Chapitres bientôt disponibles

Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


LANGUE
GRAMMAIRE


FICHE 10

La syntaxe de la proposition subordonnée relative




RÉACTIVER SES CONNAISSANCES

Voir les réponses

1
★☆☆ Les phrases suivantes contiennent-elles une proposition subordonnée relative ou complétive ?

1. J’apprécie Nathan, que j’ai rencontré hier.


2. J’apprécie que Nathan soit aussi disponible.
Voir les réponses

2
★☆☆ Répondez aux questions suivantes.

1. Dans quels cas utilise‑t‑on le pronom relatif dont ?


2. Les pronoms à qui et auquel peuvent‑ils s’utiliser indifféremment ? Si besoin, partez d’exemples concrets pour répondre.


3. Comment différencier un que pronom relatif d’un que conjonction de subordination ?

RETENIR


La proposition relative a pour fonction d’être épithète (liée ou détachée).

Elle est introduite par un pronom relatif, qui a un antécédent (un GN ou un pronom qu’il remplace) et une fonction à l’intérieur de la relative.

Les pronoms relatifs varient en fonction de leur antécédent et de la fonction grammaticale qu’ils occupent :

Fonction
Personne
Chose / animal
Neutre
(quelque chose, rien, ce…)
Sujet
    qui
COD
    que
Complément introduit par de
    dont
Complément introduit par x + de (à cause de, à côté de…)
  • - près de qui
  • - près duquel / de laquelle / desquel(le)s
    près duquel / de laquelle / desquel(le)s
    près de quoi
Complément introduit par à
  • - à qui
  • -auquel / à laquelle / auxquel(le)s
    auquel / à laquelle / auxquel(le)s
    à quoi
Complément introduit par d’autres prépositions (avec, pour…)
  • - pour qui
  • - pour lequel / laquelle / lesquel(le)s
    pour lequel / laquelle / lesquel(le)s
    pour quoi
Complément de lieu
  • chez qui
Complément de temps


Quand le pronom relatif reprend une proposition ou une phrase, on ajoute ce : ce qui, ce que, ce dont, ce à quoi, ce pour quoi.
→ Nicolas est réchauffé par le soleil, qui vient juste de se lever.
Nicolas est réchauffé par le soleil, ce qui le rend joyeux.

Les prépositions peuvent venir de la construction du verbe (→ se méfier de quelque chose) mais aussi de la structure d’un complément de nom (→ la pièce de Molière).
→ La censure, dont Molière se méfie, ... .
→ Molière, dont la pièce connaît un immense succès, ... .

Attention Que pronom relatif est COD du verbe de la subordonnée relative, mais que conjonction de subordination n’a pas d’antécédent ni de fonction : c’est la subordonnée complétive qui est COD du verbe de la principale.
→ Lucie, que j’admire, a réussi son examen. → J’admire que Lucie ait réussi son examen.

VÉRIFIER

Voir les réponses

3
★☆☆
Choisissez la bonne réponse.

1. Un pronom relatif ne possède pas de fonction dans la proposition subordonnée relative :

Vrai Faux

2. Un pronom relatif peut reprendre une proposition entière :
Vrai Faux

3. Le pronom relatif peut introduire un complément de temps :
Vrai Faux

4. Que peut être pronom relatif ou conjonction de subordination :
Vrai Faux

S'EXERCER

Voir les réponses

4
★★☆ Identifiez les propositions subordonnées dans les phrases suivantes et classez‑les selon qu’elles sont complétives ou relatives.

Propositions subordonnées complétives Propositions subordonnées relatives


1. Elle blâmait sans hésiter Théodore qui avait joué bien des tours à Legrandin.

2. Le petit a compris qu’il fallait y mettre du sien.

3. Il me demandait de tâcher de la persuader qu’il l’aimait.

4. Cette femme qui me donna tant de preuves de sa tendresse et que je vais sacrifier à Gilberte, jamais elle n’avait fait attention à un homme.

