Histoire-Géographie-EMC 2de

Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
HISTOIRE
Histoire, périodisation, représentation du temps
Thème 1 : Le monde méditerranéen : empreinte de l’Antiquité et du Moyen Âge
Ch. 1
La Méditerranée antique : les empreintes grecques et romaines
Ch. 2
La Méditerranée médiévale : espace d’échanges et de conflits à la croisée de trois civilisations
Thème 2 : XVᵉ-XVIᵉ : un nouveau rapport au monde, un temps de mutation intellectuelle
Ch. 3
L’ouverture atlantique : les conséquences des « grandes découvertes »
Ch. 4
Renaissance, humanisme et réformes : les mutations de l’Europe
Thème 3 : L’État à l’époque moderne : France et Angleterre
Ch. 5
L’affirmation de l’État dans le royaume de France
Ch. 6
Le modèle britannique et son influence
Thème 4 : Dynamiques et ruptures dans les sociétés des XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles
Ch. 7
Les lumières et le développement des sciences
Ch. 8
Tensions, mutations et crispations de la société d'ordres
GÉOGRAPHIE
Thème 1 : Sociétés et environnements : des équilibres fragiles
Ch. 1
Les sociétés face aux risques
Ch. 2
Des ressources majeures sous pression
Ch. 3
Des milieux entre valorisation et protection
Thème 2 : Territoires, populations et développement : quels défis ?
Ch. 5
Développement et inégalités
Ch. 6
Dynamiques démographiques, inégalités socio-économiques
Thème 3 : Des mobilités généralisées
Ch. 7
Les migrations internationales
Ch. 8
Les mobilités touristiques internationales
Ch. 9
Mobilités, transports et enjeux d’aménagement
Thème 4 : L’Afrique australe : un espace en profonde mutation
Ch. 10
L’Afrique australe : un espace en profonde mutation
EMC
Axe 1
Des libertés pour la liberté
Axe 2
Garantir les libertés, étendre les libertés : les libertés en débat
Axe 3
Droits, libertés et responsabilité
Livret AP
Biographies
Atlas
Chapitre 4
Étude de cas 2

Les défis de la croissance démographique au Maroc

16 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
EXCLU. PREMIUM
Introduction
Entre 1975 et 2015, la population du Maroc est passée de 17 millions à près de 35 millions de personnes. Le nombre d'urbains est passé d'un tiers à plus de 55 % de la population. Les effets de cette transition sur la société sont importants.

Comment gérer les conséquences de la transition démographique au Maroc ?
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Maroc

Placeholder pour MarocMaroc
Le zoom est accessible dans la version Premium.
  • Capitale : Rabat
  • PIB/hab : 3 200 $
  • IDH : 0,647 (Rang : 123)
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

A
Une transition rapide

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 1
Graphiques interactifs
Des indicateurs démographiques qui ont évolué rapidement

Cliquez sur un élément de légende ou un titre pour l'afficher ou le masquer
Cliquez sur un élément de légende ou un titre pour l'afficher ou le masquer
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 2
Un nouveau modèle familial

La société marocaine a subi de grandes transformations depuis l'indépendance. L'éducation des masses, le salariat et l'emploi, la mobilité spatiale interne du rural vers la ville, le planning familial et la contraception, dont la réussite a contribué à changer le rôle des femmes, les révolutions médiatiques, les politiques de développement dictées par les États ou par les organismes internationaux sont autant de facteurs qui ont bousculé la société [...]. La valeur de l'obéissance entre parents et enfants recule au profit du dialogue : 73,8 % sont pour le dialogue dans l'éducation, 72 % sont pour le fait que les décisions se prennent conjointement entre l'époux et l'épouse, 56,7 % sont pour l'autonomie du logement du couple.
Rahma Bourqia,
« Valeurs et changement social au Maroc », 2010
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 3
Une population jeune

Placeholder pour Une population jeuneUne population jeune
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 4
Un « dividende démographique » ?

Le dividende
1 démographique, c'est l'accélération de la croissance économique résultant des changements dans la structure par âge de la population sous l'effet de la baisse consécutive de la fécondité et de la mortalité. Cette définition propose que la proportion des moins de 15 ans ne doit pas dépasser 30 % de la population et celle de 60 ans ne devra nullement aller au-delà de 15 %.

