MÉTHODE BAC
ANALYSE DE DOCUMENT


Analyser un article de presse




Méthode et Application guidée


1
Présenter l’article

Nommez la source, le titre, la date, la nature, l’auteur, le sujet traité et le contexte.

Il s’agit ici d’un article de quotidien, écrit par E. Matthis et intitulé « Un enfant d’Alsace » ; il est paru au début de l’année 1882 dans Le Petit Journal et relate un épisode de l’annexion de Strasbourg, en Alsace. Il est écrit pendant la Troisième République et témoigne du fort attachement à cette région.

3
Adopter un regard critique

Prenez en compte le contexte de l’article pour comprendre sa portée.

Conseil : Si possible, mentionnez la nature du journal et son positionnement politique.

Étudiez le style ; il peut informer sur le point de vue.

L'article est publié dans Le Petit Journal, un quotidien français fondé en 1863, qui est l'un des journaux les plus lus à l'époque, notamment en province. Les articles sont donc destinés à un très large public, même si le lectorat est essentiellement masculin et urbain. Le Petit Journal se revendique comme apolitique.

Le ton employé est très mélioratif : c’est un épisode idéalisé (citations d’appui en vert).

2
Trouver les idées au brouillon

Souvent, la consigne aide à repérer deux ou trois idées principales.

Dégagez ces idées et trouvez des preuves dans le texte : pensez à le citer régulièrement et précisément. Les idées vous permettront d’éviter la paraphrase.

La perte de l’Alsace et de la Moselle symbolise l’échec de la politique des nationalités de Napoléon III (citations d’appui en bleu).

On mesure l’essor d’un nationalisme de Revanche dévalorisant fortement l’Allemagne (citations d’appui en orange). L'article reprend une vision patriotique très répandue à l'époque : la perte de l'Alsace et de la Moselle est présentée comme une blessure.

Consigne

À l’aide de ce document et en vous appuyant sur vos connaissances personnelles, vous montrerez quel est le résultat de la politique des nationalités exercée par la France de Napoléon III sur le développement d’un nouveau sentiment national après 1871.


Voir les réponses

Exercice d’application

Après avoir présenté ce document, vous analyserez les deux idées principales qu’il développe à propos du nationalisme français.

Un enfant d’Alsace

Lors du siège de Strasbourg, dans cette nuit terrible du 25 au 26 août 1870, Strasbourg et toute la vallée du Rhin purent contempler le spectacle épouvantable : une grande partie de la ville, ainsi que la cathédrale, brûlaient.

L’immense toiture de la nef du magnifique édifice ne formait qu’une mer de feu ; sur la rive droite du Rhin les Allemands poussaient des hourras ! Sur la rive gauche toute l’Alsace sanglotait, et les habitants de la campagne gravissaient tristement les côtes pour jeter un dernier regard à leur cathédrale dont ils étaient si justement fiers. […]

Au milieu de ces lamentations, un jeune garçon de dix ans s’adressant au maire de la commune lui dit que si la belle cathédrale brûlait, que si son horloge astronomique se trouvait détruite, lui, alors, Aloys Lorentz, en construirait une autre1. […] Le programme qu’il s’était imposé et un génie extraordinaire de la mécanique furent ses seuls guides. Vous expliquerai‑je les détails de cette œuvre merveilleuse ? La réputation de l’originale est universelle, et l’imitation du jeune paysan Aloys Lorentz est telle qu’on est frappé de la puissance du génie qu’il a fallu pour arriver à un pareil résultat avec si peu de ressources. […]

Encouragé par de nombreuses félicitations de gens compétents, il s’est décidé à venir à Paris avec son horloge. Cet enfant de l’Alsace voulait montrer à la mère‑patrie que la botte prussienne n’est pas parvenue à écraser complètement l’essor de l’intelligence de la malheureuse province ; il voulait soumettre le résultat de ses efforts, de ses études aux Parisiens. […]

Nous faisons souvent des démonstrations patriotiques et nous formons des vœux à nos conférences, à nos réunions de l’arbre de Noël. Voilà une belle occasion de consacrer un petit souvenir à notre chère Alsace, en visitant, en rendant hommage à l’œuvre d’un de ses enfants si intéressants, qui s’est imposé de bien lourds sacrifices, qui a travaillé, qui a lutté et qui est parvenu à faire ce qu’on peut qualifier sans crainte de chef-d’œuvre, vu les circonstances où son horloge a été construite.

L’horloge est visible tous les jours rue Saint‑Honoré, 133, angle de la rue du Louvre.

Je la recommande à tous les gens de cœur. L’encouragement sera énorme et bienfaisant pour cette jeune intelligence extraordinaire.


E. Matthis, Le Petit Journal, Paris, 5 février 1882.

1. L’horloge de Strasbourg est célèbre par son ancienneté et son mécanisme très précieux. Elle est considérée comme un chef‑d’œuvre.

Personne n’a oublié la conduite courageuse de M. Jean Dollfus à cette époque. Maire de Mulhouse au moment de l’invasion prussienne, c’est à lui qu’échut le pénible devoir de se rendre auprès du général ennemi, qui venait d’imposer la ville d’une contribution exagérée. M. Jean Dollfus avait pour la circonstance attaché sur sa poitrine la plaque de l’aigle noir de Prusse, et il portait autour du cou la croix de commandeur de la Légion d’honneur. […]

Comme on le pense bien, le courageux maire fut immédiatement arrêté.

– Vous pouvez me fusiller tout de suite, dit‑il tranquillement, je suis assez vieux pour mourir.

Le commandant prussien, fort heureusement, n’osa pas pousser plus loin la rigueur, et quelques instants après M. Jean Dollfus était rendu à la liberté. […]

Lors de l’annexion de l’Alsace à la Prusse, et alors que tous les Alsaciens, désireux de rester français, ne songeaient qu’à s’expatrier et venaient lui demander conseil, M. Jean Dollfus a eu un mot heureux et sincèrement patriotique :

– Je n’ai pas de conseil à vous donner, leur répondit‑il ; mais si tous les bons Français s’en vont, qui nos concitoyens trouveront-ils à leur retour ?


Jean Valter, Le Figaro, 25 novembre 1881.

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?