5. Une femme qu’on aime suffit rarement à tous nos besoins et on la trompe avec une femme qu’on n’aime pas.
Phrases extraites du Temps retrouvé, Marcel Proust, 1927.
Voir les réponses

5
★☆☆
a. Complétez ces phrases par le pronom relatif adapté.

b. Quelle est la fonction du pronom relatif au sein de la subordonnée relative ?

c. Quel est son antécédent ?

1. Ce journal, je ne connais pas l’orientation politique, est passionnant.



2. Tu devrais lire son article sur les infox, j’ai appris énormément de choses.



3. La journaliste on doit cet article est partie faire son reportage aux États-Unis.



4. Ma professeure m’a posé des questions j’ai tout de suite su répondre, je suis très fière.

Voir les réponses

6
★★☆
a. Identifiez les relatives et précisez si elles sont épithètes liées ou détachées.


b. Quelle relative est nécessaire pour comprendre de quels élèves il s’agit ? Quelle relative apporte une précision facultative ? Expliquez.


1. Les 2de B qui n’ont pas eu la moyenne doivent me rendre une dissertation pour lundi.

2. Les 2de B, qui n’ont pas eu la moyenne, doivent me rendre une dissertation pour lundi.
Voir les réponses

7
★★☆
a. Relevez les propositions subordonnées relatives et indiquez leur antécédent.


b. Donnez la fonction du pronom relatif.


c. Que remarquez‑vous dans la dernière phrase ?


  Le jour où je m’accusai d’avoir maudit l’existence, mon confesseur me montra le ciel où fleurissait la palme promise par le « Beati qui lugent !1 » du Sauveur.
Lors de ma première communion, je me jetai donc dans les mystérieuses profondeurs de la prière, séduit par les idées religieuses dont les féeries morales enchantent les jeunes esprits. Animé d’une ardente foi, je priais Dieu de renouveler en ma faveur les miracles fascinateurs que je lisais dans le Martyrologe. À cinq ans je m’envolais dans une étoile, à douze ans j’allais frapper aux portes du Sanctuaire. Mon extase fit éclore en moi des songes inénarrables qui meublèrent mon imagination, enrichirent ma tendresse et fortifièrent mes facultés pensantes.

Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée, 1836.


1. « Heureux ceux qui pleurent. »

Voir les réponses

8
★★★
a. Combien y a‑t‑il de phrases ?


b. Identifiez les relatives et précisez l’antécédent et la fonction du pronom relatif.


c. Commentez le rythme de ce texte.


  Les cloisons qui séparaient nos deux cabinets de toilette (celui d’Albertine, tout pareil, était une salle de bains que maman, en ayant une autre dans la partie opposée de l’appartement, n’avait jamais utilisée pour ne pas me faire de bruit) étaient si minces que nous pouvions parler tout en nous lavant chacun dans le nôtre, poursuivant une causerie qu’interrompait seulement le bruit de l’eau, dans cette intimité que permet souvent à l’hôtel l’exiguïté du logement et le rapprochement des pièces, mais qui, à Paris, est si rare.

Marcel Proust, La Prisonnière, 1923.

Voir les réponses

9
★★★ À la manière de Proust, décrivez un endroit que vous aimez en une phrase, en utilisant le plus de relatives possible.
Voir les réponses


 ► Vers le bac 


10
★★★
a. Identifiez les propositions relatives et précisez la fonction et l’antécédent du pronom relatif.


b. Identifiez les autres que et donnez leur classe grammaticale.


c. Que révèle cette accumulation de phrases complexes ?


AGRIPPINE


Mais qu’il songe un peu plus qu’Agrippine est sa mère.
De quel nom cependant pouvons-nous appeler
L’attentat que le jour vient de nous révéler ?
Il sait, car leur amour ne peut être ignorée,
Que de Britannicus Junie est adorée :
Et ce même Néron, que la vertu conduit,
Fait enlever Junie au milieu de la nuit !
Que veut‑il ? Est-ce haine, est-ce amour qui l’inspire ?
Cherche‑t‑il seulement le plaisir de leur nuire ;
Ou plutôt n’est‑ce point que sa malignité
Punit sur eux l’appui que je leur ai prêté ?

Jean Racine, Britannicus, I, 1, 1669.


Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?