Étude de cas 2


La Silicon Valley : un espace productif intégré de l’échelle locale à l’échelle mondiale




Comment l’organisation spatiale de la Silicon Valley à l'échelle locale lui permet‑elle d’être un espace moteur de la mondialisation ?

A
La Silicon Valley : un technopôle californien


2
Une nouvelle géographie du travail

  Architecture soignée, logements, restaurants, boutiques, salles de sport, banques, places verdoyantes décorées d'art contemporain, grands parcs, bus électriques, stations de vélo… Non, il ne s'agit pas des équipements d'un centre‑ville, mais bien des nouveaux sièges sociaux des géants de la tech. Déjà réputés pour leurs « campus » immenses et ultramodernes, Apple, Google et Facebook, les trois plus grands symboles de la domination mondiale de la Silicon Valley, passent à la vitesse supérieure. Ces entreprises, respectivement première, deuxième et sixième capitalisations boursières mondiales, se sont récemment agrandies ou vont bientôt s'étaler considérablement, au point de devenir de véritables « villes dans la ville ».

  Visiter les sièges sociaux de ces entreprises du numérique, installées à quelques dizaines de kilomètres l'une de l'autre au cœur de la Silicon Valley, située au Sud de San Francisco, est une expérience atypique.

 […] Dans un environnement hyper concurrentiel, il s'agit d'attirer les meilleurs talents et de préserver les troupes des assauts des startups et des autres grandes entreprises tech, qui pullulent dans la région de San Francisco.

Sylvain Rolland , « Google, Facebook, Apple : quand l’entreprise devient une véritable “ville dans la ville” », La Tribune, 26 juin 2017

Numérique

Découvrez les bureaux des géants de la Silicon Valley.

À découvrir ici !

3
Le nouveau siège d’Apple

Le nouveau siège d’Apple

14 000 employés travaillent dans 260 000 m² de bureaux au sein de l’Apple Park (71 ha), inauguré en 2018 à Cupertino.

Changer d'échelle

5. Du local au mondial. Citez d’autres clusters comparables à la Silicon Valley.

4
Un réseau humain intégré

 Qu’est-ce qui différencie la Silicon Valley des autres clusters ? La Silicon Valley est un écosystème d’innovation composé d’acteurs économiques complémentaires et interdépendants. Entre San Francisco et San Jose, on trouve des grandes firmes bien connues [… et] d’autres acteurs, notamment dans le domaine de la recherche : le Xerox Parc, le SRI [Stanford Research Institute], les grandes universités comme Stanford, Berkeley […].

 Mais deux acteurs sont souvent négligés. Les avocats, tout d’abord. Au cœur du modèle économique des startups il y a la propriété intellectuelle. Au cœur de la Silicon Valley, à Palo Alto, il y a notamment le cabinet Wilson Sonsini, et ses 1 500 avocats spécialisés dans les nouvelles technologies. […] Les réseaux de nationalité apparaissent très vite quand on étudie les partenariats ou les financements. Les Chinois et Indiens représentent plus de 50 % de la population d’ingénieurs de la Silicon Valley. […] Dans les jeux vidéo, comme chez Electronic Arts, on croise beaucoup de Français. Le deuxième grand type de réseau est constitué par ceux qui ont déjà travaillé ensemble […] : d’anciens collègues, d’anciens associés, qui se connaissent et peuvent évaluer rapidement la fiabilité professionnelle d’un partenaire éventuel. Ces réseaux favorisent la circulation de l’information, l’accès à des ressources et les collaborations. Il y a enfin les réseaux liés aux universités. Les réseaux de diplômés de Stanford, Berkeley, Harvard ou MIT sous‑tendent les collaborations et les regroupements d’entrepreneurs. Il n’est pas rare de voir des étudiants de Stanford initier une collaboration entrepreneuriale lors de leurs études. Ce fut le cas de David Filo et Jerry Yang pour Yahoo ! ou de Larry Page et Serguei Brin pour Google.

