Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


COURS 1


L’industrialisation progressive de la société française





1
Travailler à l’atelier

Belin et Bethmont, Cardage et filage du coton, v. 1860, lithographie en couleur, 30 x 40 cm, BnF, Paris.
Belin et Bethmont, Cardage et filage du coton, v. 1860, lithographie en couleur, 30 x 40 cm, BnF, Paris.

3
Une implantation inégale dans l’espace français

Des facteurs d’implantation. L’existence d’une activité ancienne, la présence de ressources naturelles ou la proximité de réseaux de transports expliquent la géographie des territoires industriels. Transformant profondément certaines régions françaises, l’industrialisation marque aussi les grandes villes, comme Lyon, qualifiée de « Manchester français » en raison de son activité textile florissante.

Des variétés régionales. L’industrialisation n’est pas un phénomène homogène. Dans plusieurs régions, notamment les vallées pyrénéennes ou le Bas-Rhin, le développement de l’industrialisation passe davantage par l’utilisation de l’énergie hydraulique que par le recours à la vapeur (doc. 3). La part de la vapeur dans le mix énergétique national ne dépasse d’ailleurs celle de l’hydraulique que dans les années 1860.

3
L’utilisation de l’énergie hydraulique

Frédéric-Émile Simon et Théodore Muller, Forges de Framont, 1839,
lithographie, 21 x 30 cm, BnF, Paris.

Comme d’autres, les fourneaux de cette compagnie du Bas-Rhin fonctionnent à l’énergie hydraulique.
Frédéric‑Émile Simon et Théodore Muller, Forges de Framont, 1839, lithographie, 21 x 30 cm, BnF, Paris.



2
L'homme face à la machine

Quelle humiliation, de voir en face de la machine, l’homme tombé si bas ! … La tête tourne, et le cœur se serre, quand, pour la première fois, on parcourt ces maisons fées, où le fer et le cuivre éblouissants, polis, semblent aller d’eux-mêmes, ont l’air de penser, de vouloir, tandis que l’homme faible et pâle est l’humble serviteur de ces géants d’acier […]. Faiblesse physique, impuissance morale. Le sentiment de l’impuissance est une des grandes misères de cette condition. Cet homme, si faible devant la machine et qui la suit dans tous ses mouvements, il dépend du maître de la manufacture, et dépend plus encore de mille causes inconnues qui d’un moment à l’autre peuvent faire manquer l’ouvrage et lui ôter son pain.


Jules Michelet, Le Peuple, 1846.

Vocabulaire

Charbon : roche fossile combustible, formée à partir de la dégradation de végétaux.

Machine‑outil : machine qui remplace la force humaine pour actionner un ou plusieurs outils.

Mix énergétique : répartition des différentes sources d’énergie primaire consommées dans une zone géographique donnée.

Salaire : somme d’argent qui est remise à un salarié par son patron. Le salaire correspond soit à un temps de travail (horaires), soit à la tâche réalisée (nombre de produits fabriqués).

1
L’essor de la « première industrialisation »

Un phénomène européen engagé au XVIIIe siècle. La « première industrialisation » est un phénomène économique, technologique et social qui transforme les sociétés européennes. Elle marque le passage d’un stade de production majoritairement artisanal et agricole à un stade de production industriel. Débutée vers 1750 en Angleterre, elle se développe en France surtout à partir des années 1830.

La protoindustrialisation. Depuis le XVIIIe siècle, la croissance économique progresse et entraîne une hausse de la demande en biens, qui nécessite d’améliorer la production. Se développent d’abord des formes de travail protoindustrielles : les artisans, souvent des ruraux, travaillent à domicile pour des entrepreneurs qui apportent la matière première et viennent ensuite chercher le produit fini pour le commercialiser. Puis apparaît le travail en manufacture, qui regroupe plusieurs travailleurs en un même lieu pour produire davantage et plus vite (doc. 1).

Machines, vapeur et charbon. Les machines‑outils se substituent progressivement à la force manuelle (doc. 2) et améliorent la productivité, car elles peuvent fonctionner en continu. Ces machines sont mues par l’utilisation d’une nouvelle forme d’énergie, la vapeur d’eau, produite par des machines à vapeur. Celles-ci nécessitent l’emploi d’une ressource, le charbon, qui est extrait des mines.

Histoire et fiction

Le steampunk est un genre littéraire, à mi‑chemin entre la science‑fiction et l’uchronie, qui imagine un monde sans électricité, où toutes les inventions fonctionneraient encore grâce aux énergies de la première industrialisation, le charbon et la vapeur.

Avril et le monde truqué

C’est dans cet univers que s’inscrit l’histoire d’Avril et le monde truqué, un film d’animation réalisé en 2015 par Franck Ekinci et Christian Desmares, à partir du travail de Jacques Tardi. Nous sommes dans une version alternative de 1870 : Napoléon IV règne sur une France emplie de zeppelins et de voitures à vapeur. Lorsque tous les savants du monde disparaissent mystérieusement, la jeune Avril mène l’enquête.

2
Secteurs clés et nouvelles formes du travail

Des secteurs clés. L’industrialisation se développe d’abord dans deux secteurs stimulés par la demande et qui bénéficient d’innovations : le textile (doc. 1) et la sidérurgie, notamment grâce à la mise au point du procédé Bessemer en 1855.

Mécanisation et salariat. Le recours généralisé au machinisme modifie les formes de travail (division du travail) et de rémunérations. De plus en plus, les ouvriers viennent travailler selon des horaires fixes et sont rémunérés par un salaire. Les lourds investissements nécessités par les machines favorisent l’émergence de riches patrons qui dominent et contrôlent leurs ouvriers (doc. 2).

Repères

Henry Bessemer

Henry Bessemer
(1813-1898)

Ingénieur anglais, dépositaire de nombreux brevets, Henry Bessemer travaille depuis 1850 à une nouvelle méthode de fabrication de l’acier. Après plusieurs échecs, il réussit à mettre au point le procédé qui porte son nom. Utilisant la chaleur des réactions d’oxydation du métal pour maintenir le fer en fusion, la technique est plus rapide et moins coûteuse que les précédentes, et l’acier obtenu plus solide. Le « procédé Bessemer » devient l’un des moteurs de la révolution industrielle.

La première industrialisation bouleverse le monde du travail. Mais elle touche inégalement un espace national encore largement rural.

Voir le cours 2

Comment l’industrialisation s’est‑elle développée en France ?

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?