Français Terminale Bac Pro

Nouveau programme limitatif disponible !
Consultez en avant-première notre cahier de 50 pages sur "Rythmes et cadences de la vie moderne : quel temps pour soi ?"
Le programme limitatif
2024-2027
Temps objectif et temps perçu
2024-2027
Prendre son temps, perdre son temps, gagner du temps
2021-2023
Le jeu, le joueur et le pouvoir
Th. 1
La fiction au service d’une réflexion sur l’Homme
Th. 2
Science, technique et défis de société
Th. 3
La littérature pour dire le monde
Th. 4
Littérature, sciences et éthique
Méthode Bac
Langue
Annexes
Révisions
Programme limitatif - Séquence 2
Lecture 1/3

Impossible silence

Module 6 • Le jeu et la musique

13 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

En quoi la musique est‑elle un perpétuel jeu avec les règles ?

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Texte

Peut‑on faire un concert silencieux ? C'est la question que se pose ce compositeur avant‑gardiste. La présentation d'un de ses concerts au centre Georges‑Pompidou, à Paris, explique la génèse du projet de John Cage.

« En composant un morceau qui ne contiendrait aucun son, je craignais de donner l'impression de faire une blague, voyez‑vous. En fait, j'ai travaillé plus longtemps à mon morceau « silencieux » qu'à aucun autre. J'y ai travaillé quatre ans… »
John Cage

4'33" est une partition de musique avant‑gardiste composée, souvent décrite comme « quatre minutes trente‑trois secondes de silence », mais qui est en fait constituée des sons de l'environnement que les auditeurs entendent lorsqu'elle est interprétée.
Le morceau a été écrit en principe pour le piano et est structuré en trois mouvements principaux. Sur la partition, chacun est présenté au moyen de chiffres romains et est annoté tacet, qui est le terme utilisé dans la musique occidentale pour indiquer à un instrumentiste qu'il doit rester silencieux pendant toute la durée du mouvement. Vers la fin des années 1940, John Cage visita la chambre insonorisée de l'université Harvard. Il s'attendit à « entendre » le silence lorsqu'il entra dans la chambre, mais comme il l'écrivit plus tard : « J'entendis deux bruits, un aigu et un grave. Quand j'en ai discuté avec l'ingénieur en charge, il m'informa que le son aigu était celui de l'activité de mon système nerveux et que le grave était le sang qui circulait dans mon corps. » C'est à ce moment qu'il réalisa l'impossibilité de trouver le silence quel que soit l'endroit et qui le mena à composer 4'33". Cage écrivit dans Les Confessions d'un compositeur (1948) que son désir le plus cher était de pouvoir composer un morceau de silence ininterrompu. Ce dernier durera 4 minutes et 33 secondes, qui est la longueur standard de la musique « en boîte » et que son titre sera « une prière silencieuse ». Cage commenta son œuvre : « Elle s'ouvrira avec une idée simple que j'essayerai de rendre aussi séduisante que la couleur, la forme et le parfum d'une fleur. La fin s'approchera de l'imperceptibilité. »
Les autres influences de ce morceau proviennent des arts visuels : des amis de Cage, comme Robert Rauschenberg avaient produit une série de peintures « blanches ». Apparemment « vides », ces toiles changeaient de ton en fonction de la luminosité de la chambre dans laquelle elles étaient exposées ou en fonction de l'ombre des personnes les visualisant.
John Cage
4'33" (1952), pour n'importe quel instrument ou combinaison d'instruments, présentation du concert du 25 mars 2010, centre Georges‑Pompidou.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

John Cage

(1912‑1992)
Placeholder pour John CageJohn Cage
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Compositeur, poète et plasticien américain.
Il est un artiste majeur de la musique contemporaine expérimentale.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Placeholder pour John Cage, New River Watercolor SeriesJohn Cage, New River Watercolor Series
Le zoom est accessible dans la version Premium.

John Cage, New River Watercolor Series 1‑5, 1988.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Questions
1. En quoi le projet de John Cage implique‑t‑il une complicité avec l'auditeur ?

2. Ce morceau relève‑t‑il du jeu ? Quelles en sont les règles ?
Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.