Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La phrase
P.281-285

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer




La phrase




A. L’ordre des mots

Voir les réponses

Dans une phrase anglaise, on ne sépare généralement pas le verbe de son objet direct.

Il existe une exception à cette règle fondamentale dans le cas de verbes à deux compléments, direct et indirect, comme par exemple give et ask.

Deux constructions sont possibles. Le complément placé en 2e est celui qui reçoit le plus d’attention.
Ex : I can give you my Star Wars books.
→ Je peux te donner mes livres Star Wars.

Ex : Please send a card to your sister.
Envoie une carte à ta sœur s'il te plait.

B. Le but / la cause

Voir les réponses

Le but

Avec le but, on regarde en avant et on répond à une question « What… for? ».
  • To + V → pour + infinitif
    Ex : Will you go to the supermarket to get some tomatoes, please?
    → ... pour prendre des tomates.

  • In order to + V → afin de + infinitif
    Ex : I bought this computer in order to work after school.
    → ... afin de travailler après l’école.

  • So as to + V → afin de + infinitif
    Ex : I worked last summer so as to pay for my studies.
    → ... afin de payer mes études.

  • For + Sujet + proposition infinitive → pour que + sujet + subjonctif
    Ex : She left some money for us to buy a sandwich.
    → ... pour que nous achetions un sandwich.

  • So (that) (souvent suivi d’un modal) → afin de + infinitif / afin que + subjonctif / pour que + subjonctif
    NB : On peut ne pas utiliser that lorsque l’on est dans une situation informelle.
    Ex : Mum left some money so (that) we can buy a sandwich.
    → ... pour qu’on puisse s’acheter un sandwich.

La cause

Avec la cause, on regarde en arrière et on répond à une question « Why? ».
  • Because → parce que
    Ex : We bought a sandwich because we were hungry.

  • As / Since → comme, puisque
    Ex : As Mum gave us some money, we could buy a sandwich.

As ou since permettent de se concentrer sur le résultat. La proposition subordonnée qui les contient se place le plus souvent en début de phrase. On ne peut pas les trouver dans des questions ; on préfèrera utiliser because.
Ex : Are you laughing because I fell down?
  • For + V-ing → pour être / avoir + participe passé
    Ex : A man was arrested for entering the Louvre at night.

C. Le discours indirect


Checklist

Voici ce qui change entre un discours direct et un discours rapporté :









Ex: now → then / today → on that day / herethere
  yesterday → the previous day, the day before
  tomorrow → the day after, the following day
Voir les réponses

D. L’exclamation


Les phrases exclamatives peuvent être affirmatives ou négatives. Elles se terminent par un point d’exclamation qui invite à monter la voix et l’intonation pour exprimer une émotion forte. Voici d’autres façons de s’exclamer en anglais :
  • How + adjectif + !
    Ex : How charming! → Que c’est charmant !

  • How + adjectif + sujet + verbe + !
    Ex : How cute this puppy is!

  • What + groupe nominal + !
    Ex : What a mess!

  • What + groupe nominal + sujet + verbe + !
    Ex : What a nice car you drive!
Voir les réponses

18
Réagissez dans ces situations en utilisant la forme exclamative.


1) Your friend has just bought a wonderful car.


2) You have just spotted a very expensive bag.


3) You are drinking some delicious orange juice.


4) Your friends and you are watching a very funny movie.
Voir les réponses

E. La condition / if clauses


Quand on fait une hypothèse, il y a souvent un souhait à la clé, ou au moins une condition à remplir.
 Ex : If it doesn’t rain, I will go running.
 → S’il ne pleut pas, j’irai courir. (NB : « irai » = futur)

Celui qui fait l’hypothèse (avec la proposition subordonnée introduite par if) se projette déjà dans l’avenir. Il utilise will dans la proposition principale.
Mais les souhaits ne se réalisent pas toujours et il pleut. Dans ce cas, on dira :
 Ex : If it wasn't raining, I would go running.
 → S’il ne pleuvait pas, j’irais courir. (NB : « irais » = conditionnel)

Quand l’hypothèse ne se vérifie pas, la situation reste irréelle, on passe du présent au passé.

Quand l’hypothèse ne se vérifie pas, la situation reste irréelle, on passe du présent au passé. Si l’on emploie le passé simple (didn’t rain), on implique qu’il pleut constamment. Le passé progressif (wasn’t raining) implique que la pluie est ponctuelle, c’est ce sens-là qui est privilégié dans la traduction française.