Michel Ferrary, « La Silicon Valley, un cluster de capital‑risqueurs ? », parisinnovationreview.com, 21 septembre 2017

Questions

1. Listez les principaux acteurs présents dans la Silicon Valley. (Doc. 1 et 3)

2. Pourquoi peut on parler d’une « nouvelle géographie du travail » ? (Doc. 2 et 3)

3. En quoi peut-on dire que cet espace fonctionne suivant une logique de réseau ? Expliquez les avantages de la proximité dans la Silicon Valley. (Doc. 4)

4. Relevez trois réseaux d’acteurs qui sont sources de synergies à l’échelle locale. (Doc. 1, 2 et 4)

1
Une concentration exceptionnelle d’entreprises

Une concentration exceptionnelle d’entreprises


La Silicon Valley est située en Californie, à l’Ouest des États-Unis. Peuplée d’environ 2,5 millions d’habitants, ce technopôle au Sud-Est de San Francisco abrite une concentration exceptionnelle d’entreprises high-tech qui ont un impact fort sur l’économie mondiale et à l’échelle locale.

Californie

Californie
  • Superficie : 423 970 km²
  • Population : 39,5 millions hab.
  • Capitale : Sacramento (plus grande ville : Los Angeles)
  • PIB/hab : 70 000 $

B
Un pôle productif majeur à l’échelle mondiale

Questions

6. Relevez deux chiffres illustrant la puissance financière et politique des GAFAM. (Doc. 5 et 6)

7. Quels sont les espaces de production et les flux nécessaires à la fabrication du bouton « Home » d'un iPhone ? (Doc. 7)

8. Sur un fond de carte vierge (à télécharger ici), retracez les différentes étapes de la production du bouton « Home » d'un iPhone. (Doc. 7)

9. Quelles menaces pèsent sur la Silicon Valley ? (Doc. 8 et 9)

10. Réalisez une carte mentale qui répond à la problématique.

Vous pouvez utiliser Mindomo pour créer votre carte !

7
Apple, une chaîne de production à l’échelle mondiale

 Si votre iPhone pouvait parler – un peu plus que ne le fait Siri, il serait certainement très cultivé. En publiant des extraits du livre The Magnificent, Maddening, Mysterious World of Transportation du journaliste Edward Humes, le site Wired explique le cheminement des différentes pièces détachées d'un iPhone avant de composer l'appareil. Résultat, le smartphone d'Apple a vu du pays. Au total, ce sont 500 000 miles1 qui sont parcourus pour chaque exemplaire, [...] soit 20 fois la circonférence de notre planète. [...]

 La fabrication de l'iPhone 6s passe par une vingtaine de fournisseurs répartis sur trois continents. Pour mieux comprendre les différentes étapes de fabrication, Edward Humes explique la conception du bouton Home – en bas de l'écran – qui contient également le capteur d'empreintes digitales permettant de déverrouiller l'appareil.

 Tout débute dans la province chinoise du Hunan, où du saphir artificiel est taillé. Il part ensuite dans le Jiangsu, une autre province chinoise, pour être intégré à un anneau métallique. Avant de prendre sa forme finale, il passera par Taïwan, Shanghai, l'Europe, le Japon – endroits entre lesquels il fera plusieurs voyages, puis retournera en Chine (Zhengzhou). Après avoir parcouru à lui seul environ 20 000 km, il y sera assemblé avec le reste des composants, eux‑mêmes de retour d'un long road trip.

 Une fois le smartphone terminé, il ne lui reste plus qu'à être livré dans les nombreux pays où il est commercialisé. Pour arriver dans les villes américaines, il passera par Hong Kong puis l'Alaska. À toutes ces distances parcourues, il faut ajouter celles des matières brutes ou celles des employés intervenant à chaque étape. Finalement, l'iPhone 6s laissera son empreinte écologique sur une bonne partie de la Terre.


Raphaël Grably, « Pour vous parvenir, votre iPhone fait 20 fois le tour de la Terre », BFMtv.com, 14 avril 2016


1. Soit 804 672 kilomètres.

6
La puissance des « GAFAM »

GAFAM est l'acronyme des géants du Web, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. [...] Le développement de ces cinq géants du Web s'inscrit dans le cadre de la révolution numérique ou de la troisième révolution industrielle, intervenant au début du XXIe siècle. Les données sont leur matière première. [...] Les GAFAM ont énormément d'influence dans le monde occidental. En 2017, les GAFAM dépensent ensemble la somme record de 50 millions de dollars en lobbying auprès du gouvernement américain. En Europe, Microsoft et Google sont parmi les entreprises américaines qui dépensent le plus en matière de lobbying auprès de la commission européenne. Leur influence est plus limitée dans les pays autoritaires où les réseaux sont contrôlés par l’État […]. La masse d'information personnelle collectée par ces entreprises et leur position dominante peut permettre d'influer sur la politique d'un pays ou sur les résultats de recherche dans le cas de Google qui peut déclasser des sites jugés négativement notamment par le ministère de la défense des États‑Unis.


