Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le climat du futur : un enjeu sociétal éclairé par la science
P.10-11

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

ENJEUX ET DÉBATS


Le climat du futur : un enjeu sociétal éclairé par la science






Les impacts de l’activité humaine sur le climat sont régulièrement au cœur de l’actualité. Il est désormais admis que la transition énergétique doit être au centre des choix politiques et sociétaux.

Quel est le rôle de la communauté scientifique dans les décisions politiques relatives à l’impact des activités humaines sur l’environnement ?


Des mobilisations citoyennes historiques

Peu avant la COP 21 et la signature des accords de Paris, d’importantes manifestations nommées « Marches pour le climat » se sont déroulées dans la majorité des pays du monde.
Ces marches, déconnectées de tout parti politique, témoignent de la mobilisation des citoyens en faveur de la transition écologique et solidaire.
Elles sont un moyen de faire pression sur les gouvernements afin d’exiger des actions.

Marche pour le climat

Des COP pour échanger et prendre des décisions

Créée lors du Sommet de la Terre à Rio en 1992, la COP (ou Conférence des parties en français) est un événement se déroulant chaque année depuis 1995 et regroupant la quasi-totalité des pays du monde qui sont qualifiés de « parties ».
Elle a pour but de permettre aux chefs d’État d’élaborer des feuilles de route en termes de limitation de l’impact des nations sur le climat et de vérifier qu’elles soient respectées.
La COP 21, qui s’est déroulée à Paris fin 2015, s’est appuyée sur les recherches menées dans le domaine de la climatologie et a abouti à la signature des accords de Paris.

Retrouvez plus d'informations sur la COP 21 en cliquant ici.

COP21

Les accords de Paris sur le climat : un plan d’action pour le climat

Les accords de Paris sur le climat, conclus le 12 décembre 2015 à l’issue de la COP 21 par la signature de 195 pays, sont entrés en vigueur le 4 novembre 2016.
Leur objectif est de renforcer la réponse globale face à la menace du changement climatique, dans un contexte de développement durable et de lutte contre la pauvreté, notamment en contenant l’élévation de la température moyenne de la planète sous les 2 °C par rapport au niveau préindustriel. Ces décisions s’appuient sur des conclusions scientifiques comme celles du GIEC.


Réunion de la COP21

Le GIEC : des experts sur l’évolution du climat

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat ou IPCC en anglais) est une organisation qui regroupe aujourd’hui 195 états. Créé en 1988, il dépend de l’Organisation météorologique mondiale et du Programme des Nations unies pour l’environnement.
Il est constitué de scientifiques spécialisés dans les différents domaines de la climatologie. Son rôle est de recenser et de résumer les résultats des recherches scientifiques pour en permettre une lecture plus claire et pour éclairer les choix de transition écologique. Régulièrement, le GIEC publie ainsi des rapports et des résumés à l’attention des décideurs.


Logo IPCC
FOCUS

Les océans, un milieu fragile et menacé




Les océans représentent plus de 70 % de la surface de notre planète et constituent un réservoir important de biodiversité. Ils sont aussi une ressource importante pour l’être humain : beaucoup de personnes dépendent des océans pour leur subsistance.

➜ Quelles menaces pèsent sur les océans et dans quelle mesure sont-elles liées aux activités humaines ?


Doc. 1
Risques marins liés au réchauffement climatique

Le 25 septembre 2019, le GIEC a publié un rapport spécial relatif aux océans et à la cryosphère (glaces).
Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme afin de limiter le réchauffement à 2 °C d’ici 2100.
Risques marins liés au réchauffement climatique


➜ Découvrez le décryptage du rapport du GIEC ici

Doc. 2
L’évolution des paramètres physico-chimiques des océans

Le graphique ci-dessous présente l’évolution de la température des océans depuis 140 ans. L’axe des ordonnées mesure les variations (positives ou négatives) de celle-ci par rapport à la moyenne du XXe siècle.

Variation de la température mondiale de l'océan
Source : NOAA.

➜ Des données concernant l’évolution du pH des océans et son origine sont à retrouver ici.

Doc. 3
Les coraux, des exemples d’êtres vivants touchés par le réchauffement des océans

Les coraux sont des organismes vivant dans les eaux tropicales et porteurs d’un squelette calcaire. Ils ont besoin d’une température de vie comprise entre 25 et 29 °C.
Les récifs coralliens sont d’importants réservoirs de biodiversité, mais sont en déclin à cause du réchauffement climatique.


Coraux

➜ Retrouver plus d’informations ici

Pour poursuivre la réflexion





➜ La couche d’ozone... un lien avec le réchauffement climatique ?

activité 2, chapitre 1


➜ Comment se déroule la rédaction d’un rapport du GIEC ?

activité 3, chapitre 3


➜ Toutes les sources d’énergie ont-elles les mêmes impacts climatiques ?

chapitre 4
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.