Couverture

Histoire-Géographie 1re

Feuilleter la version papier





























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


POINT DE PASSAGE 4



La dernière offensive allemande du printemps 1918 : la Kaiserschlacht





6
La victoire de l’Entente

Carte postale satirique américaine, 1918

« À la maison, vous manquerez toute l’excitation de la victoire. »
Carte postale satirique américaine, 1918.

3
« Les hommes désiraient la guerre de mouvement »

Nos troupes supportaient de plus en plus difficilement l’attitude défensive. Les déserteurs étaient déjà nombreux. […] Les hommes pensaient avec horreur à de futures batailles défensives et désiraient la guerre de mouvement. […] Dans la défense, les intérêts de notre armée étaient voués à succomber peu à peu à la supériorité sans cesse croissante de l’ennemi en hommes et en armes. […] L’offensive est la façon la plus efficace de faire la guerre : seule l’offensive est décisive. L’histoire militaire le prouve à chacune de ses pages. C’est le symbole de la supériorité. Attendre ne pouvait qu’aider l’ennemi, puisqu’il attendait des renforts assurés. L’attaque à l’ouest allait être l’une des opérations les plus difficiles de l’histoire, j’en étais persuadé, et je ne le cachais pas. La nation allemande allait devoir donner tout ce qu’elle avait.


Erich Ludendorff, Mémoires, 1919.

5
Vers la fin de la guerre

Paul d’Estournelles de Constant est un sénateur français et Nicholas Murray Butler un des principaux dirigeants du Parti républicain américain. Les deux hommes entretiennent tout au long de la guerre une correspondance.

Cher baron d’Estournelles, Depuis deux semaines, les nouvelles du front de l’Ouest ont été des plus édifiantes pour nous1. Notre foi dans la détermination des Alliés pour conduire la guerre jusqu’à une victoire complète et définitive pour la justice a été pleinement justifiée. Nous nous félicitons, bien sûr, profondément, que des jeunes Américains aient pu participer à la victoire […]. Nous pensons que maintenant toutes les forces morales et physiques de ce pays et l’énergie sont mobilisées pour s’ajouter à la remarquable détermination montrée constamment par la France et nos autres alliés. […] Les rumeurs d’une fin prochaine et abrupte de la guerre commencent à se répandre. Néanmoins, selon les réflexions les plus sérieuses, elle ne s’achèvera pas avant la fin de l’année ou plus tard.


Lettre de Nicholas Murray Butler à Paul d’Estournelles de Constant, 9 août 1918.

1. La contre‑offensive victorieuse des Américains.

1
L’offensive allemande

carte L’offensive allemande

Image interactive

4
L’effort final

Artilleurs allemands en France en 1918, photographie anonyme
1
2
3
Artilleurs allemands en France en 1918, photographie anonyme.

Questions

Voir les réponses

Étudier un événement

1. Présentez et décrivez le document. (Doc. 2)
2. Expliquez pourquoi les Allemands décident de lancer une grande offensive. (Doc. 1 et 3)

3. Présentez les moyens mis en œuvre par les Allemands pour leur ultime offensive. (Doc. 3 et 4)

4. Expliquez les raisons de la défaite des Allemands. (Doc. 5 et 6)


Rédiger un texte

5. Imaginez la réponse de Paul Constant d’Estournelles : décrivez la situation en France et les conséquences de la contre‑offensive des troupes de l’Entente.

Le 21 mars 1918, Erich Ludendorff lance la Kaiserschlacht. Considérée par l’état‑major allemand comme l’offensive de la dernière chance pour gagner la guerre, elle remporte d’importants succès initiaux : comme en 1914, les Allemands se retrouvent aux portes de Paris. Mais les pays de l’Entente, renforcés par les troupes américaines désormais pleinement opérationnelles, repoussent l’offensive et préparent la contre‑offensive. Le 8 août 1918, Ludendorff sait que la guerre est perdue.

2
Fuir Paris

« Les froussards », carte illustrée, 1918, Paris
« Les froussards », carte illustrée, 1918, Paris.

Pourquoi, après l’échec de l’offensive du printemps 1918, les Allemands ont‑ils perdu la guerre ?


frise La dernière offensive allemande du printemps 1918 : la Kaiserschlacht
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?