POINT DE PASSAGE 2
DIFFÉRENCIATION



Le procès de Louis XVI (décembre 1792 - janvier 1793)






La Convention juge le roi

3
La Convention juge le roi

En janvier 1793, les députés de la Convention participent à quatre votes, afin de décider du sort de Louis XVI.

5
La mort de « Louis Capet »

Charles-Henri Sanson est l’un des exécuteurs officiels du royaume depuis 1766. C’est lui qui est chargé d’exécuter Louis XVI.

[Au sujet de Louis Capet] Voici suivant ma promesse l’exacte vérité de ce qui s’est passé. Descendant de la voiture pour l’exécution, on lui dit qu’il fallait ôter son habit. Il fit quelques difficultés, en disant qu’on pouvait l’exécuter comme il était : quand on lui eût expliqué que c’était impossible, il aida lui‑même à ôter son habit […]. Il demanda si les tambours s’arrêteraient de battre : on lui répondit qu’on n’en savait rien. Il monta sur l’échafaud et voulut foncer sur le devant, comme s’il voulait parler. Mais on lui expliqua que c’était impossible. Il se laissa alors conduire à l’endroit où on l’attacha et où il s’écria très haut : « Peuple, je meurs innocent. » Ensuite, se retournant vers nous, il nous dit : « Messieurs, je suis innocent de tout ce dont on m’inculpe. Je souhaite que mon sang puisse cimenter le bonheur des Français. » Voilà, citoyens, ses dernières et véritables paroles […]. Pour rendre hommage à la vérité, il a soutenu tout cela avec un sang‑froid et une fermeté qui nous a tous étonnés.


Charles-Henri Sanson, lettre envoyée au Thermomètre du jour, 21 février 1793.

L’exécution de Louis XVI (1793)


4
L’exécution de Louis XVI (1793)

Le 21 janvier 1793, Louis XVI est exécuté publiquement, après la sentence de mort votée par l’Assemblée.
D’après une gravure allemande, 1793.

Louis XVI (1754-1793)
Louis XVI (1754-1793)

Activité numérique


Le roi est mort !
En groupes, cartographiez les réactions des différents pays à l’annonce de l’exécution du Roi de France.

Bientôt disponible !

Depuis sa tentative de fuite à Varennes en juin 1791, Louis XVI est largement discrédité dans l’opinion publique. En outre, la France est menacée par plusieurs pays étrangers et beaucoup soupçonnent le roi de pactiser avec l’ennemi pour rétablir la monarchie absolue. Le 10 août 1792, le peuple attaque le palais des Tuileries, la résidence royale : Louis XVI et sa famille sont enfermés à la prison du Temple. En décembre, l’Assemblée ouvre le procès du roi : défendu par trois avocats, Louis XVI, devenu le citoyen Louis Capet, est jugé par les députés eux‑mêmes sur trente‑trois chefs d’accusation.

1
Les accusations contre Louis XVI

1. Tentative de dissolution de la toute nouvelle Assemblée nationale constituante le 20 juin 1789.

2. Pression militaire sur cette même Assemblée trois jours plus tard.

3. Envois de troupes pour contrer les émeutiers lors de la prise de la Bastille le 14 juillet 1789.

4. Refus de contresigner l’abolition des privilèges votée le 4 août […]

7. Fuite à Varennes le 21 juin 1791 et massacre du peuple demandant la fin de la monarchie réuni au Champs‑de‑Mars le 17 juillet […]

11. Refus de combattre plusieurs révoltes contre-révolutionnaires dans certaines villes du sud de la France […]

18. Double jeu diplomatique auprès des puissances européennes et alliances secrètes avec elles […]

24. Soutien aux prêtres réfractaires […]


Extraits des principaux chefs d’accusation retenus contre Louis XVI.

2
La royauté est un crime

Lors du procès de Louis XVI, les débats s’engagent entre les députés. Saint‑Just, un député de la Montagne, proche de Robespierre, prend la parole pour dénoncer les crimes de « Louis Capet » : ses opinions radicales sont alors très isolées.

Le procès doit être fait à un roi, non point pour les crimes de son administration, mais pour celui d’avoir été roi, car rien au monde ne peut légitimer cette usurpation ; et de quelque illusion, de quelques conventions que la royauté s’enveloppe, elle est un crime éternel, contre lequel tout homme a le droit de s’élever et de s’armer ; elle est un de ces attentats que l’aveuglement même de tout un peuple ne saurait justifier. […] On ne peut point régner innocemment : la folie en est trop évidente. Tout roi est un rebelle et un usurpateur. Les rois mêmes traitaient‑ils autrement les prétendus usurpateurs de leur autorité ? […] Voilà les considérations qu’un peuple généreux et républicain ne doit pas oublier dans le jugement d’un roi.


Saint-Just, discours d’accusation de Louis XVI, 16 novembre 1792.

Pourquoi le procès de Louis XVI apparaît‑il comme une rupture dans le déroulement de la Révolution ?

Questions

Voir les réponses

Mettre en relation des faits

1. Résumez les principales accusations qui pèsent sur Louis XVI. (Doc. 1 et 2)
2. Analysez les résultats des votes : que révèlent-ils des idées politiques de l’époque ? (Doc. 3)

3. Expliquez pourquoi les soldats sont si nombreux autour de l’échafaud lors de l’exécution de Louis XVI. (Doc. 4)


4.
ORAL
Pourquoi fait-on en sorte que Louis XVI ne puisse pas parler au public lors de son exécution ? (Doc. 5)
Enregistreur audio

Faire un bilan

5. Répondez à la problématique :

Parcours 1
sous la forme d’un tableau, avec une colonne « avant » et une colonne « après ».
Avant Après


Parcours 2
sous la forme d’un développement construit.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?