Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Quels sont les effets territoriaux de la Politique agricole commune (PAC) ?
P.216-217

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Du texte au croquis
Préparation aux épreuves de contrôle continu
logo-bac


Quels sont les effets territoriaux de la Politique agricole commune (PAC) ?





Sujet

À partir du texte, vous construirez, à l’aide du fond de carte fourni, un croquis portant sur le sujet suivant : « Les effets territoriaux de la Politique agricole commune » accompagné d’une légende organisée.


La Politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne, mise en œuvre en 1962 par la Commission européenne dont le siège se situe à Bruxelles, a largement contribué à la formation du modèle agricole européen. Elle a rapidement permis à l’UE d’assurer son indépendance alimentaire, puis de devenir la première puissance agricole mondiale. La productivité agricole, objectif prioritaire, a considérablement modifié les paysages, avec par exemple les grandes plaines céréalières françaises (moitié nord-ouest du pays), allemandes (au nord du pays), polonaises (réparties sur l’ensemble du pays) ou encore italiennes (nord-est du pays) et danubiennes (est de la Hongrie, sud de la Roumanie, nord de la Bulgarie). Cette politique repose sur plusieurs principes, et notamment des mécanismes de soutien liés à des fonds (FEAGA, FEADER). La France, l’Espagne et l’Allemagne en sont les principales bénéficiaires. L’Union européenne est désormais une grande puissance exportatrice, comme en témoigne le record de 13,1 milliards d’exportation de produits agroalimentaires atteint en octobre 2018.
 Utilisez des hachures pour représenter les espaces dont les paysages ont été fortement modifiés par la PAC.
Cependant, depuis les années 1970, la PAC est soumise aux enjeux de la cohésion et aux défis de la compétitivité. Plusieurs effets pervers sont apparus, comme les crises de surproduction, les reproches de concurrence déloyale de la part de pays extra-européens (Canada, Brésil, Argentine et Australie), un fort coût environnemental ou encore des tensions internes. Au tournant du XXIe siècle, la Commission européenne tente progressivement de modifier ce modèle agricole, en essayant de combiner différents objectifs pouvant paraître opposés : insertion dans la mondialisation, respect de l’environnement, développement rural. Ces difficultés s’incarnent aujourd’hui, par exemple, dans la forte poussée des mouvements écologistes aux dernières élections européennes (Allemagne, France, Belgique, République tchèque, Pays-Bas), ou encore dans l’interdiction de l’utilisation du glyphosate en Autriche.
 Représentez les concurrents en notant leurs noms et en utilisant le figuré de lʼinterface.

 Utilisez une couleur différente pour représenter l’Autriche, premier pays à interdire le glyphosate.

Fond de carte

Cliquez ici pour télécharger le fond de carte.


Croquis PAC

Changer d'échelle

1. Du local au régional. Quelles sont les grandes régions agricoles dans l’Union européenne ?


2. Du régional au mondial. Existe-t-il des politiques agricoles similaires à la PAC ailleurs dans le monde ?


3. Du régional au mondial. Quelles sont les autres puissances agricoles dans la mondialisation ?
Voir les réponses

Le bilan autrement

Que pensent les agriculteurs de la PAC ?

Imaginez ce que pourraient penser ces différents agriculteurs de la Politique agricole commune, à partir des exemples suivants :
  • Cas n°1 : je fais de l’agriculture biologique dans les années 1970 en Ardèche.
  • Cas n°2 : je suis un producteur céréalier dans les années 1990.
  • Cas n°3 : je pratique l’agriculture productiviste dans les années 2030.
  • Cas n°4 : je suis producteur laitier, en Allemagne, en 2020.
  • Cas n°5 : je suis un producteur de blé syndiqué à la FNSEA en 2020.
  • Cas n°6 : je suis maraîchère, syndiquée à la Confédération paysanne, en 2020.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.