Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


ACTIVITÉ 10



La question des migrants et de leurs droits





PARCOURS 3
Un couple de réfugiés afghans

Anna et Ehsan (prénoms d’emprunt) ont fui l’Afghanistan à destination de l’Allemagne où leur famille les attend. Après avoir franchi la Turquie puis la Grèce, ils sont arrivés à l’aéroport de Beauvais le 14 avril. […] Anna et Ehsan ont été maintenus dans des conditions inhumaines et dégradantes (constatées par l’Anafé lors d’une visite organisée en urgence). La chaleur y était étouffante et la poubelle débordante […]. Aucun kit sanitaire n’avait été distribué durant les 4 premiers jours, les privant ainsi de la possibilité de se laver.

Et pour seul repas : un jus et quelques biscuits le matin ; un plat unique identique midi et soir. Enfin, ils n’ont eu aucun moyen de contacter leurs proches, un avocat ou l’Anafé1, le téléphone de la zone d’attente ne fonctionnant qu’avec une carte téléphonique que la Police aux Frontières (PAF) ne distribue pas. Anna est enceinte de cinq mois. Au cours de son maintien, elle a souffert de maux de ventre et de saignements abondants. […] Ehsan, qui souffre d’une plaie nécrosée inquiétante au bras suite à une blessure par balle, n’a, quant à lui, pas été examiné. Pendant quatre jours, le couple n’a reçu aucune explication sur ses droits ; la PAF n’ayant pas fait appel à un interprète. La police a refusé de leur remettre les documents administratifs relatifs au refus d’entrée et au maintien en zone d’attente. Plus encore, la PAF a refusé d’enregistrer leur demande d’asile et a tenté à deux reprises de les renvoyer illégalement vers la Grèce.

« Cinq jours de calvaire pour un couple d’afghans demandeurs d’asile en zone d’attente de Beauvais » sur le site Anafe.org, 3 mai 2018.


1. Association Nationale d'Assistance aux Frontières pour les Étrangers.

Numérique

Pour retrouver d’autres témoignages de migrants, consultez le site de la Cimade et écoutez des capsules sonores enregistrées dans les centres de rétention en France.


À découvrir ici.

PARCOURS 1
Sriyani Perera, Sri lankaise

« Au début des années 1990, il y avait beaucoup d’attentats terroristes au Sri Lanka. Il n’y avait aucune sécurité. Nous n’avions pas confiance. Dans le bus, si quelqu’un laissait un sac, on avait peur que ce soit une bombe. […] Je suis venue une première fois en France en 1993 avec un visa de tourisme. Et je suis restée neuf mois. […] Ça m’a pris dix ans pour obtenir à nouveau un visa. Pendant ces dix ans, j’ai tenté de m’installer ailleurs : en Malaisie, à Singapour, en Thaïlande, au Japon, en Inde… Mais je n’avais pas de bonne situation. Nous sommes partis tous ensemble pour la France, avec mon mari et mes deux enfants de 8 et 10 ans. C’était le 22 septembre 2004. En dix ans, nous avons déménagé 14 fois. Au début, on était logés dans des hôtels. On s’installait. On nous disait : « Demain vous devez être partis. » Alors on refaisait nos bagages.

Mon grand rêve aujourd’hui ? Acheter une maison. On a trop bougé. Et je me fais vieille, j’ai 53 ans. »

Témoignage publié dans l’article « Histoires de migrants » sur le site Terraeco.net, le 30 octobre 2014.

3,5 % de la population mondiale migre chaque année dans le monde, soit environ 240 millions de personnes. 50 % d’entre elles sont des femmes. Leurs droits et leurs libertés sont souvent remis en question, non seulement pendant leur trajet – au cours duquel plusieurs centaines perdent la vie – mais également une fois arrivées à destination.

Découvrez et reconstituez le parcours d’un ou d’une migrante qui quitte son pays pour venir en France et présentez‑le à la classe.



le Centre de Rétention
Administrative situé près de
l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.
Le Centre de Rétention Administrative situé près de l’aéroport de Lyon‑Saint‑Exupéry.

PARCOURS 2
Seidou, Guinéen et chrétien

« En mai 2012, vivant alors en Guinée, j’ai décidé de devenir chrétien et de me faire baptiser. J’étais alors musulman, comme la majorité des Guinéens, comme ma famille et mon père, imam. Quand ma famille a appris ça, j’ai été tabassé et enfermé. […] J’ai alors décidé de partir en France. Pourquoi la France ? Parce que la Guinée est une ancienne colonie, donc je parle français, même si je ne sais encore pas le lire et l’écrire ! Un homme a tout organisé pour moi : les papiers, le visa, le billet d’avion. C’était en mars 2013. Je me suis rendu à l’aéroport de Conakry caché, avec une casquette pour ne pas que l’on me reconnaisse. Une fois dans l’avion, j’étais soulagé, je me suis dit : « Ça y est, je suis libre. » Arrivé à Paris, je ne savais pas où aller. J’ai tenté de parler à des blacks, on m’a dit : « Va à Nantes, il y a plein de Guinéens. » […] J’ai d’abord dormi dehors, puis je me suis dirigé vers l’association Accueil et informations pour demandeurs d’asile (Aida), qui m’a beaucoup aidé. Je suis mieux ici en France. […] Je peux pratiquer ma religion sans crainte. Ma famille ne sait pas où je suis. Je suis un ennemi désormais pour eux et je le resterai. Retourner, un jour, en Guinée ? Je ne suis pas sûr. »

Témoignage publié dans l’article « Histoires de migrants » sur le site Terraeco.net, le 30 octobre 2014.

Étape 1

Choisir un parcours (Parcours 1, 2 ou 3)

Choisissez le parcours que vous souhaitez suivre.

L'analyse

❯ ❯ ❯ Comparez les différents parcours : qu’ont‑ils en commun ? Qu’est‑ce qui les différencie ?

❯ ❯ ❯ Ces témoignages correspondent‑ils à l’image que vous aviez des migrants et des migrantes ? Pourquoi ?

Vocabulaire

Centre de rétention administrative (CRA) : centre dans lequel sont enfermées les personnes en situation irrégulière. Elles peuvent y être maintenues jusqu’à 90 jours, y compris les mineurs.

Migrant : personne ayant quitté son pays d’origine, en situation de transit vers un autre pays.

Réfugié : personne ayant été contrainte de quitter son pays (guerres, persécution, violence, menace de mort, dérèglement climatique, etc.).

Étape 2

Retracez le parcours d’un(e) migrant(e)

1. Expliquez les raisons qui l’ont poussé(e) à partir et décrivez les difficultés rencontrées.

2. Vous pouvez cartographier son trajet sur un fond de carte.

3. Réfléchissez aux droits et libertés qui ont été remis en cause pour cette personne.


COMPÉTENCES

Comprendre le sens de la complexité des choses.
Être capable de considérer les autres dans leur diversité et leurs différences.

Étape 3

Restituer à l’oral

Présentez dans un court exposé le résultat de vos réflexions.
Enregistreur audio


Migrants africains secourus en
Méditerranée par la marine
irlandaise, juin 2015.
Migrants africains secourus en Méditerranée par la marine irlandaise, juin 2015.

Axe 2 : Garantir les libertés, étendre les libertés : les libertés en débat

Chap 1. Libertés, égalités, discriminations
Chap 2. L'exercice de la liberté
Chap 3. Libertés en question

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?