COURS 1


1
Nombre dérivé et tangente




ff est une fonction définie sur un intervalle I\text{I} de R\R et on note Cf\mathcal{C}_f sa courbe représentative dans un repère du plan.
aa est un réel appartenant à I\text{I} et on note A\text{A} le point de Cf\mathcal{C}_f d’abscisse a.a .

Application et méthode


Méthode

Pour lire graphiquement le nombre dérivé de ff en a,a , on lit le coefficient directeur de la tangente à la courbe au point d’abscisse aa ou on le calcule avec la formule yByAxBxA\dfrac{y_{\mathrm{B}}-y_{\mathrm{A}}}{x_{\mathrm{B}}-x_{\mathrm{A}}} avec (AB)(\mathrm{AB}) tangente en A\text{A} à la courbe de f.f .


SOLUTION

Par définition, f(2)f^{\prime}(2) est le coefficient directeur de la tangente à Cf\mathcal{C}_f au point d’abscisse 2,2, c’est-à-dire celui de la droite (AB).(\mathrm{AB}).
On a A(2;12)\mathrm{A}\left(2\:; \dfrac{1}{2}\right) et B(4;0)\mathrm{B}(4\:; 0) donc f(2)=yByAxBxA=01242=14.f^{\prime}(2)=\dfrac{y_{\mathrm{B}}-y_{\mathrm{A}}}{x_{\mathrm{B}}-x_{\mathrm{A}}}=\dfrac{0-\dfrac{1}{2}}{4-2}=\dfrac{-1}{4}.

Pour s'entraîner : exercices 23 et 24 p. 119

Énoncé

On considère la fonction ff définie sur ]0;+[ ] 0\: ;+\infty[ par f(x)=1xf(x)=\dfrac{1}{x} dont on a tracé la courbe représentative Cf.\mathcal{C}_f. La droite (AB)(\mathrm{AB}) est la tangente à Cf\mathcal{C}_f au point A\text{A} d’abscisse 2.2.
Déterminer graphiquement f(2).f^{\prime}(2).

Tangente à une courbe

A
Nombre dérivé et taux de variation

Soient hh un réel non nul tel que a+hIa+h \in \mathrm{I} et H\text{H} le point de Cf\mathcal{C}_f d’abscisse a+h.a + h .
En particulier : aa+h.a \neq a+h .

Définition

On dit que ff est dérivable en aa lorsque τ(h)\tau(h) tend vers un nombre réel quand hh prend des valeurs proches de 0.0. Ce réel est appelé nombre dérivé de ff en aa et est noté f(a).f^{\prime}(a). On écrit alors : f(a)=limh0f(a+h)f(a)h.f^{\prime}(a) = \mathop{\lim}\limits_{h \rightarrow 0} { \dfrac{f(a+h)-f(a)}{h}}.

NOTATION

Quand hh est proche de 0,0, on dit que « hh tend vers 00 ».
Calculer τ(h)\tau(h) dans ces conditions revient à chercher la limite de τ(h)\tau(h) notée limh0τ(h)\mathop{\lim}\limits_{h \rightarrow 0} { \tau(h)} si elle existe.

NOTATION

Le taux de variation s’appelle également le taux d’accroissement entre aa et a+h.a + h .

Remarque

  • h0+h \rightarrow 0^{+} signifie h0h \rightarrow 0 et h>0.h>0.
  • h0h \rightarrow 0^{-} signifie h0h \rightarrow 0 et h<0.h\lt0.

Définition

Le nombre τ(h)=f(a+h)f(a)h\tau(h)=\dfrac{f(a+h)-f(a)}{h} est appelé taux de variation de ff entre aa et a+h.a + h .
Sur la figure ci-contre, le point A\text{A} a pour coordonnées (a;f(a))(a\: ; f(a)) et le point H\text{H} a pour coordonnées (a+h;f(a+h)).(a+h\: ; f(a+h)).
Le coefficient directeur de la droite (AH)(\mathrm{AH}) est donc : f(a+h)f(a)a+ha;\dfrac{f(a+h)-f(a)}{a+h-a}; autrement dit, le coefficient directeur est τ(h).\tau(h). Le nombre τ(h)\tau(h) dépend de a.a.

Que se passe-t-il lorsque H\text{H} se rapproche de plus en plus du point A ;\text{A ;} autrement dit, lorsque hh devient de plus en plus proche de 00 ?

Exemple

1. Soit une fonction affine f:xmx+p.f : x \mapsto m x+p.
Alors f(a)=ma+bf(a)=m a+b et f(a+h)=m(a+h)+b=ma+mh+b.f(a+h)=m(a+h)+b=m a+m h+b.
Ainsi, pour tout h0h \neq 0, τ(h)=f(a+h)f(a)h=ma+mh+b(ma+b)h=mhh=m.\tau(h)=\dfrac{f(a+h)-f(a)}{h}=\dfrac{m a+m h+b-(m a+b)}{h}=\dfrac{m h}{h}=m.

