Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


POINT DE PASSAGE 3



Constantin et la christianisation de l’Empire romain (IVe siècle apr. J.‑C.)





2
La fondation de Constantinople d’après Zosime

L’historien grec Zosime est un païen ouvertement antichrétien.

Il prit la résolution d’agrandir Byzance de telle sorte qu’elle pût avoir la gloire d’être la capitale de l’univers. […] Voulant accroître la ville, il fit faire une nouvelle muraille plus longue de quinze stades que l’ancienne […]. Il y bâtit aussi un palais qui ne cédait guère en magnificence à celui de Rome et embellit encore l’Hippodrome […]. Il bâtit aussi des maisons pour loger des sénateurs qui l’avaient suivi dans cette nouvelle ville. […] Ne faisant plus de guerre, comme je viens de le dire, et ne menant qu’une vie plongée dans le plaisir […], il employa les finances à des bâtiments inutiles, et il en acheva quelques-uns en si peu de temps et en si grande hâte qu’ils tombèrent bientôt après.

Zosime, Histoire nouvelle, v. 500-520.

Monnaie d’or (Solidus) représentant Constantin et le dieu Soleil (Sol Invictus), 313, musée des Médailles, Pavie.

4
Le Solidus, une nouvelle monnaie d’or

En 310, Constantin crée une nouvelle monnaie d’or, le solidus, plus stable que les monnaies précédentes. Cette nouvelle monnaie devient l’unité de compte dans tout l’empire. Elle permet à l’empereur de financer ses armées et de lever l’impôt.
Monnaie d’or (Solidus) représentant Constantin et le dieu Soleil (Sol Invictus), 313, musée des Médailles, Pavie.

1
La fondation de Constantinople d’après Sozomène

Historien de langue grecque, Sozomène rédige une histoire de l’Église chrétienne dont Constantin Ier serait selon lui le fondateur.

Après avoir terminé les guerres étrangères, il se résolut à fonder une ville qui portât son nom et qui ne fût pas moins célèbre que Rome. […] Suivant les ordres de Dieu, il augmenta l’enceinte de la ville de Byzance, y fit bâtir quantités de belles maisons et, parce qu’il n’y avait pas assez d’habitants pour la remplir, il fit en chercher dans les plus grandes villes de l’empire, à Rome comme dans les Provinces. Il leva des impôts pour financer les ornements de la ville et la nourriture du peuple, y construisit un Hippodrome, des fontaines, des galeries et l’appela Constantinople et Nouvelle Rome […]. Il y créa un Sénat égal à celui de Rome et attribua à ses habitants les mêmes honneurs et les mêmes privilèges que ceux dont jouissent les Romains.

Sozomène, Histoire ecclésiastique, v. 440.

6
L’édit de Milan (313)

[Les co-empereurs Constantin et Licinius rédigent en 313 une lettre adressée à tous les hauts fonctionnaires des provinces de l’Empire romain. On lui donne souvent le nom de « l’édit de Milan » parce qu’elle a été écrite lors d’une rencontre des deux empereurs à Milan.

Moi, Constantin Auguste, ainsi que moi, Licinius Auguste, réunis heureusement à Milan pour discuter de tous les problèmes relatifs à la sécurité et au bien public, nous avons cru devoir régler en tout premier lieu, entre autres dispositions de nature à assurer selon nous le bien de la majorité, celle sur laquelle repose le respect de la divinité, c’est-à-dire donner aux chrétiens comme à tous la liberté et la possibilité de suivre la religion de leur choix. […] La même possibilité d’observer leur religion et leur culte est concédée aux autres citoyens ouvertement et librement, ainsi qu’il convient à notre époque de paix, afin que chacun ait la libre faculté de pratiquer le culte de son choix. Ce qui a dicté notre action, c’est la volonté de ne point paraître avoir apporté la moindre restriction à aucun culte ni à aucune religion.

L’édit de Milan d’après Lactance, De Mortibus Persecutorum, v. 321.

Carte interactive
Fond de carte téléchargeable ici.

Fond de carte
Fond de carte
Extension de Constantin
La Byzance grecque
II. Une ville romaine
III. Une ville impériale

3
Constantinople à l'époque de Constantin


5
Le songe de la bataille du pont Milvius (312)

Miniature extraite de Grégoire de Nazianze, Homélies, fin du IXe siècle

La veille de la bataille du pont Milvius qui fait de lui le seul empereur de l’Empire romain d'Occident, le Dieu des chrétiens serait apparu en rêve à Constantin pour lui promettre la victoire s’il arborait sur ses étendards un chrisme (symbole chrétien reprenant les deux premières lettres du mot « Christ » en grec). C’est la première étape de sa conversion.
Miniature extraite de Grégoire de Nazianze, Homélies, fin du IXe siècle.

Constantin Ier
Constantin Ier (272-337)

Questions

Voir les réponses

Comparer des documents

1. Présentez les deux auteurs. (Doc.1 et 2)
2. Dans un tableau, comparez les deux textes en montrant leurs points communs et leurs différences. (Doc. 1 et 2)

Points communs Différences

3. Repérez les éléments qui montrent que Constantinople est pensée dès sa fondation comme une nouvelle capitale. (Doc. 1, 2 et 3)

4. Identifiez les religions auxquelles ces représentations font référence. (Doc. 4 et 5)


5.
ORAL
Qu’est-ce que l’édit de Milan change pour les chrétiens de l’empire ? (Doc. 6)
Enregistreur audio

Question de synthèse


6. Répondez à la problématique sous la forme d’un développement construit.

Comment Constantin parvient-il à assurer la stabilité de l'Empire romain ?


En 306 apr. J.-C., Constantin Ier est déclaré empereur par les troupes romaines qu’il commande en Bretagne (actuelle Grande-Bretagne). Au terme de plusieurs années de guerre, il parvient en 324 à devenir le seul empereur d’un Empire romain réunifié. Il entame alors une série de réformes administratives, économiques et religieuses. En 330, il crée une nouvelle capitale qui porte son nom : Constantinople. Il se serait même converti au christianisme sur son lit de mort, en 337 : l’Empire qu’il laisse a profondément changé durant ses 31 ans de règne.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?