Séquence 6
Lecture 8/9

Le sort des employé(e)s

Parcours de lecture - Émile Zola, Au bonheur des dames, 1883

13 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Quel nouveau trait de caractère Denise se découvre-t-elle ?

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Objectif : analyser l'engagement social de Denise.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Texte

Mouret a avoué à Denise qu'il était amoureux d'elle. Mais elle ne se juge pas digne d'une telle affection. Elle fait toutefois en sorte d'amener Mouret à de meilleurs sentiments concernant ses employé(e)s.
Denise ne s'en tenait pas1 à vouloir panser les plaies vives dont elle avait saigné : des idées délicates de femme, soufflées à Mouret, ravirent la clientèle. Elle fit aussi la joie de Lhomme, en appuyant un projet qu'il nourrissait depuis longtemps, celui de créer un corps de musique, dont les exécutants seraient tous choisis dans le personnel. Trois mois plus tard, Lhomme avait cent vingt musiciens sous sa direction, le rêve de sa vie était réalisé. Et une grande fête fut donnée dans les magasins, un concert et un bal, pour présenter la musique du Bonheur à la clientèle, au monde entier. Les journaux s'en occupèrent, Bourdoncle lui‑même, ravagé par ces innovations, dut s'incliner devant l'énorme réclame2. Ensuite, on installa une salle de jeu pour les commis, deux billards, des tables de trictrac3 et d'échecs. Il y eut des cours le soir dans la maison, cours d'anglais et d'allemand, cours de grammaire, d'arithmétique, de géographie ; on alla jusqu'à des leçons d'équitation et d'escrime. Une bibliothèque fut créée, dix mille volumes mis à la disposition des employés. Et l'on ajouta encore un médecin à demeure donnant des consultations gratuites, des bains, des buffets, un salon de coiffure. […]

Alors, un nouveau mouvement d'opinion se fit en faveur de Denise. Comme Bourdoncle, vaincu, répétait avec désespoir à ses familiers4 qu'il aurait donné beaucoup pour la coucher lui-même dans le lit de Mouret, il fut acquis qu'elle n'avait pas cédé, que sa toute‑puissance résultait de ses refus. Et, dès ce moment, elle devint populaire. On n'ignorait pas les douceurs qu'on lui devait, on l'admirait pour la force de sa volonté. En voilà une, au moins, qui mettait le pied sur la gorge du patron, et qui les vengeait tous, et qui savait tirer de lui autre chose que des promesses ! Elle était donc venue, celle qui faisait respecter un peu les pauvres diables ! Lorsqu'elle traversait les comptoirs, avec sa tête fine et obstinée, son air tendre et invincible, les vendeurs lui souriaient, étaient fiers d'elle, l'auraient volontiers montrée à la foule. Denise, heureuse, se laissait porter par cette sympathie grandissante. Était‑ce possible, mon Dieu ! Elle se voyait arriver en jupe pauvre, effarée, perdue au milieu des engrenages de la terrible machine ; longtemps, elle avait eu la sensation de n'être rien, à peine un grain de mil sous les meules qui broyaient un monde ; et, aujourd'hui, elle était l'âme même de ce monde, elle seule importait, elle pouvait d'un mot précipiter ou ralentir le colosse, abattu à ses petits pieds.

Cependant, elle n'avait pas voulu ces choses, elle s'était simplement présentée, sans calcul, avec l'unique charme de la douceur. Sa souveraineté lui causait parfois une surprise inquiète : qu'avaient‑ils donc tous à lui obéir ? elle n'était point jolie, elle ne faisait pas le mal. Puis, elle souriait, le cœur apaisé, n'ayant en elle que de la bonté et de la raison, un amour de la vérité et de la logique qui était toute sa force.
Émile Zola
Au bonheur des dames, chapitre 12, 1883.

1. Ne se limitait pas.
2. Publicité.
3. Ancien jeu de dés.
4. Amis, proches.


Émile Zola, Au bonheur des dames, chapitre 12, 1883.

Crédits : Christian Gazeau / Lelivrescolaire.fr
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Images

Placeholder pour Jean Béraud, Une soirée, 1878Jean Béraud, Une soirée, 1878
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Jean Béraud, Une soirée, 1878, huile sur toile, 65 cm x 117 cm, musée d'Orsay, Paris.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Suppléments numériques

Explorez consacrée au livre Au bonheur des dames.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Questions
Lecture accompagnée

Réagir

1. Texte Découpez le texte en trois parties et donnez‑leur un titre.

Enquêter

2. Texte Relevez dans un tableau les améliorations dans la vie des employé(e)s du Bonheur des Dames, grâce à Denise, et classez‑les par domaines (arts, sport, éducation, santé, etc.). Qu'en pensez-vous ?

3. Texte Dans cet extrait, comment Denise est‑elle considérée :
  • par elle-même ?
  • par les employé(e)s ?
Justifiez en identifiant utilisés pour le montrer

4. Texte Dans l'extrait, qui est le « colosse » et quels rapports Denise entretient‑elle avec ce dernier ? (l. 35)

Faire le point

5. Complétez votre affiche ou carnet en montrant, dans un texte organisé, le nouveau rôle de Denise.

Lire une image

Tableau Décrivez le tableau et expliquez pourquoi il pourrait illustrer cet extrait.
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Expression

Des employé(e)s du Bonheur des Dames commentent les améliorations apportées à leurs conditions grâce à Denise. Imaginez leur conversation.
1. Respectez les codes du discours direct.
2. Appuyez-vous sur vos réponses à la question 2.
3. Insistez sur la personnalité de Denise et commentez son attitude à l'aide des questions 3 et 4.
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Suppléments numériques

Parcours autonome

Dans quelle mesure Denise a‑t‑elle amélioré le sort des employés du Bonheur des Dames ?

Élèves allophones

Que signifie l'expression « sans calcul » à la ligne 37 ? Trouvez une expression similaire et réécrivez toute la phrase.
Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.