Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Comment les enfants se socialisent-ils entre eux ?
P.88-89

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

DOSSIER 4


Comment les enfants se socialisent-ils entre eux ?





Découvrir
Doc. 1

La cour de récré, un univers sexué ?



Édith Maruejouls-Benoit, « Mixité, égalité et genre dans les espaces du loisir des jeunes : pertinence d’un paradigme féministe », thèse de doctorat en géographie, Université Michel de Montaigne , Bordeaux III, 2014.

Dans le cadre de sa thèse en géographie, Édith Maruejouls- Benoit a demandé à des enseignants d’observer la répartition des filles et des garçons dans la cour de récréation.

Questions

1. Peut-on dire que les filles et les garçons se mélangent dans la cour de récréation ?

2. Quels sont les endroits où se concentrent le plus les garçons ?

Voir les réponses


Doc. 2

La moquerie, une sanction ?




Dans d’autres cas, les enfants ne réagissent pas en cherchant à cacher leur pratique mais essayent en revanche de la faire accepter par leurs camarades d’école. Il s’agit alors de gagner une forme de respect ou de reconnaissance de la différence. En témoigne par exemple la mère de Paul, architecte et vivant dans une ville bourgeoise de la banlieue ouest de Paris. [...] La mère de Baptiste, dernier d’une fratrie de deux enfants, artiste et vivant dans une ville populaire de la banlieue nord de Paris, fait le récit d’une réaction similaire : « Ce qui le gênait c’était plus les commentaires : pédé, tafiole, tu es une fille. [...] Mais un jour, il a pris un élan, il a atterri en grand écart, et là, ils lui ont foutu la paix. »

Joël Laillier, « Des petits rats et des hommes. La mise à l’épreuve de l’identité sexuée des apprentis danseurs », Ethnologie française, 2016.

Billy Elliot, un film de Stephen Daldry sorti en 2000, raconte l’histoire d’un garçon passionné de danse

Questions

1. Pourquoi la pratique de la danse par les garçons peut-elle conduire à des moqueries dans la cour de récréation ?

2. En quoi ces moqueries peuvent-elles être qualifiées de harcèlement ?

3. Comment Baptiste finit-il par faire accepter cette pratique ?

Voir les réponses


Doc. 3

La cour de récré, un lieu d’apprentissage ?



Dans cet extrait d’entretien, la sociologue Julie Delalande interroge Joséphine, élève de CM2.

Est-ce que t’apprends des choses dans la cour ?

Joséphine : Bah en fait j’apprends que entre copines, on apprend à être ensemble, à mieux se connaître, à pouvoir discuter, on apprend surtout ça parce qu’on est toujours avec ses copines, et pis voilà. [...] Alors, on apprend que les garçons, c’est des vrais tricheurs. En fait, on fait un « trap trap », c’est les filles attrapent les gars ou les gars attrapent les filles. Et la plupart du temps, c’est toujours nous qui commençons à les attraper. Dès qu’on les a tous attrapés et qu’on les a mis en prison eh ben il faut qu’on les rattrape. Sinon ils piquent une crise, c’est la baston. [...]

Et est-ce que tu sais comment tu as appris ce jeu par exemple ?

J. : En fait, ça débutait par un loup, on avait inventé un peu le « loup multiplié », c’est en fait dès qu’on touche quelqu’un on est ensemble et au fur et à mesure d’avoir fait ça on a dit : « Bah pourquoi on ferait pas des équipes : les gars et les filles. »


Julie Delalande, « Chapitre 5. La cour de récréation : lieu de socialisation et de culture enfantines » in Gilles Brougère et al., Apprendre de la vie quotidienne, PUF, 2009.

Questions

1. D’où viennent les règles du « trap trap » auquel jouent les enfants ?

2. Selon Joséphine, quelle norme est essentielle dans les relations avec ses copines ?

3. Les comportements sont-ils identiques pour les filles et les garçons ?
Voir les réponses


Doc. 4

Des amis identiques à soi ?




Wilfried Lignier et Julie Pagis, « Inimitiés enfantines. L’expression précoce des distances sociales », Genèses, 2014.

Les sociologues Wilfried Lignier et Julie Pagis ont demandé à des élèves de CE1 de citer leurs meilleurs amis et ont représenté par une flèche les liens d’amitié. La forme associée à la personne représente son sexe, la couleur de la forme représente le milieu social de ses parents.

Questions

1. Les relations amicales sont-elles souvent mixtes selon le genre ?

2. Les enfants ont-ils souvent des amis d’un milieu social différent du leur ?
Voir les réponses

Je m'auto-évalue

Complétez le texte suivant avec les mots : genre, groupe de pairs, normes, valeurs.

Dans la cour de récréation, les enfants doivent suivre des , comme les règles des jeux auxquels ils participent. Ils respectent également des , comme l’amitié. Il y a une forte socialisation par le et un important contrôle social. La cour de récréation est un lieu où il y a une forte séparation des enfants selon leur .
Voir les réponses

Je fais le point

La récréation illustre bien la complexité du processus de socialisation subi par les enfants. Il y a un important « contrôle social » : les enfants contrôlent les comportements des uns et des autres, notamment par la moquerie. La récréation est marquée par une séparation des jeux et des amitiés selon le genre et le milieu social d’origine des enfants.

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.