Le groupe verbal




Q. Les verbes à particules


La langue anglaise utilise assez souvent de petites particules derrière de nombreux verbes. Elles transforment le sens du verbe original.

Quelques exemples :

   Look  Give  Get
 pas de particule  avoir l’air  donner  obtenir
 up chercher / regarder vers le haut   abandonner  se lever
 in  regarder à l’intérieur  céder  entrer
 away  détourner le regard  trahir  s’échapper


Il existe un très grand nombre de ces verbes à particules (phrasal verbs), utilisés très naturellement dans le langage courant et composés à partir de prépositions (voir p. 264).

To look for → chercher
To break up → rompre (une relation)
To carry on → continuer
To find out → découvrir
To get along (with) → bien s’entendre (avec)
To get through with → terminer
To hand out (documents) → distribuer (des documents)

H. Le présent be + V-ing


 Temps  Aspect
 présent be + V-ing


Valeur : L’événement est déjà démarré ou alors seulement envisagé. On ne parle pas de sa fin. Souvent, celui qui parle s’implique davantage, il peut montrer qu’il est heureux, énervé, impatient, etc.

Voici un rappel des différents usages possibles :

• Une action en cours de déroulement

Ex : Listen! Dogs are barking.
→ Écoute ! Des chiens aboient.

• Les événements déjà prévus

Ex : We are flying to New York next Thursday. → Nous prenons l’avion pour New York jeudi prochain.

• Les événements auxquels on n’est pas indifférents sur le plan émotionnel (parfois avec adverbe de fréquence)

Ex : He is always complaining! I hate that!
→ Il n’arrête pas de se plaindre ! Je déteste ça !
But… What are you doing?
→ Mais… Qu’est-ce que tu fabriques ?

 Forme affirmative  Forme négative  Forme interrogative
 I am walking in the street.  I am not walking in the street. Am I walking in the street?
 You are telling the truth.  You are not telling the truth.  Are you telling the truth?
 He is calling his best friend. She is not calling her best friend.  Is it working properly?
 We are working on our presentation.  We are not working on our presentation.  Are we working on our presentation?
 You are running a marathon.  You are not running a marathon.  Are you running a marathon?
 They are dancing salsa.  They are not dancing salsa  Are they dancing salsa?

Voir les réponses

19
Conjuguez au présent be + V-ing, puis traduisez.

1) I / make / gazpacho for tonight / .

2) You / get / ready for your marathon / ?

3) Alex / not read / , / he / sleep / !

4) We / go / to Granny’s this afternoon / ?

5) You / not garden / because / it / rain / .

6) Julian and Gabrielle / come / for lunch tomorrow / .

B. Conjuguer un verbe

Voir les réponses

La conjugaison en anglais s’appuie sur un tryptique « temps - aspect - modalité ».

ANG1.PG.INF5_v2-01


Le temps

Un seul élément du groupe verbal peut porter la marque du temps : le verbe ou alors un auxiliaire.

L’aspect

Il dit la façon d’envisager l’événement :

• Simple : fait brut, sans commentaire.
be + V-ing : l’événement a déjà démarré ou est déjà envisagé.
have + V-en : lien passé-présent, utile pour faire le bilan, faire part de l’expérience vécue, dire que le passé continue dans le présent, etc.
• Les 2 aspects non simples peuvent se combiner en have been + V-ing : les deux effets s’ajoutent.

L’association d’un aspect et d’un temps donne plusieurs combinaisons possibles que, pour des raisons de facilité, nous avons choisi de vous présenter comme étant des « temps » de la langue anglaise.

