Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Livret de langue 11/12
P.282-283

Précis de grammaire


Livret de langue 11/12




Les formes verbales irrégulières

Les changements de radical

Certains verbes irréguliers voient leur radical se modifier à la première personne du présent de l’indicatif (voir tableau de conjugaisons).

Infinitif Présent de l'indicatif
caer caigo, caes, cae...
decir digo, dices, dice...
hacer hago, haces, hace...
oír oigo, oyes, oye...
poner pongo, pones, pone...
salir salgo, sales, sale...
tener tengo, tienes, tiene...
traer traigo, traes, trae...
valer valgo, vales, vale...
venir vengo, vienes, viene...

Les verbes à diphtongue

Les verbes à diphtongue se distinguent des verbes irréguliers. Leur irrégularité ne porte pas sur la terminaison (qui est, elle, régulière) mais sur le radical qui est modifié à certaines personnes :
  • le -e du radical devient -ie (pensar) ;
  • le -o du radical devient -ue (contar) ;
  • le -u du radical devient -ue (jugar).

Au présent de l’indicatif, on retrouve la diphtongue à toutes les personnes sauf aux 1re et 2e personnes du pluriel, comme le verbe venir en français.

PENSAR CONTAR JUGAR
pienso cuento juego
piensas cuentas juegas
piensa cuenta juega
pensamos contamos jugamos
pensaís contaís jugaís
piensan cuentan juegan


(Voir tableau de conjugaisons).

Juanes, La camisa negra, 2004.

«Cama cama come on baby te digo con disimulo que tengo la camisa negra y debajo tengo el difunto.»

Leiva, San Sebastián-Madrid, 2016.

«A veces saco los dientes
A veces quiero dejarte ir
A veces vamos de frente
A veces vuelvo a confíar en ti.»

Les verbes à affaiblissement

  • Le -e du radical devient -i. Au présent de l’indicatif, on retrouve l’affaiblissement à toutes les personnes sauf aux 1re et 2e personnes du pluriel.
PEDIR
pido pedimos
pides peís
pide piden

(Voir tableau de conjugaisons).

Les verbes à alternance

Certains verbes sont tantôt à diphtongue, tantôt à affaiblissement. Ils alternent entre l’une et l’autre forme selon le temps du verbe.
Les verbes à alternance les plus courants sont :
  • dormir : le -o devient -ue quand il diphtongue / le -o devient -u quand il s’affaiblit ;
  • sentir : le -e devient -ie quand il diphtongue / le -e devient -i quand il s’affaiblit.
⚠ Au présent de l’indicatif, les verbes à alternance diphtonguent.

DORMIR SENTIR
duermo siento
duermes sientes
duerme siente
dormimos sentimos
dormís sentís
duermen sienten

(Voir tableau de conjugaisons).

Les verbes à modification orthographique

  • Les verbes en -ecer, -acer, -ocer, -ucir au présent de l’indicatif sont irréguliers à la 1re personne du singulier : le -c devient -zc.
Infinitif Présent de l'indicatif
conocer conozco, conoces, conoce...
parecer parezco, pareces, parece...
producir produzco, produces, produce...
conducir conduzco, conduces, conduce...

(Voir tableau de conjugaisons).

L'expression du gout

L'expression du gout

  • Gustar se construit comme le verbe plaire en français. Il s’accorde avec le sujet réel qui n’est pas le sujet personnel (je, tu, il, nous, vous, ils).
    Exemple : Ces dessins me plaisent beaucoup. → Me gustan mucho estos dibujos (le sujet réel : les dessins = le verbe est au pluriel).
    ⚠ On peut donc aussi trouver le verbe conjugué à d’autres personnes, comme dans la chanson de Manu Chao «Me gustas tú».
    Cela ne me plait pas. → Esto no me gusta (le sujet réel : cela = le verbe est au singulier).
    ⚠ Le pronom personnel COI doit impérativement figurer dans cette construction (me, te, le, nos, os, les).
  • L’emploi d’un deuxième pronom personnel (mí, ti, él, ella, usted, nosotros/as, vosotros/as, ellas, ellos, ustedes) permet d’insister. Il n’est pas obligatoire, mais si on le rajoute il ne faut pas oublier de le faire précéder de la préposition -a.
    Exemple : Moi, j’aime le chocolat. → A mí, me gusta el chocolate.

Préposition + pronom Pron. COI Gustar Sujet
A mí me gusta el cine
A ti te gusta ir al teatro
A él, a ella, a usted le gustan el cine y el teatro
A nosotros nos gustan los libros
A vosotros os gusta ver a los amigos
A ellos, a ellas, a ustedes les gusta comer y dormir

  • Doler (faire mal), encantar, entusiasmar (adorer), molestar (déranger), apetecer (avoir envie), interesar, preocupar… ont la même construction que gustar.
    Exemple : Me duelen los pies. No me molesta acompañarte.

Carlos Vives y Shakira, La bicicleta, 2016.

«Y me gustas porque eres diferente, le gusta que le digan que es la niña, la Lola, le gusta que la miren cuando ella baila sola, le gusta más la casa que no pasen las horas, le gusta Barranquilla le gusta Barcelona».

Ser

Correspond à une idée d’existence ou à une caractéristique.

Avec un attribut

  • Un nom.
    Exemple : El oro es un metal precioso.
  • Un pronom.
    Exemple : ¿Quién es? Soy yo.
  • Un numéral, expression de la quantité.
    Exemple : Somos ocho. Eran muy pocos.
  • Expression de l’heure.
    Exemple : Son las tres. Es la una.
  • Un infinitif.
    Exemple : La única solución es separarse.
  • Une proposition complétive.
    Exemple : La única solución es que nos separemos.

Avec un complément exprimant

  • L’origine.
    Exemple : Soy de Barcelona.
  • L’appartenance.
    Exemple : La moto es de Rafael.
  • La destination.
    Exemple : El regalo es para el niño.
  • La matière.
    Exemple : El juguete es de plástico.
  • La catégorie, qualité, manière.
    Exemple : El edificio era de construcción reciente.

Avec un adjectif exprimant ...

  • ... une qualité essentielle de la personne ou de la chose : il donne sa définition (nature, forme, couleur, nationalité, trait de caractère, etc.).
    Exemple : Su madre es alta y delgada. El perro es negro. Yo soy joven. Juan es español. La película es interesante.

Avec un participe passé :

  • Exprime une action subie, la voix passive. Insiste sur l’action.
    Exemple : Es ayudado por sus padres.

ser atento/a être attentioné(e)
ser bueno/a être bon/bonne
ser cansado/a être fatigué(e)
ser ciego/a être aveugle
ser listo/a être intelligent(e)
se loco/a être fou/folle (au sens propre)
se malo/a être méchant(e)
ser moreno/a être brun(e)
ser rico/a être riche
ser verde être de couleur verte

Manuel Carrasco, Yo quiero vivir, 2015.

«Si estoy contigo no dudes de mí, solo contigo; no tengas miedo eres mi sin vivir».
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.