2. Soit ff définie sur R\R par f(x)=x2.f(x)=x^{2}.
Pour h0h \neq 0 et a=0,a = 0 , τ(h)=f(0+h)f(0)h=h2h=h.\tau(h)=\dfrac{f(0+h)-f(0)}{h}=\dfrac{h^{2}}{h}=h.
limh0τ(h)=0\mathop{\lim}\limits_{h \rightarrow 0} { \tau(h)=0} donc ff est dérivable en 00 et f(0)=0.f^{\prime}(0)=0.

3. Soit g,g , la fonction définie sur R\R par g(x)=x.g(x)=|x|.
Pour h0h \neq 0 et a=0,a = 0 , τ(h)=g(0+h)g(0)h=h0h=hh.\tau(h)=\dfrac{g(0+h)-g(0)}{h}=\dfrac{|h|-|0|}{h}=\dfrac{|h|}{h}.
Pour h>0:τ(h)=hh=1h>0: \tau(h)=\dfrac{h}{h}=1 donc limh0+τ(h)=1.\mathop{\lim}\limits_{h \rightarrow 0^+} { \tau(h)}=1.
Pour h<0:τ(h)=hh=1h\lt 0 : \tau(h)=\dfrac{-h}{h}=-1 donc limh0τ(h)=1.\mathop{\lim}\limits_{h \rightarrow 0^-} { \tau(h)}=-1.
On obtient deux limites différentes pour τ(h)\tau(h) quand hh tend vers 0,0, donc gg n’est pas dérivable en 0.0.

Nombre dérivé et taux de variation

B
Tangente à une courbe


Définition

Lorsque ff est dérivable en a,a , on appelle tangente à la courbe Cf\mathcal{C}_f au point d’abscisse aa la droite T\text{T} passant par A(a;f(a))\mathrm{A}(a\: ; f(a)) dont le coefficient directeur est le nombre dérivé f(a).f^{\prime}(a).

Tangente à une courbe

Remarque

Si f(a)=0f^{\prime}(a)=0 alors la tangente à CfC_f au point d’abscisse aa est parallèle à l’axe des abscisses : elle est horizontale.

Remarque

On peut obtenir une équation cartésienne de la tangente à CfC_f au point d’abscisse aa à partir de son équation réduite.

NOTATION

Il arrive que la tangente en un point soit représentée par une double flèche autour de ce point pour éviter de tracer toute la droite.

Exemples

1. On donne la courbe d’une fonction ff dérivable en 33 dont on a tracé la tangente TA\mathrm{T}_{\mathrm{A}} au point A\text{A} d’abscisse 3.3.
Par lecture graphique : f(3)=2.f^{\prime}(3)=2.

Tangente à une courbe

2. On a tracé la courbe de la fonction racine carrée sur ]0;11]] 0\:; 11 ] ainsi que certaines de ces tangentes.
Par lecture graphique, avec la formule y1y2x1x2:f(1)=12\dfrac{y_{1}-y_{2}}{x_{1}-x_{2}} : f^{\prime}(1)=\dfrac{1}{2} et f(9)=16.f^{\prime}(9)=\dfrac{1}{6}.

Tangente à une courbe

La tangente à CfC_f au point A\text{A} est la position limite de la droite (AH)(\mathrm{AH}) lorsque le point H\text{H} se rapproche de plus en plus du point A\text{A} et hh se rapproche de plus en plus de 0.0.
Tangente à une courbe
    
Tangente à une courbe

Application et méthode


Méthode

  • On calcule le taux de variation (ou taux d’accroissement) de la fonction entre aa et a+h.a + h .
  • On simplifie l’expression au maximum.
  • On fait tendre hh vers 00 pour trouver le nombre dérivé : on remplace hh par 00 dans l’expression lorsque c’est possible.

SOLUTION

1. f(3+h)=3+h3+1=3h+33=h3.f(3+h)=-\dfrac{3+h}{3}+1=\dfrac{-3-h+3}{3}=-\dfrac{h}{3}.
f(3)=33+1=0.f(3)=-\dfrac{3}{3}+1=0.
2. Soit h0.h \neq 0. τ(h)=f(3+h)f(3)h=h30h=13\tau(h)=\dfrac{f(3+h)-f(3)}{h}=\dfrac{-\dfrac{h}{3}-0}{h}=\dfrac{-1}{3} donc limh0τ(h)=13.\mathop{\lim}\limits_{h \rightarrow 0} { \tau(h) = \dfrac{-1}{3}}.
Ce qui prouve que ff est dérivable en 33 et le nombre dérivé de ff en 33 est égal à f(3)=13.f^{\prime}(3)=\dfrac{-1}{3}.

Pour s'entraîner : exercices 22 p. 119 ; 38 et 39 p. 120

Énoncé

On considère la fonction ff définie sur R\R par f(x)=13x+1.f(x)=\dfrac{-1}{3} x+1.
1. Soit hh un réel non nul. Calculer f(3+h)f(3+h) et f(3).f(3).
2. Montrer que ff est dérivable en 33 et déterminer le nombre dérivé de ff en 3.3.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?