   Présent  Passé
 Aspect simple  Présent simple  Prétérit simple
 Aspect be + V-ing  Présent be +V-ing (parfois appelé présent progressif ou continu)  Prétérit be + V-ing (parfois appelé prétérit progressif ou prétérit continu)
 Aspect have + V-en  Present perfect  Pluperfect (ou past perfect)
 Aspect have been V-ing  Present perfect progressif (ou continu)  Pluperfect progressif (ou continu)


La modalité

C’est le point de vue de celui qui parle. Il peut dire que c’est possible ou non (can), que ça va arriver ou non (will), etc.
Quand un auxiliaire modal est présent, c’est forcément lui qui porte la marque du temps car les modaux n’existent pas à l’infinitif. Ils sont toujours conjugués, soit au présent (can, will, may, etc.), soit au passé (could, would, might, etc.).
Voir les réponses

14
Recopiez le tableau ci-dessous et complétez-le comme dans les exemples, pour analyser les phrases suivantes :

   Temps  Aspect  Modalité
   présent  passé  simple  be + V-ing  have + V-en  oui / non
 I was sleeping on this couch.     X    non
 She may not be laughing.        oui
 Do you like jazz music?            
 I could swim at the age of 3.            
 She has grown artichokes for 15 years now.            

O. Les verbes auxiliaires

Voir les réponses

26
Retrouvez le bon auxiliaire, à la bonne forme.

1) Chimène to Rodrigue: “Go, I not disdain you.”

2) What you doing, Kate?

3) No, thanks. I already eaten.

4) She looks like she slept very well.


Un verbe auxiliaire est là pour assister le verbe lexical, lui apporter son aide : il va porter certains marqueurs (de temps, de personne, la négation) et c’est lui qui se déplace pour aller à gauche du sujet lors d’une question (voir p. 281).

L’auxiliaire do

C’est le plus fidèle compagnon du verbe lexical. Il sait se rendre invisible dans les phrases simples et apparaît dès que la situation l’exige.

• Besoin d’insister :

Ex : Yes, I do want to eat! (Voir « L’emphase », p. 269.)

• Forme interrogative :

Ex : Do you want to watch TV?

• Forme négative :

Ex : I didn’t want to lose that game.

Do est l’opérateur qui sert avec toutes les formes simples de conjugaison (présent simple, prétérit simple).
Il a le pouvoir, lors d’une reprise par auxiliaire (voir p. 270) ou de tags de confirmation (question-tag, voir p. 285), de sous-entendre quelque chose qui a déjà été dit, sans avoir à le répéter.

Ex : - You love Marvels, don’t you (love Marvels)?
- Yes, I do (love Marvels)!


Dans une question, do se place à gauche du sujet et est un peu l’équivalent du « est-ce que » de nos questions en français.

     Présent  Prétérit
 Affirmatif  I / You / We / They do   did
 He / She / It  does
 Négatif  I / You / We / They  do not / don’t  did not / didn’t
 He / She / It  does not / doesn’t


Le verbe lexical « do » existe aussi, il signifie « faire » (entre autres). Il pourra lui aussi avoir recours à l’auxiliaire do :

Ex : Do you do your homework regularly?

L’auxiliaire be

Utilisé seul, be exprime l’identité, c’est un peu comme un signe « égal ». Il exprime aussi les caractéristiques qui définissent quelqu’un ou quelque chose (taille, âge, nationalité, caractère, etc.).

Ex : Bob is 16. → Bob = 16
He is tall. → Bob = tall
He is very nice. → Bob = very nice


En tant qu’auxiliaire, on le retrouve dans la formation de l’aspect be + V-ing, parfois appelé forme progressive (Voir « Le présent be + V-ing » p. 272 et « Le prétérit be + V-ing » p. 274).

Ex : Bob is running. (be conjugué au présent.)
They weren’t sleeping. (be conjugué au passé + porte la négation)
Am I dreaming? (be conjugué au présent s’est déplacé à gauche du sujet car question.)

