Couverture

Histoire-Géographie 2de

Feuilleter la version papier



























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


COURS 1

1
Des inégalités qui se renforcent à toutes les échelles




2
Des progrès, mais des inégalités qui s'accroissent

Extrême pauvreté en Afrique subsaharienne
L’extrême pauvreté continue de progresser en Afrique subsaharienne, à l’inverse de toutes les autres régions du monde. Les projections indiquent que l’Afrique subsaharienne concentrera en 2050 près de 90 % des personnes vivant dans l’extrême pauvreté.

B
Une ligne de fracture entre les « Nords » et les « Suds »

Les pays des Nords, des pays riches et développés. Ces pays au développement ancien ont fondé leur croissance sur l’économie de marché. Même s’ils ne regroupent que 17 % de la population mondiale, ils dominent l’économie planétaire grâce à leur capacité d’innovation et à leur économie de plus en plus tertiarisée. Les besoins essentiels de la population y sont assurés ; la démographie et l’urbanisation sont contenues.

Les pays émergents, un essor récent et très inégalitaire. Les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), ont connu un développement spectaculaire mais générateur de fortes inégalités (Études de cas 1 et 2). Les choix des États ont pu atténuer les inégalités : la Chine possède un meilleur cadre social et éducatif et plus d’infrastructures dans les zones rurales que l’Inde.

47 Pays les moins avancés (PMA). 33 se trouvent en Afrique subsaharienne, région du monde la plus appauvrie et souffrant le plus du mal-développement. L’austérité imposée à travers les Programmes d’ajustement structurel des années 1980 et 1990 a également lourdement pesé. Les indices du mal-développement y sont nombreux.

1
Les inégalités dans la cour d’école

Série Playground (2015)
Série Playground (2015)
Dans la série Playground (2015), James Mollison a photographié des cours de récréation dans le monde. Ci-dessus, à gauche : la Valley View School à Nairobi au Kenya (Afrique) ; à droite, le Rajkumar College à Rajkot en Inde (Asie).

C
Des inégalités à toutes les échelles

Les inégalités sont fortes entre les régions d’un même pays C’est le cas par exemple en Chine avec l’opposition entre une Chine littorale développée et mondialisée et une Chine intérieure, rurale et marginalisée.

Elles se renforcent également à l’échelle urbaine. Dans les quartiers défavorisés des métropoles des Nords, chômage, précarité et exclusion sociale fragilisent les populations. Dans les pays en développement, les inégalités touchent les campagnes mais aussi les villes dans lesquelles les pauvres occupent les quartiers informels, appelés bidonvilles (favelas au Brésil, slums en Inde), eux-mêmes alimentés par l’exode rural et les migrations.

De fortes inégalités entre les sexes dans les Suds comme dans les Nords. Les femmes sont plus souvent touchées par la pauvreté et ont souvent un accès inégal à l’éducation.

Quels sont les principaux contrastes de développement dans le monde ?


A
Des progrès inégaux

Le recul de l’extrême pauvreté dans le monde. Le nombre de personnes vivant sous le seuil d’extrême pauvreté (1,90 $ par jour et par personne) a diminué de plus d’un milliard en trente ans, alors même que dans le même temps, la population mondiale est passée de 4,5 milliards à plus de 7 milliards de personnes. En 2018, 10,7 % de la population mondiale dispose de moins de 1,90 $ par jour pour vivre, contre plus de 42 % en 1990.

Des améliorations réelles. Les inégalités entre les populations des pays pauvres et des pays riches ne se résument pas aux écarts de revenus. Elles se traduisent par des conditions de vie très différentes (Doc. 1). Des progrès importants ont ainsi été réalisés dans l’accès à l’eau potable, à l’alimentation, à la santé, à l’éducation, au logement. Le recul de la grande pauvreté est spectaculaire en Asie de l’Est et Pacifique, porté par la Chine et le Viêt Nam (Doc. 2).

Des écarts colossaux. En 2018, un enfant né en Norvège (1er IDH mondial) a de grandes chances de vivre jusqu’à 82 ans et de rester scolarisé jusqu’au moins 18 ans, alors qu’un enfant né au Niger vivra moins de 60 ans et aura été scolarisé 5 ans.

Le développement est une question d’urgence sociale et spatiale.
Jean-Louis Chaléard et Thierry Sanjuan, géographes, 2017

Géo‑histoire

Une longue histoire des inégalités : la limite Nord-Sud

Rapport « Nord-Sud, un programme de survie », écrit en 1980 par Willy Brandt

C’est le rapport « Nord-Sud, un programme de survie », écrit en 1980 par Willy Brandt (ancien chancelier allemand) qui a inspiré la limite Nord-Sud conventionnelle. Bien que cette limite soit aujourd’hui critiquable (pluralité des Suds alors présentés comme « sous-développés »), elle sert pourtant toujours de marqueur visuel fort de l’inégal développement à l’échelle mondiale. La projection cartographique de Peters choisie sur la couverture du rapport, vise à lutter contre l’européocentrisme en prenant en compte la taille réelle des continents.

Vocabulaire

  • Économie de marché : modèle où le rôle de l’État est limité dans l’économie, avec recherche d’avantages comparatifs et insertion dans la mondialisation.
  • Pauvreté : situation dans laquelle une population dispose de revenus insuffisants pour satisfaire ses besoins essentiels.
  • Pays émergent : pays dont le PIB par habitant est inférieur à celui des pays développés, mais qui a une croissance économique rapide.
  • Programme d’ajustement structurel : programme de réformes économiques mis en place par la Banque mondiale et le FMI dans les pays en crise.

Chiffres-clés

68 %
des richesses sont produites par les pays des Nords (17 % de la population)

32 %
des richesses sont produites par les pays des Suds (83 % de la population)

10 %
des plus riches possèdent 40 % du revenu mondial total

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?