D’après l’article « GAFAM », Wikipedia, 2019

9
Une suprématie menacée ?

Une suprématie menacée ?


8
La montée en puissance des « BAT »

 La Chine a inventé la poudre à canon, la bande des Quatre se sent visée. Google, Apple, Facebook, Amazon - les Gafa - ne sont pas seulement en train de découvrir l'exaspération que leurs pratiques quasi totalitaires suscitent chez leurs clients. Derrière la Grande Muraille, ils pensaient n'avoir que des challengers. Avec les nouveaux dragons chinois Baidu, Alibaba, Tencent - les BAT1 -, ils découvrent des concurrents de très haut niveau qui pourraient bien, un jour, leur damer le pion.

 En effet, les courbes de leur valeur boursière et de leur activité croissent pour la plupart plus vite que celles de leurs pairs américains. Point n'est donc besoin d'avoir inventé la boussole, autre trouvaille chinoise, pour comprendre que ces courbes-là sont appelées à se croiser.

 Elles ont déjà commencé à le faire. En novembre dernier, Tencent a rejoint Facebook en Bourse puis l'a dépassé, franchissant la barre des 500 milliards de dollars. Alibaba est en passe aussi de rejoindre le club très fermé des cinq groupes valant plus de 500 milliards (Apple, Les BAT ou BATX : acronyme désignant les entreprises chinoises Baidu (moteur de recherche), Alibaba (plateforme de commerce virtuelle comme Amazon), Tancent (fournisseur de comptes mail) et Xiaomi (constructeur de téléphones). Amazon, Google, Microsoft et Tencent). Facebook, lui, en est sorti. Côté bénéfices, ceux d'Alibaba sont presque quatre fois supérieurs à ceux d'Amazon. Bien sûr, le poids des Gafa reste encore bien supérieur, le chiffre d'affaires d'Amazon égale six fois celui d'Alibaba, Google représente dix Baidu en chiffre d'affaires, mais la tendance est là. « Il est grand temps que la Silicon Valley devienne paranoïaque », écrit « The Economist ».

 Vous ne connaissez pas Tencent ? Tous les jours, 50 millions de joueurs sont connectés sur son jeu vidéo vedette « Honor of Kings », et il est impossible de vivre, payer, jouer, s'envoyer des messages en Chine sans son application WeChat. Celle-ci a 1 milliard d'utilisateurs. [...] Alibaba, outre son gigantesque réseau d'e‑commerce, possède aussi la première plate-forme de vidéo en ligne, une banque (Ant Financial), un système de paiement (Alipay).


Sabine Delanglade, « Le choc des cyberpuissances », Les Echos, 3 avril 2018


1. Les BAT ou BATX : acronyme désignant les entreprises chinoises Baidu (moteur de recherche), Alibaba (plateforme de commerce virtuelle comme Amazon), Tancent (fournisseur de comptes mail) et Xiaomi (constructeur de téléphones).

5
Les 10 premières entreprises mondiales

Rang Entreprise Capitalisation boursière (en milliards de dollars) Équivalent en termes de PIB
1 Apple 1 001 Indonésie
2 Amazon 894,68 Turquie
3 Alphabet 857,83 Pays-Bas
4 Microsoft 825,81 Pays-Bas
5 Facebook 509,22 Pologne
6 Berkshire Hathaway 491,77 Belgique
7 Alibaba 473,33 Thaïlande
8 Tencent 418,55 Autriche
9 JP Morgan 390,37 Émirats Arabes Unis
10 Johnson & Johnson 352,11 Israël

Changer d'échelle

11. Du local au mondial. Citez d’autres clusters à l’échelle mondiale.

Numérique

Inde, Israël, Chine... Un tour du monde des Silicon Valleys.

À découvrir ici !
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?