     Présent  Passé (Prétérit)
 Affirmatif  I  am / ’m  was
 He / She / It  is / ’s  was
 We / You / They  are / ‘re  were
 Négatif  I  am not / ’m not  was not / wasn’t
 He / She / It  is not / isn’t / ’s not  was not / wasn’t
 We / You / They  are not / aren’t / ’re not  were not / weren’t


L’auxiliaire have

Quand have n’est pas auxiliaire, il aide à dire ce que l’on possède, les liens familiaux et les caractéristiques physiques (couleur des yeux, des cheveux, etc.).
Avec l’auxiliaire have, celui qui parle ramène les événements vers le sujet grammatical. Il y a un lien entre l’événement, forcément démarré dans le passé, et le point de repère temporel (présent ou passé). C’est pour cela qu’on l’utilise pour former l’aspect parfait (perfect = accompli) have + V-en (participe passé) (voir « Le present perfect have + V-en » p. 273).

Ex : I have finished.

Celui qui parle regarde (mentalement) en arrière sur tout ce qu’il avait à faire et constate qu’il ne reste plus rien maintenant. Il peut donc dire : « J’ai fini. »

Ex : She has lived in Canberra for 10 years.

Celui qui parle regarde vers le passé et scanne jusqu’au présent, puis en conclut que « habiter à Canberra » est vrai depuis tout ce temps : « Elle habite à Canberra depuis 10 ans. » (Le présent de l’indicatif est en français.)

Ex : No, you haven’t! Look! You haven’t raked the dead leaves.

Have est conjugué au présent et porte la négation.
Ex : « Non ! Regarde ! Tu n’as pas ratissé les feuilles mortes. »

I had raked them, but obviously the wind has scattered them.

Have est conjugué au prétérit. « Je les avais ratissées, mais visiblement le vent les a éparpillées. »

     Présent  Passé (Prétérit)
 Affirmatif  I / You / We / They have / ‘ve   had
 He / She / It  has / ‘s
 Négatif  I / You / We / They  have not / haven’t / ‘ve not  had not / hadn’t
 He / She / It  has not / hasn’t / ‘s not


Les auxiliaires modaux

Il existe toute une panoplie de verbes auxiliaires appelés « modaux » (voir « La modalité » p. 270).

N. Les souhaits

Voir les réponses

25
Transformez comme dans l’exemple.

I think it’s too bad I am not rich! → I wish I were rich.

1) She thinks it’s too bad she can’t swim!

2) We think it’s too bad you are not coming for Christmas!

3) The principal thinks it’s too bad they will not behave properly.

4) The police think it’s too bad the convict escaped.


Il n’est pas interdit de rêver ! Pour le faire, on peut utiliser une structure avec le verbe « wish » (souhaiter) suivi d’un verbe au prétérit. Rappel : le prétérit peut transporter dans le passé ou dans l’irréel. Souvent, les souhaits restent irréalisables.

Ex : I wish I had a twin brother.
→ J’aimerais avoir un frère jumeau.
Ou, selon le ton sur lequel la phrase est prononcée : Si seulement j’avais un frère jumeau !

Avec le verbe be, on utilise la forme were au singulier comme au pluriel, car c’est une forme de subjonctif.

Ex : She wishes she were an eagle.
→ Elle aimerait être un aigle et elle regrette de ne pas être un aigle.

E. L’habitude


• Habitude actuelle → présent simple

Ex : Every Saturday, I go to the restaurant.

• Habitude passée, révolue → Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

→ L’expression « used to » / « didn’t use to » → C’était usuel (ou pas).

Ex : When I was young, my mother didn’t use to drive me to school; I used to walk 2 miles.

→ L’auxiliaire modal « would » → La volonté du sujet est impliquée.

Ex : When she was a toddler
she would refuse our help to eat her bowl of soup.
… she would not let us help her eat her soup.
(Notez que not n’est pas contracté, mais accentué ici.)

A. L’avenir

Voir les réponses

1. L’outil le plus fréquent pour parler du futur est l’auxiliaire modal will suivi d’une base verbale (V). Pour une explication complète, voir le paragraphe sur will dans la rubrique « La modalité », page suivante. Retenons simplement que celui qui parle est sûr à 100 % que ce dont il parle va se réaliser.

