Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus





Un autre regard sur le chapitre 8




PERSPECTIVE

Agriculture high-tech




Cliquez ici pour suivre des agriculteurs ayant choisi « l’agriculture 2.0 ».

Des drones pour l’agriculture.

Des drones pour l’agriculture. Les taches colorées dans la zone déjà récoltée du champ représentent des mesures faites par un drone.


L’agriculture se tourne actuellement vers des technologies de pointe et devient une agriculture de précision. Le principe ? Des informations précises sont recueillies sur chaque parcelle à l’aide de capteurs installés sur le terrain ou embarqués dans des drones. Taux d’humidité, disponibilité en azote, ou encore érosion sont ainsi enregistrés puis analysés grâce à des logiciels d’aide à la décision. L’agriculteur utilise ces outils pour sélectionner le type de culture le mieux adapté à l’état de son sol ou optimiser l’utilisation d’intrants. On peut ainsi utiliser jusqu’à 20 % d’engrais en moins !
Des robots de désherbage guidés par GPS peuvent aussi déposer de l’herbicide uniquement sur les mauvaises herbes.
Des fermes expérimentales, appelées digifermes, testent sur le terrain ces nouvelles applications numériques. À 15 000 euros l’équipement complet, seules quelques grandes exploitations sont déjà équipées. Cependant, des conseils en temps réel sont proposés à certaines coopératives de plus petites exploitations.
MÉTIERS

Aquaculteur(trice) : la culture de la mer



Comment y accéder ? Différentes voies sont possibles, du CAP au bac +3 en passant par des bac pro dédiés à ces filières ou des bac +2 (DEUST, BTSA).

Salaire en début de carrière : proche du SMIC (environ 1 500 euros), puis fonction des qualifications et de la taille de l’exploitation.

Interview d’Amélie R.

Qu’est-ce qu’être aquacultrice ?

C’est être agricultrice des produits de la mer : en pleine mer (plus généralement le long des côtes), dans des bassins, en étang, etc. Il peut s’agir de poissons (on parle alors de pisciculture), mais aussi de crustacés (crevettes, homards) et des mollusques comme les moules (mytiliculture) ou les huîtres (ostréiculture).

Quel est votre quotidien au travail ?

Je m’occupe de toutes les étapes de ma production : reproduction et alimentation de mes animaux, commercialisation de mes produits. Je dois maîtriser le cycle de vie du produit choisi et l’environnement nécessaire à son bon développement (température, profondeur de l’eau, etc.).

Quelles sont les qualités requises pour être une bonne aquacultrice ?

Il faut aimer travailler dehors par tous les temps, être attentive et rigoureuse et surtout être multitâche !

Cliquez ici pour découvrir une application pour smartphone où vous gérez une ferme aquatique (Aquakultor).

Aquaculteur(trice) : la culture de la mer
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?