniement de la caméra est confié au cadreur qui travaille en étroite collaboration avec le réalisateur et le directeur de la photographie (cependant certains réalisateurs tiennent eux-mêmes la caméra). Le cadreur détermine les emplacements et les mouvements de la caméra, ainsi que les cadrages (types de plan) en fonction du scénario et des choix faits par le réalisateur.
    • Chef opérateur du son (ou ingénieur du son) : il est responsable de la qualité sonore du film et il dirige les perchistes ou perchmans (personnes qui tiennent les micros suspendus au bout de perches). Il mène un important travail d’enregistrement et de mixage (bruits, voix, musique) au moment du montage du film.
    • Architecte décorateur : celui ou celle qui imagine et construit les décors.
    • Accessoiriste : « personne à tout faire » qui doit rechercher, surveiller et préparer tous les accessoires du décor et des personnages.
    • Costumier : personne chargée de rechercher et de louer les costumes ou de les créer.
    • Habilleur : personne qui prépare, entretient les costumes et aide les acteurs à les revêtir.
    • Maquilleur, coiffeur : ils éliminent les imperfections des acteurs (cernes, rides) ou font apparaitre cicatrice de guerre, hématome après une bagarre, etc.
    • Monteur : il sélectionne et remet en ordre les plans retenus par le réalisateur (en le conseillant parfois), et s’assure de la cohérence du film.

Tournage

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.