COURS 2


De la guerre à la paix (1919‑1923)




Repères

président Wilson

Le discours des 14 points du président Wilson

Le 8 janvier 1918, alors que les États‑Unis se préparent à intervenir en Europe aux côtés de l’Entente, le président Thomas W. Wilson s’adresse aux parlementaires de son pays. Sous la forme de quatorze propositions, il leur présente les buts de guerre américains, mais aussi les mesures à prendre après la guerre afin de parvenir à une paix durable.


Les traités de paix modifient l’équilibre international et mettent en place la Société des Nations. Cependant, les sociétés restent marquées par la guerre.

Voir le cours 3

1
Négociations et traités de paix

La conférence de la paix. Après la signature des armistices, vainqueurs et vaincus entament des négociations. En 1919, les représentants des États vainqueurs se réunissent à Paris pour parvenir à un accord définitif : c’est la Conférence de la Paix.

Une volonté d’apaisement. Les négociateurs s’inspirent des « 14 points », les principes énoncés dès 1918 par le président américain Thomas W. Wilson (doc. 1) : diplomatie, désarmement, autodétermination, mais aussi démocratie et libre-échange. Cependant, de nombreux désaccords opposent les participants.

Une série de traités. Le premier traité de paix est signé le 28 juin 1919, dans la galerie des Glaces du château de Versailles. Il règle le sort de l’Allemagne, mais laisse de nombreuses questions en suspens. Il faut plusieurs années pour parvenir à un ordre stable, avec la signature du traité de Lausanne le 24 juillet 1923.

2
L’organisation de la Société des Nations

L’organisation de la Société des Nations

Comment les traités de paix recomposent‑ils l’ordre international ?

Prolongement numérique

Les autochromes du musée Albert Kahn
Le musée départemental Albert Kahn conserve une collection de milliers d’autochromes et de films datant du début du XXe siècle. Intégralement numérisées, accessibles via une carte interactive, ces images permettent de plonger au cœur de la vie quotidienne des populations de l’époque à travers le monde.

Les autochromes du musée Albert Kahn

Le musée propose également une exposition en ligne comprenant une section sur l’après-guerre, de l’entrée dans la paix aux reconstructions et des commémorations aux nouvelles tensions internationales.
Les images filmées au moment de l’armistice sont particulièrement émouvantes.


Vocabulaire

Autodétermination : droit d’un peuple à choisir librement son organisation politique, sans ingérence étrangère.

Mandat : dans ce sens, territoire extra-européen placé sous la tutelle d’une puissance européenne qui l’administre et prépare sa transition vers l’indépendance sous la supervision de la Société des Nations.

Réfugié : personne ayant quitté son pays d’origine pour fuir un danger (guerre, persécution politique ou religieuse, etc.).

Traité de paix : accord mettant officiellement fin à une guerre et définissant les obligations réciproques des différents belligérants.

Ville libre : cité‑État disposant de son propre gouvernement et dont la sécurité est garantie par la Société des Nations.

1
Wilson et les espoirs de paix

Wilson Carte postale, 1919
Carte postale, 1919.

3
Le pacte de la Société des Nations (28 juin 1919)

Art. 1. […] Tout État, dominion ou colonie qui se gouverne librement […] peut devenir membre de la Société si son admission est prononcée par les deux tiers de l’Assemblée […] Tout membre de la Société peut, après un préavis de deux ans, se retirer de la Société […]

Art. 10. Les membres de la Société s’engagent à respecter et à maintenir contre toute agression extérieure l’intégrité territoriale et l’indépendance politique présente de tous les membres de la Société. […]

Art. 12. Tous les membres de la Société conviennent que, s’il s’élève entre eux un différend susceptible d’entraîner une rupture, ils le soumettront soit à la procédure de l’arbitrage, soit à l’examen du Conseil. […]

Art. 16. Si un membre de la Société recourt à la guerre […], il est ipso facto considéré comme ayant commis un acte de guerre contre tous les autres membres de la Société. Ceux-ci s’engagent à rompre immédiatement avec lui toutes relations commerciales ou financières […] Peut être exclu de la Société tout membre qui s’est rendu coupable de la violation d’un des engagements résultant du pacte.

2
Un ordre international recomposé

La fin des empires. En Allemagne, le système impérial est renversé et laisse place à un nouveau régime : la République de Weimar. Les empires multinationaux (Russie, Autriche-Hongrie, Empire ottoman) disparaissent. Leurs territoires sont divisés en États‑nations indépendants, comme la Pologne ou la Yougoslavie.

Une nouvelle carte de l’Europe. Les frontières sont modifiées au profit des vainqueurs. L’Allemagne est amputée de 15 % de son territoire européen, partagé entre les États voisins (dont la France, qui récupère l’Alsace et la Moselle). D’anciens territoires austro‑hongrois sont attribués à la Roumanie et à l’Italie.

Des vaincus humiliés. Des conditions sévères sont imposées à l’Allemagne, désignée comme principale responsable du conflit. Une partie de son territoire est occupée par les armées françaises. Ses forces militaires sont strictement limitées et elle doit payer à l’Entente une somme considérable à titre de réparation.

3
La Société des Nations

Une institution inédite. Le traité de Versailles instaure une nouvelle institution internationale : la Société des Nations, basée à Genève. L’Assemblée générale réunit annuellement l’ensemble des États membres. Le Conseil, dominé par les puissances de l’Entente, joue un rôle d’arbitrage en cas de litige (doc. 2).

Un espoir de paix. Cette organisation a pour objectif la stabilité et la paix entre les États (doc. 3). La Société dispose également de commissions spécialisées (désarmement, réfugiés et apatrides, etc.) et d’un tribunal international (doc. 2).

Un rôle d’arbitrage international. La Société des Nations prend en charge certains territoires contestés. Les possessions allemandes et ottomanes hors d’Europe sont confiées aux puissances de l’Entente, sous la forme de mandats. En Europe, plusieurs agglomérations reçoivent le statut de « ville libre » sous protection internationale.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?