Chapitres bientôt disponibles

Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


LANGUE
GRAMMAIRE


FICHE 7

Les valeurs temporelles et aspectuelles




RÉACTIVER SES CONNAISSANCES

Voir les réponses

1
★☆☆ Quels sont les temps employés dans la phrase suivante ? Expliquez leur emploi.

Il avait mangé quand Pierre arriva.

Voir les réponses

2
★☆☆ Qu’exprime le présent dans chacune des phrases suivantes ?

1. J’arrive tout de suite !


2. Tu rentres immédiatement !

RETENIR


Les valeurs des temps simples de l’indicatif
Passé simple et imparfait
    Ils ont des valeurs complémentaires.

    Valeurs de l’imparfait :
    • actions inachevées
    • Elle régnait depuis vingt ans.
    • actions répétées
    • Il dansait tous les jours.
    • actions simultanées
    • Il criait et pleurait.
    • arrière-plan (actions secondaires, description)
    • Il attendait, angoissé. Le bois grinçait.
      Valeurs du passé simple :
      • actions achevées
        Elle régna pendant vingt ans.
      • actions uniques
        Au bal, devant tous, il dansa.
      • actions successives
        Il cria et pleura.
      • premier plan (actions qui font avancer l’histoire)
        Soudain, une porte claqua.
Présent
  • énonciation (évoquer un fait qui a lieu au moment où l’on parle)
  • Je vous écoute.
  • habitude, répétition
  • À chaque fois qu’il la voit, il rougit.
  • vérité générale
  • Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. (Blaise Pascal)
  • description
  • Le château donne sur un étang qu’entourent les roseaux.
  • présent de narration
    [Il attendait, angoissé.] Soudain, une porte claque. Il se retourne.
  • passé proche et futur proche
    Nous rentrons à peine de la promenade.
    Je pars dans cinq minutes.
  • injonction
    Vous mettez cela sur la table du salon.
Futur
  • situer un fait dans l’avenir
  • Nous rentrerons demain.
  • exprimer un ordre ou un conseil
  • Vous irez chercher Monsieur à 18 heures.
  • exprimer une promesse
  • Je serai toujours à tes côtés.

Les valeurs des temps composés de l’indicatif

Ils expriment une action antérieure à une autre exprimée au temps simple correspondant.
  • Elle lit la lettre qu’il lui a écrite.
  • Elle lisait / lut la lettre qu’il lui avait écrite.
  • Elle lira la lettre qu’il lui aura écrite.
  • Lorsqu’elle eut fini de lire, elle éclata en sanglots.


Ils expriment une action achevée.
  • Il l’a attendue. [≠ Il l’attendait.]
  • Nous serons rentrés. [≠ Nous rentrerons.]


Le passé composé peut prendre les mêmes valeurs que le passé simple.

Le futur antérieur peut exprimer :
  • un ordre (comme le futur simple) Quand Madame viendra, vous aurez fini le ménage.
  • ou une supposition [Elle ne m’a pas répondu.] Elle aura oublié.

Les valeurs des temps des autres modes

Les autres modes que l’indicatif ont une forme simple et une forme composée.
  • infinitif : faire / avoir fait
  • participe : faisant / fait/ ayant fait
  • conditionnel : ferait / aurait fait
  • impératif : faites / ayez fait
  • subjonctif : que tu fasses / que tu aies fait


Les formes composées ont les mêmes valeurs qu’à l’indicatif : action antérieure et achevée.

Le présent du conditionnel, dans sa valeur temporelle, exprime le futur dans un contexte passé.
Il a promis qu’il viendrait..

Projet Voltaire

logo projet Voltaire

VÉRIFIER

Voir les réponses

3
★☆☆
Choisissez la bonne réponse.

1. Parmi ces valeurs, quelles sont celles du présent ?

Description
Doute
Action achevée
Vérité générale

2. Le passé simple exprime des actions courtes :
Vrai Faux

3. Le présent et le futur peuvent exprimer un ordre :
Vrai Faux

4. Les temps composés expriment une action achevée :
Vrai Faux

S'EXERCER

Voir les réponses

4
★★☆ Conjuguez les verbes entre parenthèses à l’imparfait ou au passé simple dans le texte et justifiez vos choix dans les champs de réponse ci-dessous.

