POINT DE PASSAGE 1
DIFFÉRENCIATION



Le rattachement de Nice et de la Savoie à la France (1858‑1860)





1
Allégorie de la France et de la Savoie

François Barthélemy Marius Abel, Allégorie de la France et de la Savoie

Cette allégorie représente l’Italie, reconnaissable à son drapeau tricolore, offrant Nice et la Savoie à la France, assise sur son trône.
François Barthélemy Marius Abel, Allégorie de la France et de la Savoie, 1860, huile sur toile, 132 x 182 cm, collection privée.

5
Des populations locales peu écoutées

À l’échelle locale, de nombreuses voix s’élèvent pour protester contre le rattachement à la France. Ces mouvements sont souvent soutenus par des Français antibonapartistes exilés en Suisse ou en Italie.

Déclaration. Les soussignés habitants de la commune de Sciez, inquiets des bruits qui se répandent, d’après lesquels la Savoie cesserait de faire partie des États de sa Majesté sarde, désirent consigner ici l’expression de leur dévouement au roi, et le vœu qu’ils forment de ne voir aucun changement apporté […]. Mais, d’autre part, dans le cas où des raisons politiques rendraient une séparation inévitable, ils sont convaincus que leur Souverain ne disposera pas de sujets fidèles sans leur avoir permis de manifester leurs vœux, dans une circonstance aussi importante pour leur avenir. En conséquence, et malgré les sympathies que peut éveiller un grand et glorieux Empire, ils témoignent expressément de leur désir d’être réunis à la Confédération suisse, de laquelle les rapproche depuis longtemps la communauté des intérêts et des sentiments.


Pétition des habitants de Sciez (Chablais) pour le rattachement à la Suisse, archives de Genève.

4
L’union vue par une journaliste anglaise

Jessie White Mario (1825‑1883) est une journaliste et infirmière britannique qui s’implique dans l’unification italienne, suivant les troupes au combat et écrivant des articles pour faire connaître la cause au lectorat anglais.

À cet instant, les Savoyards ne désiraient pas l’union avec la France. À la place, ils étaient attachés à leur maison royale. Les habitants du comté de Nice étaient italiens […] mais un traité secret concernant la cession des deux provinces fut signé le 12 mars 1860, bien avant que l’annexion de l’Italie centrale au Piémont soit officiellement actée. Ceci fut réalisé en dépit de la protestation des Savoyards, malgré les lettres de protestation touchantes envoyées au roi par une grande majorité d’habitants de Nice et en dépit que le nouveau Parlement n’ait pas été encore convoqué.


Jessie White Mario, La Naissance de l’Italie moderne, 1909, publication posthume.

3
Les clés de la ville de Nice remises à l’empereur (été 1860)

Nice et l'empereur, Gravure anonyme publiée dans Le Monde illustré

Une cérémonie à laquelle la population est conviée organise la mise en scène du rattachement.
Gravure anonyme publiée dans Le Monde illustré, n°180, 22 septembre 1860.

À la fin des années 1850, Napoléon III négocie une alliance avec le petit royaume de Piémont‑Sardaigne et son roi, Victor‑Emmanuel II, qui cherche à unifier l’Italie contre l’Autriche. En échange de son soutien militaire, l’empereur obtient le rattachement du duché de Savoie et du comté de Nice à la France. L’accord, d’abord préparé en secret, fait ensuite l'objet d'un traité (24 mars 1860). Napoléon III tient à obtenir l’accord des populations locales et organise un vote, en réalité très encadré par les autorités : le rattachement est approuvé par une écrasante majorité des votants. Nice et la Savoie deviennent des territoires français.

Dans quelle mesure l’annexion de la Savoie et de Nice est‑elle le fruit des décisions des dirigeants plus que d’une réelle volonté populaire ?

BAC
Analyse de documents

Voir les réponses
Doc 1. Après avoir présenté le document, vous montrerez quelles images mythologiques il utilise.


savoie

2
Proclamation du roi Victor‑Emmanuel de Savoie aux habitants de la Savoie et de Nice

Dans ce texte, diffusé par affichage et dans les journaux, le roi Victor‑Emmanuel s’adresse aux habitants de la Savoie et de Nice. Le vote de la population est organisé le 15 et le 16 avril. Même s’il est mis en avant par la presse, il s’agit plus d’un plébiscite que d’un véritable vote : la décision a déjà été prise.

Un traité conclu le 24 mars établit que la réunion de la Savoie et de Nice aura lieu avec l’adhésion des populations et la sanction du Parlement.

Quelque pénible qu’il me soit de me séparer des provinces qui ont fait si longtemps partie des États de mes ancêtres, et auxquelles tant de souvenirs me rattachent, j’ai dû considérer que les changements territoriaux, amenés par la guerre en Italie, justifiaient la demande que mon auguste allié l’empereur Napoléon m’a adressée pour obtenir cette réunion. J’ai dû en outre tenir compte des services immenses que la France a rendus à l’Italie, des sacrifices qu’elle a faits dans l’intérêt de son indépendance, des liens que les traités ont formés entre les deux pays. […]

Toutefois ce grand changement dans le sort de ces provinces ne saurait vous être imposé. Il doit être le résultat de votre libre consentement. Telle est ma ferme volonté : telle est aussi l’intention de l’empereur des Français. […]


Texte affiché à Turin, 1er avril 1860, archives départementales des Alpes‑Maritimes.

Questions

Voir les réponses

Prélever des informations

1. Présentez le document, puis montrez quel message politique il contribue à porter. (Doc. 1)
2. Relevez les moments pendant lesquels la population de la Savoie et de Nice intervient dans le processus de rattachement. (Doc. 2, 3 et 5)

3. Soulignez les points communs des deux documents. (Doc. 4 et 5)


Questions de synthèse

4. Effectuez l'une des activités suivantes.

Parcours 1
Complétez ce tableau.

  France roi de Piémont habitants de Nice et de la Savoie
rôle      
gain et intérêts      

Parcours 2
Répondez à la problématique sous la forme d’un développement construit.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?