Cas particulier : les phrases en as if

C’est une proposition qui fait à la fois une comparaison et une hypothèse. On utilise alors soit l’ancien subjonctif (were), soit un passé simple (was). Le subjonctif anglais est en voie de disparition. Certains le considèrent toujours comme la « forme correcte » mais la réalité est qu’il disparaît, il est peu à peu remplacé par l’indicatif.
 Ex : He explained it to me as if it were / was as easy as pie
 → Ce n'est pas facile à comprendre, mais il fait comme si cela l'était.
Voir les réponses

19
Faites des hypothèses : formez deux phrases différentes pour chaque proposition ci-dessous, puis traduisez.


1) You / call him / he / forgive you


2) They / not work / they / fail


3) He / visit his grandmother / she / be happy
Voir les réponses

F. L’opposition / la concession


La concession

  • Though / although + proposition → bien que + subjonctif
    Ex : Although it is raining hard, I must go to Tom’s.
    Bien qu’il pleuve à verse, je dois...

  • However → cependant, toutefois, ceci dit
    Ex : It is raining hard. However, I must go to Tom’s.
    → Il pleut très fort. Ceci dit, je dois...

Il existe une autre construction possible, un peu moins fréquente :
Ex : However hard it may rain, I must go to Tom’s.
Aussi forte que soit la pluie, je dois...
  • Still → tout de même, quand même
    Ex : It is raining hard. Still, I must go to Tom’s.
    Even if it is raining hard, I must still go to Tom’s.

Notez la différence importante entre even if (une hypothèse par rapport à l’avenir) et even though (une concession malgré une réalité avérée). L’exemple ci-dessus parle de l’avenir. Si le locuteur devait aller chez Tom maintenant et qu’il pleuvait, il dirait « Even though it’s raining… ».
  • Yet → pourtant
    Ex : It is raining hard, and yet I must go to Tom’s.

  • Nonetheless, nevertheless → néanmoins

  • In spite of, despite → malgré
    Ex : In spite of the hard rain, I must go to Tom’s.

L’opposition

Whereas / while / although → alors que / tandis que
 Ex : Although she is only 16, she can drive already.
 Bob likes strawberry whereas Lisa prefers vanilla.
Voir les réponses

20
Traduisez en français.

1) However cold it may be, I must go to work.

2) It is freezing outside. I must still go to the supermarket.

3) Although the weather is terrible, the boat must go out to sea.

4) Despite the extreme conditions, she succeeded in climbing this mountain.
Voir les réponses

G. Les propositions infinitives


Quand une personne (que l’on appellera sujet 1) exerce une influence sur une autre (le sujet 2), là où le français utiliserait un subjonctif, l’anglais utilisera une proposition infinitive, c’est-à-dire une portion de phrase non conjuguée, qui reste à l’infinitif complet.

S1 + verbe introducteur + S2 + to V (+ complément)
 Ex : I want you to be on time.
 → Je veux que tu sois à l’heure.

Notez que le français utilise parfois aussi le même procédé, mais cela ne marche qu’avec quelques verbes introducteurs (demander, dire…).
 Ex : I ask you to be on time.
 → Je te demande d’être à l’heure.

Parmi les verbes qui accueillent naturellement une proposition infinitive, on trouve : want, ask, expect, would like, order, allow, persuade…

On peut aussi trouver des propositions infinitives négatives :
 Ex : I persuaded Gary not to tell Mum about the broken vase.
 → J’ai persuadé Gary de ne pas parler du vase cassé à Maman.
Voir les réponses

21
Traduisez les phrases suivantes en utilisant une proposition infinitive.

1) Je veux que tu te brosses les dents avant d’aller au lit.

2) Elle me demande d’aller au cinéma avec mon frère.

3) Nous voulons que vous alliez jouer dans le jardin.

4) J’attends de vous que vous soyez irréprochables.
Voir les réponses

H. Les questions


Les types de questions

Il existe 2 types de questions :
  • Ouvertes : celui qui pose la question est à la recherche d’une information particulière (l’identité, le nombre, la manière, etc.).

  • Fermées : la réponse recherchée est simplement « oui » ou « non ». On les appelle aussi les yes / no questions.