(avoir)

(gravir)

(prévenir)

(devoir)

(s’engager)

(revenir)

(être)

(craquer)

(être)

(se heurter)

(ouvrir)


  L’escalier, très étroit, un ancien escalier de service, (avoir) trois étages démesurés, qu’elle (gravir) en butant, les jambes cassées et maladroites. Ensuite, [Claude] la (prévenir) qu’ils (devoir) suivre un long corridor ; et elle y (s’engager) derrière lui, les deux mains filant contre les murs, allant sans fin dans ce couloir, qui (revenir) vers la façade, sur le quai. Puis, ce (être) de nouveau un escalier, mais dans le comble celui‑là, un étage de marches en bois qui (craquer), sans rampe, branlantes et raides comme les planches mal dégrossies d’une échelle de meunier. En haut, le palier (être) si petit, qu’elle (se heurter) dans le jeune homme, en train de chercher sa clef. Il (ouvrir) enfin.

Émile Zola, L’Œuvre, 1886.

Voir les réponses

5
★★☆ Conjuguez les verbes entre parenthèses dans le texte aux temps qui conviennent et justifiez vos choix dans les champs de réponse ci-dessous.

(donner)

(annoncer)

(avoir)

(croire)

(nommer)

(soupçonner)

(être)

(vouloir)

(pouvoir)


  Il y avait en Westphalie, dans le château de M. le baron de Thunder-ten-tronckh, un jeune garçon à qui la nature (donner) les mœurs les plus douces. Sa physionomie (annoncer) son âme. Il (avoir) le jugement assez droit, avec l’esprit le plus simple ; c’est, je (croire), pour cette raison qu’on le (nommer) Candide. Les anciens domestiques de la maison (soupçonner) qu’il (être) fils de la sœur de monsieur le baron et d’un bon et honnête gentilhomme du voisinage, que cette demoiselle ne (vouloir) jamais épouser parce qu’il ne (pouvoir) prouver que soixante et onze quartiers1, et que le reste de son arbre généalogique avait été perdu par l’injure du temps.

Voltaire, Candide, 1759.


1. Le nombre d’aïeux possédant des titres de noblesse.

Voir les réponses

6
★★★
a. Pourquoi le texte suivant semble‑t‑il incohérent ?


b. Copiez‑collez le texte dans le bloc ci‑dessous, et modifiez les temps des verbes pour le rendre cohérent.


  Ce fut midi. Les voyageurs montèrent dans l’autobus. On fut serré. Un jeune monsieur porta sur sa tête un chapeau entouré d’une tresse, non d’un ruban. Il eut un long cou. Il se plaignit auprès de son voisin des bousculades que celui-ci lui infligea. Dès qu’il aperçut une place libre, il se précipita vers elle et s’y assit.

  Je l’aperçus plus tard devant la gare Saint‑Lazare. Il se vêtit d’un pardessus et un camarade qui se trouva là lui fit cette remarque : il fallut mettre un bouton supplémentaire.

Raymond Queneau, Exercices de style, 1947, Éditions Gallimard.

Voir les réponses

7
★★★
a. Quel est l’effet produit par la narration au présent ?


b. Comment voit‑on qu’il s’agit d’un souvenir ?


  Ma mère est sur le palier en train de trier du linge.
  Je ne dois pas encore savoir lire car je lui demande de déchiffrer pour moi la légende du dessin qui m’intéresse le plus – celui qui représente la guillotine. Pour la première fois, j’entends le nom de Robespierre.
  Je lui demande qui est cet homme. Elle me brosse le portrait rudimentaire d’un méchant qui a dirigé la France en la terrorisant.

Christophe Bigot, Autoportrait à la guillotine, 2017, Stock.

Voir les réponses

8
★★★
a. Réécrivez le texte de l’exercice 7 au passé.


b. Donnez la valeur des temps utilisés.


c. Selon vous, y a‑t‑il une différence dans la manière de percevoir l’action selon qu’elle est racontée au présent ou au passé ?
Voir les réponses


 ► Vers le bac 


9
★★★
a. Distinguez les passages de récit et les passages de discours direct.


b. Quelles sont les différentes valeurs du présent ?


c. Qu’exprime le premier vers ? Justifiez par la valeur du temps.


LE LOUP ET L’AGNEAU


La raison du plus fort est toujours la meilleure.
Nous l’allons montrer tout à l’heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d’une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.

La Fontaine, « Le Loup et l’Agneau », Fables, livre I, 1668.


Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?