MÉTHODE
ÊTRE AUTONOME


FICHE 5

Mémoriser




RETENIR


Les informations nouvelles sont placées dans la mémoire à court terme.
Il s’agit de les faire passer dans la mémoire à long terme.


1. À chacun son type de mémoire et ses moyens mnémotechniques pour apprendre

Chacun d’entre nous est plus sensible à un sens qu’à un autre pour mémoriser quelque chose.
  • Si vous retenez mieux à partir de cartes, de schémas, d’images, de fiches colorées, vous avez une mémoire visuelle.
    • Conseils : soignez la présentation de vos cours ; soyez actif pendant votre prise de notes. Organisez‑les avec des alinéas, des titres, des couleurs et des espaces pour que le sens global et la progression soient plus visuels. Le soir même du cours, surlignez les idées essentielles ; peaufinez la présentation en créant, par exemple, une carte mentale.
  • Si vous retenez bien les conversations, les chansons, les mélodies, vous avez une mémoire auditive.
    • Conseils : écoutez bien ce qui est dit en cours ; parlez‑en avec des personnes qui peuvent en discuter avec vous ; récitez votre cours à voix haute ; enregistrez-vous et écoutez l’enregistrement.
  • Si vous retenez mieux à partir d’expériences sensorielles ou accompagné(e) d’une personne particulière, vous avez une mémoire kinesthésique.
    • Conseils : associez ce que vous apprenez à une expérience personnelle, à un objet que vous touchez.


2. Apprendre sa leçon en trois étapes : sélectionner, imaginer et associer

Sélectionnez les informations à retenir en utilisant un code couleur : bleu pour l’argument, vert pour l’exemple.
Utilisez vos cinq sens : chaque sens est connecté à une aire cérébrale. Plus vous mobilisez de sens, plus vous variez les espaces de mémorisation. Associez les contenus à des choses connues, proches spatialement ou affectivement. Ne limitez pas votre imaginaire, procédez à des associations d’idées.
Créez un lien entre chaque information à travers une histoire.
    Pour retenir une liste de mots telle que périphrase - métaphore - métonymie, on peut créer une histoire, même absurde, comme : « En voiture, j’ai fait le tour de la périphrase. J’ai pris en stop une métaphore que j’ai déposée à la porte métonymie ».


3. Échelonner son apprentissage : mener un travail de répétition à long terme



Échelonner son apprentissage : mener un travail de répétition à long terme

S'EXERCER

Voir les réponses

2
★☆☆
a. Avec un(e) camarade, associez chacun de ces mots, liste par liste, à un endroit de la classe afin de créer un parcours spatial.

b. Récitez la liste de mots sur un papier en suivant ce parcours et comparez avec la liste initiale.

1. Loutre, sac, goéland, mer, pingouin, rocher, piano, ruban adhésif, tapis, parquet.

2. Chocolat, voiture, carrelage, ciel, assiette, batterie, livre, téléphone, bol, melon.

3. Grange, pneu, vitre, arbre, chips, serpillère, œuf, jumelles, passoire, chaussette, cheminée.
Voir les réponses

5
★★☆
a. Par deux, faites un schéma des étapes des recettes suivantes. Utilisez de la couleur et proposez une mise en page soignée.

b. Apprenez par cœur les étapes de la recette à partir du schéma, puis complétez votre apprentissage avec le texte exact.

c. Mimez la recette en « playback » pendant que votre camarade la lit à voix haute. Vos deux interprétations doivent parfaitement coïncider.
Enregistreur audio


  Recette 38 : SOLE « CAFÉ DE PARIS »

  Lever à cru les filets de 2 belles soles. Les mettre dans une cocotte dont on aura garni le fond de quelques bardes et de carottes émincées, tomates fraîches et oignons nouveaux. À mi-cuisson ajouter 250 g de champignons de Paris. Envoyer à part une saucière de béchamel.

  Recette 48 - : RIS DE VEAU À LA PÉRIGOURDINE

  Escaloper finement 4 ris de veau que vous aurez auparavant fait dégorger dans une eau légèrement citronnée. Les mettre dans une cocotte dont on aura garni le fond de quelques bardes et de carottes émincées, tomates fraîches et oignons nouveaux. À mi-cuisson ajouter 250 g de champignons de Paris. Servir avec une purée de céleri.

Georges Perec, « 81 fiches-cuisine à l’usage des débutants », Penser/Classer, 1985, Éditions Hachette.

Voir les réponses

6
★★☆ Pendant quinze minutes, associez un geste à chaque vers pour apprendre par cœur ce poème. Récitez‑le tout en faisant les gestes.
Enregistreur audio


Se glisser dans ton ombre à la faveur de la nuit
Suivre tes pas, ton ombre à la fenêtre.
Cette ombre à la fenêtre c’est toi, ce n’est pas une autre,
c’est toi.
N’ouvre pas cette fenêtre derrière les rideaux de laquelle
tu bouges.
Ferme les yeux.
Je voudrais les fermer avec mes lèvres.
Mais la fenêtre s’ouvre et le vent, le vent qui balance
bizarrement la flamme et le drapeau entoure ma fuite
de son manteau.
La fenêtre s’ouvre : ce n’est pas toi.
Je le savais bien.

Robert Desnos, « À la faveur de la nuit », À la mystérieuse, 1926, Éditions Gallimard.

Voir les réponses

3
★☆☆ Faites le même exercice que précédemment mais seul(e), en associant les mots à un endroit de votre chambre.

1. Oreiller, bouteille, pêche, bougie, cintre, semelle, ampoule, dictionnaire, bois.

2. Débardeur, dissolvant, tomate, girafe, gel douche, poutre, boucle d’oreille, semelle, couteau.

3. Tétine, ballon, pantalon, pneu, cheveux, ordinateur, poster, nappe, cuivre.
Voir les réponses

1
★☆☆
a. Sélectionnez une liste de mots, puis plusieurs, et associez un geste à chaque mot.

b. Récitez en faisant les gestes.

1. Baguette, voiture, porte, ciel, étage, lampe.

2. Pelouse, confiture, fleur, fusée, tarte aux pommes, savon.

3. Comparaison, métaphore, personnification, allégorie.

4. Hyperbole, anaphore, gradation, répétition, accumulation.

5. La Fontaine, Molière, Racine, La Bruyère, Madame de La Fayette.
Voir les réponses


 ► Vers le bac 


7
★★☆
a. Cherchez et apprenez les noms des auteur(e)s de la Pléiade, du classicisme, du baroque et des Lumières. Associez chaque auteur(e) d’un mouvement à un endroit de la pièce où vous êtes.

b. Associez les auteur(e)s à leurs œuvres principales à travers des gestes.

c. Récitez la liste des auteur(e)s et de leurs oeuvres principales.
Voir les réponses

4
★★☆Par deux, pendant cinq minutes, observez le tableau suivant dans les moindres détails. Fermez le manuel et notez tout ce que vous avez retenu. Complétez en comparant votre prise de notes avec votre camarade.

Joos van Craesbeeck, La Tentation de Saint Antoine, vers 1650, huile
sur toile, 78 × 116 cm, Staatliche Kunsthalle, Karlsruhe, Allemagne.