Ex : One day, I will become an astronaut.

2. On peut aussi exprimer des événements à venir grâce à l’aspect be + V-ing au présent.

Ex : Next Tuesday, I am flying to Boston.
Mardi prochain, je prends l’avion pour Boston.

L’effet « futur » est produit par le marqueur temporel (ici : « Next Tuesday »). L’aspect be + V-ing montre que celui qui parle s’y voit déjà, ou bien que tout est déjà en place pour que l’événement se produise (billet acheté, hôtel réservé, etc.). Notez que l’on utilise aussi un présent en français.

3. L’avenir dépend souvent de décisions prises maintenant. La vie est faite de projets. Dans ce cas, on pourra utiliser be going to + V. C’est l’équivalent de « aller + infinitif » en français.

Ex : That’s decided! I am going to start a new business.
C’est décidé ! Je vais lancer une nouvelle entreprise.

4. Enfin, comme on le fait en français, on peut aussi exprimer l’avenir avec un présent simple s’il s’agit d’événements qui correspondent à un horaire, un emploi du temps.

Ex : My train leaves at 4 pm.
My math class starts at 10.10 am.
Voir les réponses

13
Exprimez le futur en constituant des phrases à partir des éléments fournis.

1) your / plane / to take off / at 5.30 am / ?
2) when / you / leave / ?
3) doctor’s / he / take / his son / the / this afternoon / to
4) you / see, / He / turn / right
5) new / can’t / tablet / on / like / I / buy / a / I / this / go /
Voir les réponses

On dit bien qu’une phrase, c’est « sujet + verbe + complément ». Vous le savez probablement, sans forcément le réaliser, le verbe est au cœur de la phrase.

Si le sujet est là pour dire de qui ou de quoi on parle, c’est bien le verbe qui sert à dire ce qu’il se passe. Le complément apporte des informations en plus.

On parle de groupe verbal car il peut contenir plusieurs mots : un verbe, un ou plusieurs « auxiliaires » et même parfois des adverbes.

La simplicité comme principe de base

La langue anglaise est pratique. Ainsi, un même mot peut naître dans la langue comme un nom, puis rapidement devenir un verbe. Par exemple, le mot « Google » est au départ la marque d’un moteur de recherche apparu un peu avant l’année 2000. Aujourd’hui, c’est devenu également un verbe.

Ex : Hey, you know what? I googled my English teacher’s name and found she is also a singer!
Hé, tu sais quoi ? J’ai recherché le nom de ma prof d’anglais sur Internet et j’ai découvert qu’elle est aussi chanteuse !

En français, nous avons trois mots, là où l’anglais n’en a qu’un.

P. Les verbes lexicaux


Les verbes lexicaux ont un sens qui leur est propre. Ils expriment une action, un sentiment ou un état.
À la forme affirmative, ils peuvent porter le marqueur de temps passé -ed ou le -s de la 3e personne du singulier au présent, mais ne font rien de plus. Toute opération plus complexe requerra un verbe auxiliaire. À côté d’un auxiliaire, ils peuvent porter -ing la marque de l’activité, ou la marque du participe passé symbolisée -en. En conséquence, il n’existe que quatre orthographes possibles (cinq pour certains verbes irréguliers).

play - plays - played - playing
Ils n’ont pas de conjugaison en -ons, -iez, -aient, etc. comme dans la langue française.

J. Le présent simple

Voir les réponses

21
Conjuguez au présent simple.

1) I / like / reading.

2) You / drink / cola / ?

3) She / not fall / from her bike very often.

4) It / not work.

5) We / play / Monopoly every week-end.


 Temps  Aspect
 présent simple


Valeur : Les faits sont présentés sans commentaire particulier.
Voici un rappel des différents usages possibles :

• Les vérités générales

Ex : Dogs bark; cats meow.
Les chiens aboient ; les chats miaulent.

