Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


Texte 6


Pierre de Ronsard, « Je suis pour votre amour… » (1578)





Tableau Pierre de Ronsard.
Pierre de Ronsard, « Je suis pour votre amour… » (1578)

Je suis pour votre amour diversement malade,
Maintenant plein de froid, maintenant de chaleur ;
Dedans le coeur pour vous autant j’ai de douleur
Comme il y a de grains dedans votre grenade.

Yeux qui fîtes sur moi la première embuscade,
Désattisez1 ma flamme et desséchez mes pleurs.
Je faux2, vous ne pourriez3 : car le mal, dont je meurs,
Est si grand qu’il ne peut se guérir d’une oeillade.

Ma Dame, croyez-moi, je trépasse4 pour vous ;
Je n’ai artère, nerf, tendon, veine ni pouls
Qui ne sente d’Amour la fi èvre continue.

L’Amour à la grenade en symbole était joint.
Ses grains en ont encor la force retenue,
Que de signe et d’effet vous ne connaissez point.


Pierre de Ronsard, « Je suis pour votre amour… », Sonnets pour Hélène, Sonnet LX, 1578, orthographe modernisée.


1. Apaisez.
2. Je me trompe.
3. Vous n’y pourriez rien.
4. Meurs.

Éclairage

Pierre de Ronsard et Louise Labé sont des poètes humanistes. Louise Labé appartient à l’École de Lyon et Pierre de Ronsard à la Pléiade (voir Repères p. 31).

◈ Ressource complémentaire


« Je suis pour vostre amour diversement malade »

Voici le texte original (en moyen français) du poème de Ronsard, là aussi dans une langue proche du français moderne.

Je suis pour vostre amour diversement malade
Maintenant plein de froid, maintenant de chaleur :
Dedans le cœur pour vous autant j’ay de douleur,
Comme il y a de grains dedans ceste Grenade.

Yeux qui fistes sur moy la premiere embuscade,
Des-attisez ma flame, et desseichez mes pleurs :
Je faux, vous ne pourriez : car le mal, dont je meurs,
Est si grand, qu’il ne peut se guarir d’une œillade.

Ma Dame, croyez moy, je trespasse pour vous :
Je n’ay artere, nerf, tendon, veine ny pous,
Qui ne sente d’Amour la fiévre continue.

L’Amour à la Grenade en symbole estoit joint :
Ses grains en ont encore la force retenue,
Que de signe et d’effect vous ne cognoissez point.

Pierre de Ronsard, « Je suis pour vostre amour diversement malade », Sonnets pour Hélène, 1578.
Voir les réponses

Entrer dans le texte

1
Quelle tonalité parcourt ce poème ? (voir Fiche p. 492)

Exprimer son amour

2
a. Relevez les différentes antithèses du sonnet.

b. Comment l’amour est-il présenté ?


3
Par quels procédés le poète montre-t-il sa douleur ?


Séduire ?

4
Que demande le poète à la femme aimée dans le second quatrain ? Proposez une réponse approfondie.


5
GRAMMAIRE
Donnez la nature et la fonction des mots ou groupes de mots du vers 13.


6
a. Quelle comparaison le poète reprend-il dans le dernier tercet ?

b. Expliquez le sens des deux derniers vers en vous aidant des éléments comparés.


Vers le commentaire

7
Quelle vision de l’amour est présentée dans ce sonnet ?


ORAL
Récitation Après avoir repéré le type de vers et les « E » caducs qui se prononcent, apprenez et récitez ce sonnet (voir p. 488).
Enregistreur audio

Main tenant une grenade, Ve siècle av. J.-C., sculpture en terre cuite, Pomezia, Italie.
Main tenant une grenade, Ve siècle av. J.-C., sculpture en terre cuite, musée archéologique Lavinium, Pomezia, Italie.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?