Histoire-Géographie-EMC 2de Bac Pro

Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
Histoire
Th. 1
L'expansion du monde connu (XVᵉ-XVIIIᵉ siècle)
Th. 2
L'Amérique et l'Europe en révolution (des années 1760 à 1804)
Géographie
Th. 1
Des réseaux de production et d’échanges mondialisés
Th. 2
Une circulation croissante et diverse des personnes à l’échelle mondiale
EMC
Th. 1
La Liberté, nos libertés, ma liberté
Th. 2
La laïcité
Annexes
Atlas, biographie, lexique
Histoire - Thème 3
Dossier 1

Un monde des métiers hiérarchisé

16 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Introduction

Dès l'Antiquité, des artisans se rassemblent par groupes de métiers lorsqu'une instruction précise, souvent technique, est nécessaire. Des fraternités ouvrières se constituent ensuite pour accompagner les soldats dans les croisades puis, au XIIe siècle, les corps de métiers apparaissent. Ils sont dotés de statuts par le prévôt des marchands de Paris, Étienne Boileau, au XIIIe siècle. Cependant, à partir du XIVe siècle, l'apprenti, devenu ouvrier, ne peut que très difficilement prétendre à la maîtrise, les corporations de métiers réservant ce statut aux membres de la bourgeoisie naissante. Les ouvriers s'organisent alors en associations de métiers que l'on nomme « devoirs ».
Problématique
Pourquoi l'organisation des métiers héritée du Moyen Âge ne satisfait-elle plus les ouvriers ?
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Documents

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 1
L'apprenti boulanger

Placeholder pour Albucasis, enluminure extraite du Tacuinum sanitatisAlbucasis, enluminure extraite du Tacuinum sanitatis
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Albucasis, enluminure extraite du Tacuinum sanitatis, v. 1390-1400, BnF, Paris.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 2
Des carrières codifiées

Étienne Boileau, nommé prévôt de Paris par Louis IX, convoque en 1261 les gens de métiers pour les engager à se former en communautés et à rédiger leurs statuts. Les statuts définissent les carrières de ceux qui travaillent dans chaque métier, organisent les conditions d'accès à la profession. Ils déterminent également les institutions judiciaires qui sont chargées de régler tous les litiges, les infractions qui peuvent survenir entre les membres d'un atelier ou dans le métier. Les statuts sont élaborés et votés par les membres du métier. La rédaction de ces statuts n'entraîne pas de grands changements. En effet, la grande majorité des métiers ne fait que mettre par écrit des règlements qui se transmettaient oralement depuis des générations. Une fois tous les statuts établis, Boileau les compile dans un ouvrage qui est communément appelé le Livre des métiers. Ces statuts, qui concernent plus d'une centaine de métiers, sont souvent appliqués dans la France entière, à l'exception de certaines particularités locales.
Les métiers sous l'Ancien Régime, © Archives nationales, 2008 (mis à jour en 2021).
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 3
Réception de compagnons

Placeholder pour Maître du cardinal de Bourbon, Visite des fortifications de Rhodes par Pierre d'AubussonMaître du cardinal de Bourbon, Visite des fortifications de Rhodes par Pierre d'Aubusson
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Maître du cardinal de Bourbon, Visite des fortifications de Rhodes par Pierre d'Aubusson, miniature extraite de Gestorum Rhodie obsidionis commentarii, v. 1480, BnF, Paris.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 4
De plus hautes ambitions

Entré comme apprenti chez un menuisier dans les années 1820, Perdiguier comprend que la formation qui lui est dispensée le condamne à rester ouvrier.

Perdiguier est placé à seize ans chez un menuisier d'Avignon. Hiver comme été, il doit se lever à 5 heures et travailler jusqu'à 8 ou 9 heures du soir [...]. Le dimanche, il faut de plus mettre de l'ordre, ranger le bois, balayer : l'apprenti n'est guère libre avant 10 heures ou midi [...]. Adroit et appliqué, il a le goût et le sens du travail, mais on ne lui demande que de refendre les bois, de corroyer les surfaces, de tailler les chevilles. Le maître se réserve de tracer et d'assembler, sans se soucier de faire progresser son apprenti. Le jeune Perdiguier, après six mois de cette désolation, commence à protester [...]. Quand il comprend que le menuisier le tient « dans l'ignorance du métier afin de l'exploiter plus longtemps », que ce n'est pas ici qu'il apprendra le traçage et l'assemblage, il quitte l'atelier et va s'embaucher chez un certain Poussin, un ami de son père.
Pierre Barret et Jean-Noël Gurgand,
Ils voyageaient la France, © Éditions Hachette, 1980.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Supplément numérique

Pour en savoir plus sur l'organisation des métiers et la progression des travailleurs dans la hiérarchie professionnelle, visitez Les corporations à Strasbourg.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Questions

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Parcours 1

1. Doc. 1 et doc. 3 Décrivez les postures des apprentis. Que traduisent-elles de leur position dans la hiérarchie professionnelle ?
2. Doc. 2 Pourquoi, selon vous, est-il nécessaire d'organiser les carrières des travailleurs ?
3. Doc. 4 Pourquoi le jeune Agricol Perdiguier n'est-il pas satisfait par sa première formation ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Parcours 2

À l'oral
Doc. 1 et doc. 3 Expliquez pourquoi le savoir-faire technique représenté ici est important pour l'ensemble de la société.
Enregistreur audio
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

En groupe

À l'aide de ce , identifiez certains métiers du Moyen Âge, repérez les apprentis présentés et décrivez leurs postures par rapport à celles des maîtres.
Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.