• Les goûts, les sentiments, les opinions

Ex : My mum loves skydiving.
They prefer chocolate to vanilla.

• Les habitudes

Ex : Every morning, she takes the bus.

• Les événements correspondant à un horaire

Ex : The next bus leaves at 4:33 pm.

• Les événements rapportés sur le vif

Ex : Griezmann takes the ball, he passes to Mbappé who shoots and… scores! Gooooal!

Ne pas oublier !

• Un -s apparaît lorsque le sujet est une 3e personne du singulier (He / Paula / my dog, etc.).

• Le -s devient -es quand le verbe finit par ss, o, y (→ ies)...

• L’auxiliaire do est l’opérateur qui vient aider le verbe à faire ce qui est trop complexe pour lui : les formes négative et interrogative.

• À la forme interrogative, do se déplace à gauche du sujet.

Ex : Do they prefer the black one or the blue one?

• À la forme négative, do porte la négation et se place entre le sujet et le verbe.

Ex : We don’t appreciate your attitude.

• À la forme interrogative ou négative, c’est l’auxiliaire do qui porte le -es → does.

Ex : Does your brother know you are coming?
Betty doesn’t realise the situation.


 Forme affirmative  Forme négative  Forme interrogative
 I / You / We / They play football. I / You / We / They don’t play football.  Do I / you / we / they play football?
He / She / It plays football He / She / It doesn’t play football   Does he / she / it play football?


C. L’emphase

Voir les réponses

Vous est-il arrivé que l’on ne vous croie pas quand vous dites quelque chose ? Dans ces cas-là, vous avez besoin d’insister. Cela s’appelle l’emphase. En anglais, on obtient l’effet d’emphase grâce au véritable couteau suisse qu’est l’opérateur do. Il vient s’intercaler entre le sujet et le verbe. Bien entendu, c’est lui qui porte alors la marque du temps ou celle de la 3e personne du singulier. (Vous savez ? Ce -s que l’on oublie si facilement !)

Exemples :

• Juliet: “You don’t really love me, Romeo.”
→ Juliette : « Tu ne m’aimes pas vraiment, Roméo. »

Romeo: “I do love you, my sweetheart!”
→ Roméo : « Mais si, je t’aime, ma chérie ! »

She didn’t really accept that job, did she?
→ Elle n’a pas vraiment accepté ce travail, hein ?

Oh, yes, she did accept it! Believe it or not!
→ Oh que oui, elle l’a accepté ! Incroyable mais vrai !

Don’t tell me she wants to climb the Everest!
→ Ne me dis pas qu’elle veut escalader l’Everest !

I’m afraid she does want to climb the Everest.
→ J’ai bien peur qu’effectivement elle veuille escalader l’Everest.

L’emphase marche aussi avec les autres auxiliaires (be, have et les modaux), mais rien n’est modifié. On se contente d’insister à l’oral sur l’auxiliaire concerné, ou d’éventuellement le souligner à l’écrit.
Voir les réponses

15
Réagissez à ces affirmations incroyables :

1) You didn’t really read War and Peace on the beach, did you?
Oh, yes, War and Peace on the beach!

2) I can’t believe she has $1,000,000 on her bank account!
Absolutely, $1,000,000 on her bank account!

3) I can’t believe he is riding a horse!
Well, a horse, believe it or not!

4) Don’t tell me she visits this museum twice a week!
Of course this museum twice a week!

M. Le prétérit simple


 Temps  Aspect
 passé simple


Valeur : Les événements sont passés, datés, terminés. Il y a rupture avec le présent.

Événements instantanés (début et fin au même instant)

Ex : Ex : I finished my book at 10 am.
She woke up at 6 am.


Événements qui ont duré plus ou moins longtemps

We watched TV yesterday evening.
They lived in London for 10 years, between 2007 and 2017.
Dinosaurs ruled the Earth for thousands of years.


