POINT DE PASSAGE 1



1919‑1923 - Les traités de paix





Après la signature des armistices, les gouvernements des États vainqueurs se réunissent à Paris pour tenter de mettre en place les conditions d’une paix durable. Ces négociations aboutissent à la signature d’une série de traités, dont le plus important est signé à Versailles en juin 1919. Les traités montrent une volonté de pacification et d’équilibre, avec la création d’une nouvelle institution : la Société des Nations. Cependant, ils imposent aux États vaincus – qui n’ont pas eu le droit de participer aux négociations – des conditions sévères qui engendrent des critiques immédiates.

5
Le couperet de Versailles

Thomas Heine, Versailles
Thomas Heine, Versailles, dessin publié dans la revue Simplicissimus, 3 juin 1919.

Questions

Voir les réponses

Prélever des informations

1. Identifiez les États qui dominent les négociations de paix. (Doc. 1, 3 et 4)

2. Montrez quel est l’objectif des mandats. (Doc. 3)

3. Repérez les principales conditions imposées aux États vaincus à l’issue des traités. (Doc. 3 et 5)


Comparer des documents

4.
ORAL
Comparez les deux documents et analysez les façons opposées dont vainqueurs et vaincus perçoivent les traités de paix. (Doc. 2 et 5)
Enregistreur audio

Comment les vainqueurs tentent‑ils de mettre en place un nouvel ordre international à l’issue du conflit ?


frise 1919‑1923 - Les traités de paix

4
Le traité de Versailles, un document historique

Document original du traité de Versailles

Long de 436 pages, écrit en anglais et en français, le traité de Versailles est conservé dans les Archives nationales françaises. En juin 1940, il est confisqué par les nazis et n’a jamais été retrouvé depuis.
Document original du traité de Versailles, photographie publiée dans L’Illustration le 6 septembre 1919.

1
Le sort des vaincus

Art. 119. L’Allemagne renonce, en faveur des principales puissances alliées et associées, à tous ses droits et titres sur ses possessions d’outre-mer. […]

Art. 160. […] la totalité des effectifs de l’armée [allemande] ne devra pas dépasser cent mille hommes […].

Art. 169. […] les munitions, le matériel de guerre allemands […] qui existent en Allemagne […] devront être livrés aux gouvernements des principales puissances alliées et associées pour être détruits ou mis hors d’usage. […]

Art. 231. Les gouvernements alliés et associés déclarent et l’Allemagne reconnaît que l’Allemagne et ses alliés sont responsables, pour les avoir causés, de toutes les pertes et de tous les dommages subis par les gouvernements alliés et associés et leurs nationaux en conséquence de la guerre […].

Art. 232. Les gouvernements alliés et associés exigent toutefois, et l’Allemagne en prend l’engagement, que soient réparés […] tous les dommages tels qu’ils sont [ici] définis1 […].


Traité de Versailles (extraits), signé le 28 juin 1919.


1. Le montant des réparations est fixé en 1921 à 132 milliards de marks‑or (500 milliards d’euros actuels).

2
L’espoir de paix

Publicité pour le porte‑plume Waterman

Les traités sont perçus par la majorité de la population des pays vainqueurs comme la meilleure façon de garantir une paix durable. La publicité joue de cette réputation pour vendre un stylo, défini avec humour comme « l’arme de la paix ».
Publicité pour le porte‑plume Waterman, affiche illustrée par OGE, 1919.

3
Les mandats européens au Proche et Moyen‑Orient (1923)

carte Les mandats européens au Proche et Moyen‑Orient (1923)

Dès le 16 mai 1916, la France et la Grande‑Bretagne signent un traité secret fixant le sort du Proche et Moyen‑Orient ottoman : les accords Sykes‑Picot. Après la guerre, ces territoires sont confiés aux puissances de l’Entente sous la forme de mandats, sous la supervision de la Société des Nations.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?