Chapitres bientôt disponibles

Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


Synthèse



Des mots pour le pire ? pour le rire ? pour le dire ?





Une pièce légère

Une pièce du quotidien

Cette pièce, qui met en scène un quotidien banal, est soutenue par une tonalité plus légère. Les personnages échangent souvent des propos insignifiants portant sur l’organisation de la journée, sur le temps qu’il fait, sur la cuisine. Les activités mêmes des personnages, signes de convivialité, participent à créer un bonheur simple : ils préparent du café (► texte 1), épluchent des légumes pour un pot-au-feu et évoquent des souvenirs qui prêtent à sourire (► texte 4).


Une tragédie avortée

Si le début de la pièce laisse penser que l’oeuvre s’inscrit dans l’esthétique de la tragédie, il n’en est rien — ou du moins : la tragédie échoue. Pierre et Julienne, personnages de confi dents (textes 2 et 3), ont souvent la charge d’évacuer le tragique. Le triangle amoureux révélé dans la scène 2 (► texte 1) n’aboutit pas à une lutte fratricide. Alex n’exprime aucune jalousie. Au contraire, il est reconnaissant à son frère d’avouer cet amour, appréciant un acte de vérité qui prend son sens le jour de l’enterrement du père. Seule Édith, horrifiée par cet aveu, est submergée par des émotions violentes (► texte 5).

Une pièce sombre

Une pièce de deuil

Au début de la pièce, les personnages viennent d’enterrer l’un des leurs et l’enjeu des conversations réside notamment dans l’acceptation de la mort et la faculté à faire son deuil. Alex et Édith se remémorent des épisodes de leur enfance. Ils tentent de faire revivre leur père à travers sa parole rapportée au style direct ( textes 2 et 3). Le benjamin exprime sa souffrance de ne plus pouvoir se réconcilier avec son père disparu et, en petit garçon perdu, réclame de le revoir (► texte 2).


Une pièce de tensions familiales

Les conflits entre les personnages sont nombreux. Alex ressasse la déception qu’éprouvait son père à son égardet jalouse l’estime qu’il avait pour Nathan. Édith n’a pas non plus bénéfi cié de la considération paternelle : sa seule réussite est de ne pas avoir épousé Jean (► texte 3). Les positions des enfants vis-à-vis des parents sont ainsi interrogées. La tension se fait plus vive encore entre les frères : une femme se dresse entre eux. L’ex-maîtresse d’Alex, Élisa, est amoureuse de Nathan ( textes 1 et 3). Cette relation interdite est offi cialisée devant tout le monde et la violence de la réaction d’Édith à cette nouvelle consacre le drame (► texte 5).

Une pièce du langage

Tout se joue dans les mots

Comme d’autres dramaturges contemporains, Yasmina Reza porte une attention particulière à la parole. Sa pièce s’intéresse à ce qui est dit, à la manière dont cela est dit et à ce qui n’est pas dit. Alex se querelle avec Pierre à propos du sourire accompagnant ses mots (► texte 2), Édith regrette ce qu’elle a tu à son chef de service (► texte 3), Nathan avoue enfin son amour et permet à Alex de retrouver la parole (►texte 5).


Une communication difficile

La communication entre les personnages n’est souvent pas évidente. Les propos sont troués par des points de suspension révélant la difficulté à dire (► texte 2). Le rythme des échanges se fait parfois pesant à cause des nombreux silences (► texte 3). Enfin, la banalité des paroles ainsi que la juxtaposition de répliques courtes ou avortées, dans l’esprit du théâtre de Nathalie Sarraute (► écho au texte 2), signalent que les personnages parlent « pour parler », pour exister, mais ne se soucient pas vraiment de communiquer avec l’autre (► texte 4).

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?