Ne pas oublier !

• Le marqueur du temps passé est -ed. Pour les verbes dits « réguliers », ce sont les lettres -ed qui sont ajoutées à la base verbale. Pour les verbes irréguliers, il faut les connaître par cœur.
• Aux formes négative et interrogative, c’est l’auxiliaire do qui porte la marque du passé : do + eddid.
• À la forme interrogative, did se déplace à gauche du sujet.

Ex : Did they sell their house?

• À la forme négative, did porte la négation et se place entre le sujet et le verbe.

Ex : The prince didn’t appear on the balcony.

 Forme affirmative  Forme négative  Forme interrogative
 I / You / He / She / It / We / They browsed the web. I / You / He / She / It / We / They didn’t browse the web.  Did I / You / He / She / It / We / They browse the web?


Voir les réponses

24
Conjuguez au prétérit simple.

1) They / not run / yesterday morning.

2) She / manage / her business.

3) You / not tell / your boss about your problem.

4) I / see / a squirrel in that tree.

5) We / count / the number of pineapples / ?

6) He / take / the bus this morning / ?

L. Le past perfect (had + V-en)

Voir les réponses

23
Conjuguez au past perfect, puis traduisez.

1) She / call / her father / by the time we got home.

2) You / never / be / to Australia before this trip, had you?

3) We / not / finish / when they arrived.

4) On Monday, he paid us a visit. Before that / he / visit / his other grandparents.

5) They sold their house. But before that, they / sell / all their furniture / ?


 Temps  Aspect
 passé have + V-en


Connu également sous le nom de « pluperfect ».
Valeur : C’est le passé du passé.

• Faire le point de la situation à un moment donné du passé

Ex : Before last year, I had never been to the USA.
Avant l’an dernier, je n’avais jamais été aux USA.

• Retour vers le passé

On parle d’un événement passé par rapport à un point de repère temporel qui est déjà lui-même passé.

Ex : Yesterday, he fell and broke his arm. The day before that, he had fallen and broken his leg. I guess luck doesn’t exist after all.

ANG2.PG.INF6_v2-01

 Forme affirmative  Forme négative  Forme interrogative
 I / You / He / She / It / We / They had eaten before going out. I / You / He / She / It / We / They had not eaten before going out.  Had I / you / he / she / it / we / they eaten before going out?


F. La modalité

Voir les réponses

La modalité est le moyen pour celui qui parle de faire passer sa façon de voir les choses.

Ne pas oublier !

• Les auxiliaires modaux sont invariables.
• Ils sont toujours conjugués (ils n’existent pas à l’infinitif).
• Logiquement, puisqu’on ne peut avoir qu’une seule marque de temps dans le groupe verbal, on ne peut pas mettre deux modaux à la suite. Voir le paragraphe sur les formes de substitution (voir page suivante).
• Ils sont suivis d’une base verbale (l’infinitif sans to).

Can / can’t : c’est possible... ou pas !

Superman can fly, but he can’t touch kryptonite.

can → C’est possible (capacité ou permission)
cannot / can’t → C’est impossible (incapacité ou interdiction)

Could : le passé de can

Parfois le passé emmène aussi dans l’irréel.

1. C’était possible !

Ex : When I was young, I could run 10 miles.

Celui qui parle se rappelle du temps passé.

2. Ce serait possible dans le futur si…

Ex : We could go to Hawaii next summer. Why not?

Celui qui parle propose d’aller à Hawaii, mais rien n’est encore sûr. Il faut le décider, il y a une condition.

May : 1 chance sur 2 !

In the future, cars may be clean.

Celui qui parle pense qu’il y a une chance sur deux que les voitures ne polluent plus dans le futur. Les deux possibilités existent.

Sales assistant: “May I help you?”

Le vendeur offre son aide, mais ne veut pas s’imposer car il est poli.