La structure interrogative

En anglais, la structure d’une question est globalement toujours la même, sauf dans quelques cas très précis et dont la logique est facile à comprendre.

 Mot Wh-
(s'il y en a)
 Auxiliaire
(do, be, have, modal…)
 Sujet  Verbe  Complément
(optionnel)
   Are  you  sleeping?  
 What  did  you  say?  
 How  has  she  done  that?
   Will  Bob and Sara  come  to my party?


La seule exception à ce schéma est le cas où la question porte sur le sujet (celui / celle qui fait l’action) avec certaines questions en who ou what. C’est le pronom interrogatif who / what qui prend le rôle de sujet.

 Mot Wh-
(sujet)
 Auxiliaire
(s'il y en a)
 Verbe  Complément
(s'il y en a)
 Who  is  coming?  
 What    happened?  
 Who  will  come  to our party?


 Mot Wh-  Info
recherchée
 Équivalent
en français
 Exemple
 What  Une chose, une idée  Quoi, Que, Quel, etc  What do you want?
Que veux-tu ?
 Who  Une personne  Qui  Who are you looking for?
Qui cherches-tu ?
 Where  Un lieu  Où  Where does Adele live?
Où habite Adele ?
 When  Un moment  Quand  When did she arrive?
Quand est-elle arrivée ?
 Why  La raison  Pourquoi  Why are you here?
Pourquoi es-tu là ?
 How  La manière  Comment  How will he get in?
Comment entrera-t-il ?


À savoir : certains mots interrogatifs sont composés de plusieurs mots :

 (At) what time  L’heure  (À) quelle heure  What time does Ian get home?
À quelle heure rentre Ian ?
 How many  Le nombre  Combien  How many trees did they cut?
Combien d’arbres ont-ils coupés ?
 How much  La quantité  Combien How much does it cost?
Combien cela coûte-t-il ? 


D’autres encadrent la question :
  • Whatfor : Pour quel motif / Dans quel but
    Ex : What did you do that for? Dans quel but as-tu fait cela?

NB : On répond à une question en « What ... for » avec to + V.
  • Whowith : Avec qui
    Ex : Who are you going out with tonight? Avec qui sors-tu ce soir ?

En bref, le mot interrogatif reste au début et la préposition passe à la fin.
Voir les réponses

22
Retrouvez la question qui a été posée pour obtenir l’information qui est en gras.

1) Ellen came with Tom.


2) They flew to Hawaii last February.


3) They flew to Hawaii last Fabruary.


4) I was doing my homework, Mum!


5) His presentation was about dolphins.
Voir les réponses

I. Les réponses courtes

    Are you ready? / Ready?
  • Yes, I am. / Yes, we are!
  • No, I’m not. / No, we aren't!

  • Does he like English?
  • Yes, he does.
  • No, he doesn’t.

Les anglophones ont l’habitude de répondre par « yes » ou « no » suivis d’une virgule, puis une reprise avec le pronom sujet + l’auxiliaire qui a servi dans la question.
    Do you speak English?
  • Yes, I do (speak English).
  • No, I don’t (speak English).

  • Can you jump 4 metres?
  • Yes, I can (jump 4 metres).
  • No, I can’t (jump 4 metres).

Expression de la similarité

On utilisera le même procédé que pour les réponses courtes dans le cas où l’on veut exprimer la similarité, quand deux sujets différents (sujet 1 et sujet 2) sont dans la même situation.

Situation positive (phrase 1 affirmative)

so + auxiliaire + sujet 2
 Ex : Joe: “I am ready.”
 Bill: “So am I.”


 Ex : Joe: “I have finished.”
 Bill: “So has Helen.”


Situation négative (phrase 1 négative)

neither + auxiliaire + sujet 2
 Ex : Joe: “I am not ready.”
 Bill: “Neither am I.”


 Ex : Bill: “Helen doesn’t like her job.”
 Joe: “Neither does David.”

J. Les subordonnées conditionnelles et de temps


Les subordonnées conditionnelles

Pour toutes les phrases contenant if, voir le paragraphe « La condition / if clauses ». Voici les autres subordonnées conditionnelles :
  • As long as → du moment que
    Ex : I am not worried as long as you are there

  • Provided → pourvu que, du moment que
    Ex : You can drive a car provided that you have a licence.