Au Maroc, les données des deux derniers recensements, réalisés en 2004 et 2014, illustrent bien cette situation et lui confèrent le statut « d'aubaine démographique » étant donné que la part des enfants de moins de 15 ans diminue, passant de 31,2 % à 28 % ; en revanche, la population en âge d'activité (les 15‑59 ans) passe de 61,2 % à 62,4%. Par ailleurs, la part des personnes dépendantes âgées de 60 ans et plus connaît une augmentation relative allant de 8,1 % à 9,6 %.
Abdelaziz Zguiouar,
démographe, L'opinion, 2017

1. Un dividende renvoie au bénéfice versé par une entreprise à ses actionnaires ; au sens figuré, c'est un avantage, un atout.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 5
Graphique interactif
Évolution de la population du Maroc entre 1960 et 2050

Cliquez sur un élément de légende ou un titre pour l'afficher ou le masquer
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 6
Carte interactive
Une population inégalement répartie ?

Cliquez sur un élément de légende ou un titre pour l'afficher ou le masquer
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Questions

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
1. Caractérisez et expliquez l'évolution de la population marocaine depuis 1960.

2. Quels indicateurs montrent que le Maroc connaît une transition démographique rapide ?

3. Relevez les causes des transformations du modèle familial au Maroc.

4. Expliquez l'intérêt pour un pays d'avoir une population jeune réduite et une population âgée peu nombreuse.

5. Comment évoluent la part de la population rurale et celle de la population urbaine depuis 1960 ?

6. Où les nouveaux habitants se concentrent-ils ?
7.
Changer d'échelle : du national au macro-régional
Citez d'autres États qui ont aujourd'hui un nombre d'enfants par femme comparable au Maroc d'il y a quelques décennies.

8.
Changer d'échelle : du national au mondial
Dans quelle phase de la transition démographique se trouve actuellement le Maroc ? Donnez des exemples d'autres régions du monde qui sont dans la même phase.
(voir p. 124‑125)
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

B
Gérer la forte croissance démographique

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 7
Les conséquences du programme « Villes sans bidonvilles »

Lancé en 2004 sous haute instruction royale, le programme « Villes sans bidonvilles » vise à détruire toutes les baraques d'ici à 2020. En échange, les familles peuvent acquérir un appartement de 50 à 60 mètres carrés à 140 000 dirhams (12 900 euros), dont 40 000 pris en charge par l'État. Ou se voir attribuer un lot d'environ 80 mètres carrés à prix bradé (entre 15 000 et 30 000 dirhams), pour y construire à leurs frais une maison de trois étages maximum. Une solution privilégiée par une grande partie des familles relogées. [...] Fierté du royaume, couronné du Prix d'honneur Habitat de l'ONU, en 2010, le programme de « recasement » des habitants des bidonvilles a failli être un succès. « C'est dommage, au départ, il y a eu des opérations très réussies de relogement in situ, c'est-à-dire une remise à niveau du bidonville. Mais les autorités ont fini par privilégier une pensée unique : récupérer le foncier, précieux dans les centres urbains », rappelle Karim Rouissi, un architecte engagé de Casablanca. [...] Les habitants sont alors envoyés dans la périphérie des grandes villes, ou dans ces cités-dortoirs construites ces dix dernières années à travers le royaume. Saad, un pêcheur de 51 ans qui vivait dans le douar Hsibou à Aïn Sebaa, face au littoral atlantique, a connu ce déracinement. Ça devait être le plus beau jour de sa vie. « On allait enfin habiter dans un logement en dur. On s'est retrouvé dans un bled paumé : Sidi Hajjaj, à 30 kilomètres de Casablanca. Loin de la mer, des commerces, de toute activité économique », déplore-t-il. Près de trois mois après sa destruction, son baraquement n'est qu'un vaste terrain vague où se promènent des chiffonniers. « Maintenant, où est-ce que je vais trouver du boulot ? », interroge-t-il, un peu perdu. [...] « Ces nouveaux quartiers manquent d'écoles, de dispensaires, de commerces. Les habitants sont en situation d'isolement, sans aucune mixité sociale. On a déplacé la pauvreté en périphérie », analyse M. Rouissi.
Ghalia Kadiri,
« Au Maroc, l'abandon des bidonvilles », Le Monde, 4 janvier 2019
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 8
Un bidonville à Casablanca