Parent: “No, you may not go out tonight!”

Le parent refuse la possibilité de choix de l’adolescent puni.

Might : une petite chance seulement

C’est le passé de may. La probabilité est faible.

Must : pression et probabilité

1. On met la pression !

Ex : Gary, you must take your passport. You mustn’t forget.

Celui qui parle met la pression à Gary.

must → Obligation
must not / mustn’t → Interdiction / Obligation de ne pas faire

2. Très forte probabilité (98 % sûr)

Ex : Police officer: “The old lady must be innocent.”
Le policier considère que la dame âgée est très certainement innocente.

must n’existe pas vraiment au passé. Pour parler d’une obligation passée, on emploiera la forme de substitution had to.

Shall : prédiction et obligation!

On prédit un événement ou on donne un ordre à quelqu’un.

Ex : “You shall not pass!”

Avec « shall I / we + V + ? », on propose de faire quelque chose.

Should : conseil

Should est le passé de shall. Celui qui parle pense que c’est une bonne idée… ou pas.

Ex : You should buy a burger from this food truck!
You shouldn’t waste time waiting for it.

Celui à qui on parle doit le prendre comme un conseil.


Will : c'est certain

Prédiction 100% sûre :

Ex : I will go to Scotland this summer, it is on my bucket list! But I won’t see the Loch Ness monster!

La personne qui imagine le futur sait à 100% qu’elle ne verra pas le monstre du Loch Ness !

On peut aussi exprimer sa volonté avec will :

Ex : Jenny, will you come to my birthday party?

Celui qui parle demande à Jenny si elle veut bien aller à sa fête d’anniversaire.

À noter : will + notwon’t, sauf si on préfère accentuer le « not »).

Ex : I will not marry him!
Je ne veux pas l’épouser (c’est hors de question).

Would : ça pourrait arriver ou c’est déjà arrivé

1. Ça pourrait arriver

Ex : If I were an animal, I would be a cat.

Celui qui parle pense que l’événement pourrait arriver, si une condition était respectée.

On peut en plus exprimer les souhaits ou craintes du sujet en ajoutant un verbe de goût :

Ex : Josy would hate to be a cat!

2. Une habitude du passé

Ex : When my grandmother was a child, she would walk 3 miles to go to school.

Les formes de substitution : une équipe de remplaçants

Deux auxiliaires modaux côte à côte dans la même phrase ? Interdit ! Heureusement, il existe une équipe de « remplaçants ».

can (capacité) → be able to
can (permission) / maybe allowed to
musthave to
Futur + capacité will be able to
Futur + permissionwill be allowed to
Futur + obligation will have to
Futur + non-obligation will not have to

Ex : In the future, we will not have to burn fossil fuels because we will be able to use clean energy.
Children at school will be allowed to use their smartphones in class to work.


Les quasi-modaux

Ils ont un fonctionnement différent des modaux classiques.

1. C’est nécessaire ou pasneed to ou don’t need to

À la forme affirmative, ce quasi-modal fonctionne comme un verbe lexical standard. Il porte le -s à la 3e personne du singulier et fait appel à do quand la phrase devient plus complexe.

Ex : Do you need to go to the bathroom?
No, thank you. I don’t need to go.


2. C’est inutile → needn’t

À la forme négative, ce quasi-modal se met à fonctionner comme un vrai auxiliaire modal et son sens se durcit un peu.

Ex : You needn’t worry about this. It’s none of your business!

Celui qui parle émet un jugement.

3. Ce serait nécessaire ou pas ought to ou oughtn’t to

C’est comme un conseil d’ami. Il est peu courant.

Ex : Man: “I’m jetlagged.”
Friend: “You ought to get some sleep.”
Voir les réponses

17
Transformez ces phrases pour qu’elles commencent toutes par “Tomorrow, ...” et deviennent négatives si elles étaient affirmatives, et vice-versa.