Couverture

Histoire-Géographie 1re

Feuilleter la version papier





























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


DOSSIER
DIFFÉRENCIATION


Le tourisme intérieur en Chine : des mobilités croissantes, de multiples enjeux




A
L’accès des Chinois à une société de loisirs


1
Les principales destinations touristiques

Fond de carte
Fond de carte
Principales destinations
Site culturel
Site mixte
Site naturel

3
L’essor du tourisme intérieur

L’essor du tourisme intérieur

2
Des congés accordés aux salariés

Le 18 septembre 1999, trois jours de congés par an sont instaurés : la fête du Printemps correspondant à la deuxième lune après le solstice d’hiver, la fête du Travail le 1er mai et la fête nationale le 1er octobre [anniversaire de la proclamation de la Chine populaire par Mao]. Ils sont à l’origine de trois longs congés de sept jours, ces fêtes se combinant aux deux week‑ends qui les encadrent. Ces périodes de congé sont alors appelées les trois « semaines en or », car elles représentent des saisons touristiques de pointe […] : pas moins de trois milliards de déplacements ont été comptabilisés, en train, bus, voiture ou avion, pour la seule période du Nouvel An en 2017.

En 2007, le gouvernement central entend remettre en valeur les fêtes traditionnelles chinoises et raccourcit la semaine en or du 1er mai pour faire de la fête des Morts (début avril), de la fête des Bateaux dragon (fin mai ou début juin) et de la fête de la Mi‑automne (septembre ou début octobre) des jours fériés nationaux.


Thierry Sanjuan, Atlas de la Chine, Autrement, 2018

Questions


Parcours B


4. À l’aide d’une carte mentale, présentez les enjeux du tourisme intérieur en Chine. (Tous les documents)
5. Montrez que le tourisme en Chine comporte une forte dimension politique. (Doc. 4 à 6)

Parcours A


1. À quelles catégories sociales appartiennent les nouveaux touristes chinois ? (Doc. 2)
2. Quels types de tourisme peut-on identifier ? (Doc. 1, 4, 5 et 6)
3. Quel est le point de vue de l’auteur sur le développement du « tourisme ethnique » au Tibet ? (Doc. 4)

La Chine est le premier émetteur de touristes à l’étranger mais le tourisme intérieur se développe davantage et il génère de plus en plus de revenus. Il participe d’une mise en valeur du territoire chinois, de ses paysages et de son histoire.

B
Une pratique aux dimensions culturelles et politiques


4
Les enjeux du tourisme ethnique au Tibet

Le tourisme [au Tibet] a certes engendré des revenus considérables et a permis d’attirer des investissements privés dans la région. De nouveaux hôtels, restaurants, cafés et boutiques sont apparus à Lhassa […]. Mais ce processus a été accompagné par la démolition des anciens bâtiments et des habitations tibétaines au sein des quartiers historiques de la ville. Les sites touristiques et leurs environs ont été également transformés […] : les routes modernes et les stationnements encerclent désormais les monastères et les couvents, alors que les nouveaux magasins vendant des imitations de l’artisanat local ont remplacé les étals pittoresques des commerçants tibétains. […]

Loin de préserver le patrimoine et les traditions du Tibet, le tourisme de masse conduit à la commercialisation et à la politisation de la culture et des identités locales. […] On invite les touristes han à venir au Tibet non seulement pour découvrir la beauté de ses paysages et son riche passé historique […], mais aussi pour vivre une expérience édulcorée et exotique en observant les « coutumes ancestrales » et en assistant aux spectacles folkloriques « traditionnels ». Pourtant, les attractions proposées aux touristes n’ont souvent rien d’authentique ou d’original. Conçues par l’Office national du tourisme, elles offrent une vision simplifiée et sinisée des fêtes, des costumes et de la musique tibétains, plus adaptée à la consommation ludique du patrimoine historique et culturel. Ces pratiques alimentent les stéréotypes à l’égard des Tibétains, présentés souvent comme un « peuple primitif » […].

Ainsi, ces voyages ethniques ne donnent pas aux touristes chinois la possibilité de voir le Tibet autrement que de la façon prévue par l’État.


Olga Alexeeva, « Le tourisme chinois : un phénomène en plein essor aux enjeux multiples », Les Grands Dossiers de la Diplomatie, 1er juin 2018

6
Le « tourisme rouge », une réinterprétation de l’histoire du maoïsme

Le « tourisme rouge », une réinterprétation de l’histoire du maoïsme
À Shaoshan (Hunan), village natal de Mao, des touristes chinois en uniformes de l’Armée populaire de libération (APL) posent devant sa statue de bronze.

5
Reproduction d’Angkor Vat dans un parc à thème à Nanning (Guangxi)

Reproduction d’Angkor Vat dans un parc à thème à Nanning (Guangxi)

Comment l’essor du tourisme s’inscrit‑il dans une mise en valeur du territoire national ?

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?