Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

« Pourquoi n'es-tu pas à ta place ? »
P.184-185

Texte et image


« Pourquoi n'es-tu pas à ta place ? »





VICTOR HUGO

VICTOR HUGO

(1802-1885)


VICTOR HUGO 1802-1885) a écrit des œuvres majeures dans tous les genres : roman (Notre-Dame de Paris, Les Misérables), poésie (Les Châtiments, Les Contemplations), théâtre (Hernani, Ruy Blas). Auteur engagé, il défend les « misérables » et condamne l’injustice. Plus d’un million de personnes assistent à ses funérailles nationales à Paris.

VICTOR HUGO, Claude Gueux

Ce récit est inspiré de faits réels. Claude Gueux, un ouvrier dans la misère, vole pour nourrir sa famille. Il est arrêté et condamné à une peine de cinq ans de prison. En détention, il se lie d’amitié avec Albin ; les deux hommes se soutiennent mutuellement. Mais un jour, Claude apprend qu’Albin a été transféré dans un autre quartier.

  Monsieur ! dit Claude.
  Le directeur s’arrêta et se détourna à demi.
  – Monsieur, reprit Claude, est-ce que c’est vrai qu’on a changé Albin de quartier ?
  – Oui, répondit le directeur.
  – Monsieur, poursuivit Claude, j’ai besoin d’Albin pour vivre.
  Il ajouta :
  – Vous savez que je n’ai pas assez de quoi manger avec la ration de la maison, et qu’Albin partageait son pain avec moi.
  – C’était son affaire, dit le directeur.
  – Monsieur, est-ce qu’il n’y aurait pas moyen de faire remettre Albin dans le même quartier que moi ?
  – Impossible. Il y a décision prise.
  – Par qui ?
  – Par moi.
  – Monsieur D., reprit Claude, c’est la vie ou la mort pour moi, et cela dépend de vous.
  – Je ne reviens jamais sur mes décisions.
  – Monsieur, est-ce que je vous ai fait quelque chose ?
  – Rien.
  – En ce cas, dit Claude, pourquoi me séparez-vous d’Albin ?
  – Parce que, dit le directeur.
  [Claude, rongé, par l’absence de son ami, insiste de nombreuses fois auprès du directeur : il est mis au cachot pour son « insolence ». À sa sortie, il retourne encore une fois voir le directeur.]
  – Que fais-tu là, toi ? dit le directeur ; pourquoi n’es-tu pas à ta place ?
  Car un homme n’est plus un homme là, c’est un chien, on le tutoie.
  Claude Gueux répondit respectueusement :
  – C’est que j’ai à vous parler, Monsieur le directeur. 
  – De quoi ?
  – D’Albin.
  – Encore ! dit le directeur.
  – Toujours ! dit Claude.
  – Ah çà, reprit le directeur continuant de marcher, tu n’as donc pas eu assez de vingt-quatre heures de cachot ?
  Claude répondit en continuant de le suivre :
  – Monsieur le directeur, rendez-moi mon camarade.
  – Impossible.
  – Monsieur le directeur, dit Claude avec une voix qui eût attendri le démon, je vous en supplie, remettez Albin avec moi, vous verrez comme je travaillerai bien. Vous qui êtes libre, cela vous est égal, vous ne savez pas ce que c’est qu’un ami ; mais, moi, je n’ai que les quatre murs de ma prison. [...] Moi je n’ai qu’Albin. Rendez-le-moi. [...]
  – Impossible. C’est dit. Voyons, ne m’en reparle plus. Tu m’ennuies.
  Et, comme il était pressé, il doubla le pas. Claude aussi. [...]
  Claude toucha doucement le bras du directeur.
  – Mais au moins que je sache pourquoi je suis condamné à mort1. Dites-moi pourquoi vous l’avez séparé de moi.
  – Je te l’ai déjà dit, répondit le directeur, parce que.
  Et, tournant le dos à Claude, il avança la main vers le loquet de la porte de sortie.
  À la réponse du directeur, Claude avait reculé d’un pas. Les quatre-vingts statues qui étaient là virent sortir de son pantalon sa main droite avec la hache. Cette main se leva, et, avant que le directeur eût pu pousser un cri, trois coups de hache, chose affreuse à dire, assénés tous les trois dans la même entaille, lui avaient ouvert le crâne.


VICTOR HUGO, Claude Gueux, 1834.

1. Par manque de nourriture.

Claude Gueux

Conflits et récit

Les conflits successifs entre Claude Gueux et le directeur de la prison permettent à l’auteur de structurer son récit. Chaque dialogue augmente la tension et marque une étape vers la mort. Le récit se construit donc sur l’opposition des personnages et des valeurs.

100% Numérique

Retrouvez un montage d’extraits de l’adaptation de Claude Gueux, téléfilm diffusé sur France 2 (2009).
Voir les réponses

Questions

COMPÉTENCE - Je lis des textes variés, je comprends les implicites du texte et fais des hypothèses de lecture

Dialoguer pour comprendre

1
À quel sujet Claude interpelle-t-il monsieur D. ? Que veut-il savoir ?



2
Pourquoi est-ce si important pour Claude ? Donnez deux raisons au moins.



3
Quel type de réponse obtient-il ?



Le dialogue construit et renforce les oppositions

4
a) Quel pronom le directeur utilise-t-il pour s’adresser à Claude ? b) Relevez le commentaire du narrateur à propos de cet usage ? c) L’attitude de Claude à l’égard du directeur est-elle respectueuse ? Citez le texte pour justifier.



5
Parmi les quatre valeurs suivantes : ordre, solidarité, justice, respect, lesquelles pouvez-vous attribuer à Claude ? Justifiez vos réponses.



6
Le directeur partage-t-il les mêmes valeurs que Claude ?



Échec du dialogue et progression du récit

7
Qu’est-ce qui déclenche la violence de Claude Gueux ?



8
a) D’après vous, quelle sera la conséquence de son acte ? b) Vérifiez en faisant une recherche sur le vrai Claude Gueux.



9
Un peu après cet épisode, le narrateur s’interroge : « Lequel des deux était la victime de l’autre ? » En utilisant des éléments précis du texte, formulez une réponse personnelle.



10
Que veut montrer Victor Hugo à travers ce récit ?



Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.