  • Unless → à moins que
    Ex : You won't be able to go outside unless it stops raining.
Voir les réponses

23
Traduisez les phrases suivantes.

1) Du moment que je peux utiliser mon téléphone, peu m’importe de payer 20£.


2) Ils ne porteront pas plainte (to press charges), pourvu que tu arrêtes de les appeler.


3) Ils ne retourneront pas au travail, à moins que le patron augmente leur salaire.
Voir les réponses

Les subordonnées de temps

Parfois, la seule condition nécessaire est que le temps passe, ou que le moment soit le bon.

  • As → alors que, comme, au moment où
    Ex : As he was dialling her number, she was asking her smartphone’s AI to call him.
    Au moment où il composait son numéro...

  • As soon as → dès que, aussitôt que
    L’événement de la proposition principale dépend de la réalisation d’un autre événement, celui de la subordonnée.
    Ex : As soon as he wakes up, you will leave.
    Dès qu’il se réveillera, vous partirez.

  • Before → avant que
    Ex : Don’t leave before I come back from town.

  • Till / until → jusqu’à ce que, avant que
    Ex : Would you please stir this pot until I come back ?

  • When → quand
    Celui qui parle indique que deux événements (celui de la proposition principale et celui de la subordonnée de temps) ont eu lieu ou auront lieu au même moment.
    Ex : He was there when we arrived.
    → Il était là quand nous sommes arrivés.

  • Whenever → chaque fois que
    Ex : Whenever his baby cries, he cuddles it.
    À chaque fois que son bébé pleure, il le câline.

  • While → pendant que
    Ex : While he was sleeping, she read a whole book.
    Pendant qu’il dormait, elle a lu un livre entier.
Voir les réponses

24
Traduisez les phrases en anglais.

1) Je ne veux pas qu’il chante avant que le rideau s’ouvre.


2) Le gardien restera jusqu’à ce que tout le monde soit parti.


3) Pendant qu’elle lisait, il dormait.
Voir les réponses

K. Les subordonnées relatives


Avec un pronom relatif sujet

 Ex : In my high school, there is a teacher who teaches philosophy.
 I know a high school in London which doesn’t have a philosophy teacher.


Dans ces exemples, la subordonnée relative commence par un sujet qui est un pronom relatif. On l’emploie pour ne pas répéter inutilement l’antécédent (le nom qui est repris). L’emploi de that comme pronom relatif est tout à fait possible, surtout à l’oral, et surtout aux USA.

 Ex : In my high school, there is a teacher that teaches philosophy.
 I know a high school in London that doesn’t have a philosophy teacher.


Les subordonnées relatives

Avec un pronom relatif objet

La proposition subordonnée relative peut aussi commencer par un pronom relatif objet.
 Ex : The woman who(m) we just met is the philosophy teacher.
 The school which I told you about is not very popular.


Là encore, on peut utiliser that comme pronom relatif, mais on peut aussi ne rien mettre (Ø).
 Ex : The woman Ø we just met is the philosophy teacher.
The school Ø I told you about is not very popular.


Les subordonnées relatives

Le pronom relatif possessif

L’antécédent de whose peut être humain ou non-humain. Il se traduit par « dont ».
 Ex : The woman over there, whose blouse is orange, is the philosophy teacher.
 → La femme là-bas, dont le chemisier est orange, est le professeur de philosophie.

Avec une préposition

On peut associer les pronoms relatifs whom (humains) et which (non humains) à une préposition (on, in, under, with, etc.). Si whom ou which sont absents, la préposition se déplace vers la fin de la proposition subordonnée relative, ce qui est impossible en français.
 Ex : The tree under which I was sleeping was struck by lightning. (langue soutenue)
The tree I was sleeping under was struck by lightning. (langue quotidienne)
 → L’arbre sous lequel je dormais…

 Ex : The woman with whom I had coffee is a dentist. (langue soutenue)
The woman I had coffee with is a dentist. (langue quotidienne)
 → La femme avec laquelle j’ai pris un café…

L. Les tags de confirmation


Il arrive que l’on ait besoin de maintenir l’attention de son interlocuteur, ou de lui demander confirmation. En français, on fait cela avec des « hein ? », « pas vrai ? » ou « n’est‑ce pas ? ». En anglais, on utilise des tags de confirmation, appelés question‑tags.

tag de confirmation
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.