Placeholder pour Un bidonville à CasablancaUn bidonville à Casablanca
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Des dizaines de milliers de personnes vivent toujours dans des bidonvilles dans les grandes villes du pays. Le Plan de développement stratégique du Grand Casablanca lancé en 2015 par l'État vise à limiter l'étalement urbain.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 9
Le défi du vieillissement

Au Maroc, la population vieillit à un rythme trois fois plus élevé que dans le monde occidental. La population de plus de 60 ans sera de 15 % en 2030 et de 22,9 % en 2050, selon les projections faites par le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP). Seulement 16 % des personnes de plus de 60 ans ont droit à une pension de retraite, et ce pourcentage tombe à seulement 3 % pour les femmes. Quant à l'assurance maladie (publique ou privée), seuls 13,3 % des plus de 60 ans l'ont (et 8 % pour les femmes).
Anaïs Lefébure,
« La population marocaine vieillit 3 fois plus vite que dans les pays occidentaux », Huffingtonpost Maghreb, 2016
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 10
Le chômage des jeunes urbains

Au Maroc, le chômage touche plus de quatre jeunes urbains sur dix, une problématique au centre des préoccupations sociales qui nourrit frustration et mécontentement populaire. Sept ans après le Mouvement du 20 février, version marocaine du Printemps arabe, l'avenir de la jeunesse est plus que jamais d'actualité dans le royaume, agité ces derniers mois par des mouvements de protestation menés le plus souvent par des jeunes au chômage. [...] L'économie marocaine, bien que portée par une croissance de 4 % en 2017 contre 1,2 % l'année précédente, « n'a pas créé suffisamment d'emplois par rapport au nombre de jeunes arrivés sur le marché du travail », poursuit M. Jaidi. [...] Le chômage touche aussi de plein fouet les femmes, avec un taux de 14,7 % contre 8,8 % chez les hommes. [...] Le roi Mohammed VI a lui-même reconnu dans un discours en octobre que les progrès enregistrés ne profitent pas aux « jeunes, qui représentent plus d'un tiers de la population ». « Parmi eux, nombreux sont ceux qui souffrent de l'exclusion, du chômage », a-t-il dit. [...] Les demandeurs d'emploi, diplômés ou pas, découragés par d'interminables recherches infructueuses, optent souvent pour le « système D ». [...] C'est le cas de Mehdi, 28 ans, qui distribue dans le vieux Rabat des prospectus deux demi-journées par semaine, pour une cinquantaine d'euros par mois, tout en déposant ici et là son CV. « Je n'ai pas de contrat de travail, pas de couverture médicale », souffle ce jeune Marocain qui a suivi une formation en cuisine il y a quelques années, mais qui n'a jamais trouvé d'emploi dans « son domaine ».
« Le chômage des jeunes au Maroc », Le Point, 11 février 2018

Placeholder pour Le chômage des jeunes urbainsLe chômage des jeunes urbains
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 11
Des inégalités scolaires très fortes

Placeholder pour L'accès à l'enseignement est très inégal au MarocL'accès à l'enseignement est très inégal au Maroc
Le zoom est accessible dans la version Premium.

L'accès à l'enseignement est très inégal au Maroc. En ville, la durée moyenne de la scolarisation des plus de 15 ans est de 7 années, contre 3 dans le milieu rural. Chez les hommes, cette moyenne est estimée à 6,5 contre 4,8 chez les femmes.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Questions

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
9. Quelles sont les conséquences de la forte croissance démographique sur les espaces urbains ?

10. Quelles réponses sont apportées par l'État ? Quelles sont les limites de cette politique ?

11. À quelles difficultés la population est-elle confrontée ? Quelle catégorie de population est la plus touchée ?

12. Quelles sont les deux principales inégalités face à l'éducation ?

13.
Bilan
Comment évoluent la part de la population rurale et celle de la population urbaine depuis 1960 ?
14.
Changer d'échelle : du national au mondial
Quels autres pays du monde connaissent des défis démographiques et sociaux similaires ? (voir p. 124‑125)
Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.